5 réponses à la question "Pourquoi voulez-vous quitter votre emploi actuel ?"

Par Robert Half on 21/04/2021

Pourquoi voulez-vous quitter votre emploi actuel ? La simple perspective qu’un responsable du recrutement vous pose cette question vous met mal à l’aise. Même si vous êtes fou de joie à l’idée de quitter votre poste actuel, il peut être embarrassant d’en évoquer les raisons devant un employeur potentiel. Voilà pourquoi vous devez être bien préparé à répondre à cette question.

C’est l’une des questions pièges couramment posées en entretien – comme « Pourquoi voulez-vous travailler dans notre entreprise ? » – à laquelle vous devez absolument vous préparer. En expliquant clairement et brièvement pourquoi vous voulez entamer un nouveau chapitre dans votre carrière, vous pouvez renforcer vos chances de décrocher le poste. Si vous n’êtes pas capable d’offrir une réponse solide à cette question, vous risquez de semer le doute dans l’esprit du recruteur, qui se demandera si vous cherchez à éluder la question, même si ce n’est pas le cas.

Voici quelques conseils pour expliquer pourquoi vous voulez démissionner de votre emploi actuel, les raisons pour lesquelles les employeurs posent cette question en entretien et les écueils à éviter dans votre réponse :

Pourquoi les employeurs veulent-ils connaître vos raisons de quitter votre emploi ?

Le but de cette question n’est pas de vous piéger ni de donner une mauvaise image de vous. En vous interrogeant sur vos motivations, le responsable du recrutement essaye d’en savoir plus sur vos objectifs de carrière et sur la qualité de vos relations avec votre employeur actuel.

Quand vous citez vos motifs de démission, le recruteur est plus à même d’identifier ce que la satisfaction professionnelle et l’implication dans le travail signifient à vos yeux. Votre réponse peut également apporter un éclairage sur votre plan de carrière à long terme et sur ce que vous attendez d’un nouvel emploi.

Quels sont les exemples de motifs de démission ?

L’envie d’un changement professionnel peut évidemment s’expliquer par de nombreuses raisons valables. En les évoquant, vous avez l’occasion de mettre en avant votre éthique de travail et vos ambitions. Voici cinq exemples qui peuvent vous concerner et les raisons pour lesquelles un responsable du recrutement les considérera comme positifs :

  1. Plus de responsabilités et d’opportunités de développement de carrière

    L’envie de développer vos compétences est un signe d’implication qui apporte de la valeur ajoutée à une entreprise : c’est donc une qualité admirable et non un handicap. Si vous ne disposez pas des ressources nécessaires pour vous former et acquérir des compétences à votre poste actuel, il est important de le dire au nouvel employeur potentiel quand vous évoquez les raisons qui vous poussent à quitter votre emploi. Citez des exemples de compétences que vous voulez développer et les moyens concrets que vous aimeriez utiliser pour y parvenir.
     

  2. Changement de carrière

    Le fait de vouloir vous réorienter professionnellement n’est pas un signe d’inconstance. Ce désir peut indiquer que vous êtes déterminé à trouver un travail intéressant qui a du sens. En présentant votre plan de carrière et son objectif ultime, vous pouvez faire la preuve de votre motivation et de votre engagement.
     

  3. Restructuration de l'entreprise

    Les plans de restructuration débouchent souvent sur des réductions d’effectifs et une nouvelle dynamique d’équipe qui peuvent susciter l’insatisfaction des salariés. Si vous quittez votre emploi pour cette raison, citez quelques exemples expliquant pourquoi la nouvelle structure ne vous convient pas, ce que vous avez essayé de faire pour améliorer les choses et ce que vous aimeriez changer. Cette démarche démontre votre niveau d’implication, votre capacité à résoudre les problèmes et le sérieux des efforts que vous avez déployés pour continuer à travailler en équipe dans un contexte difficile.
     

  4. Meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée

    La plupart des employeurs savent, surtout depuis le stress et les bouleversements imposés par la crise sanitaire, qu’ils doivent absolument favoriser l’équilibre entre le travail et la vie personnelle de leurs salariés pour assurer leur productivité et leur satisfaction. Quand vous abordez ce sujet en entretien, concentrez-vous sur ce que vous cherchez à long terme, qu’il s’agisse de télétravail, d’une semaine comprimée de quatre jours ou d’horaires aménagés.
     

  5. Déménagement

    Parfois, la bonne réponse à cette question est tout simplement l’envie ou le besoin de s’installer ailleurs. Dans ce cas, présentez les raisons de votre décision, les compétences que vous pouvez offrir à l’entreprise ainsi que les avantages qu’un nouvel emploi et un nouveau lieu de vie peuvent vous apporter.

 

Quels sont les écueils à éviter dans votre réponse ?

On peut facilement se retrouver dans un mauvais pas quand on répond à ce type de questions. Même si vous avez l’impression que l’entretien se passe bien et que le responsable de recrutement vous met à l’aise, prenez soin d’éviter les écueils suivants dans votre réponse :

Se plaindre – Ne submergez pas le recruteur sous une avalanche de plaintes au sujet de votre ancienne entreprise ou de vos ex-collaborateurs. Vous pourriez passer pour quelqu’un d’amer ou de négatif, des défauts qu’aucun employeur ne recherche dans une recrue potentielle. Mettez plutôt en avant les points positifs, par exemple les opportunités dont vous avez bénéficié à votre ancien poste et les enseignements tirés de cette expérience.

Critiquer un manager – Même si vous quittez votre emploi à cause d’un conflit managérial, essayez d’aborder le sujet avec tact et sous un angle positif. Par exemple, si votre patron avait du mal à déléguer, dites-le, mais expliquez aussi comment vous l’avez tenu informé de toutes vos missions en le mettant à jour sur une base quotidienne ou hebdomadaire. Dire du mal d’un ancien employeur peut passer pour un manque de professionnalisme de votre part.

En réfléchissant à l’avance à toutes les bonnes raisons de quitter votre emploi, vous vous sentirez plus à l’aise quand le responsable du recrutement abordera ce sujet pendant l’entretien d’embauche. D’ailleurs, prenez aussi le temps de réfléchir aux réponses que vous formulerez pour répondre à d’autres questions couramment posées en entretien. Ces articles publiés sur le blog de Robert Half peuvent vous y aider :

Nos offres d'emploi

Articles récents