Les 6 faux pas qui freinent vos processus de recrutement

Par Robert Half 04/01/2019

Vous pensez votre processus de recrutement redoutablement efficace ? Vous êtes certain(e) d’éviter les erreurs, même les plus courantes ?

Détrompez-vous ! Prenez du recul sur vos process et évaluez votre démarche en suivant les différents points ci-dessous.

Un travail d’amélioration est indispensable pour sécuriser les talents et accélérer les embauches.

1. Rédiger au plus vite l’offre d’emploi

  • « Inutile de trop travailler l’offre d’emploi : l’important est d’aller à l’essentiel ».

Certes, vous devez aller à l’essentiel. Or, choisissez bien vos mots-clés pour réussir votre référencement dans les moteurs de recherche. De même, gardez en tête que l’annonce est la vitrine de votre entreprise. Elle doit refléter vos valeurs et donner envie aux candidats de postuler.

2. Diffuser votre offre d’emploi au plus grand nombre

  • « En diffusant mon annonce à un grand nombre de personnes, celle-ci a plus de chances d’être vue. Je recevrai donc plus de candidatures ».

Vous recevrez peut-être davantage de candidatures mais combien de CV répondant exactement à vos critères de sélection allez-vous lire ? Pour éviter toute perte de temps, ciblez les réseaux sur lesquels vous allez toucher le plus de candidats qualifiés.

3. Lancer une campagne de recrutement à n’importe quel moment de l’année

  • « Il n’y a pas de moment opportun pour recruter. Je dois faire en fonction des besoins de mon entreprise ».

Détrompez-vous ! Certaines périodes sont plus propices que d’autres pour lancer vos campagnes de recrutement : les mois de janvier, février, septembre et octobre sont particulièrement fastes pour trouver les meilleurs talents, et ce grâce à la mobilité professionnelle qui s’opère assez naturellement.

6-faux-pas-processus-de-recrutement-calendrier-mains-reflexion-date-femme

4. Recruter un candidat en se basant uniquement sur ses compétences

  • « Ce candidat est idéal : il a toutes les compétences techniques et les connaissances théoriques pour le poste à pourvoir ».

Attention, prenez aussi en compte la motivation du candidat ainsi que ses Soft skills. Est-il intéressé par la culture de votre entreprise ? Ses valeurs sont-elles en adéquation avec votre image de marque ? Sachez analyser la personnalité des candidats avant de finaliser votre recrutement.

Les conséquences ? Une augmentation du turnover, des coûts supplémentaires et une perte de temps pour votre entreprise.

5. Eviter de parler de la rémunération

  • « La question de la rémunération est secondaire. La priorité est d’embaucher un candidat ».

Cette fausse croyance entraîne immédiatement des non-dits entre l’employeur et le candidat. Vous devez maîtriser l’approche budgétaire et aborder cette question de façon transparente lors des entretiens d’embauche. Chacun doit être en accord avec la rémunération proposée, quitte à engager des négociations lorsque le processus de recrutement est plus avancé.

6. Recruter sans organisation et sans stratégie

  • « Mon activité est en hausse depuis quelques semaines. J’ai besoin de nouveaux collaborateurs au plus vite ».

Un recrutement doit s’inscrire dans un plan stratégique précis. A défaut, optez dans un premier temps, pour des professionnels intérimaires ou en CDD.

Prenez le temps de réfléchir à vos objectifs, à la définition claire du poste et à la direction que doit prendre votre entreprise : évitez de lancer une campagne de recrutement sans analyse en profondeur.

 

Nous sommes des experts du recrutement

Confiez-nous vos missions

Vous recrutez ?

Ces articles peuvent vous intéresser :
Les 8 étapes pour optimiser le processus de recrutement
Recrutement : voici les erreurs courantes à éviter
Les étapes de l’entretien d’embauche

 

Plus d'articles...