Bien communiquer : 7 clés pour les managers

blog-managers_-communication1

Être un bon manager, c’est aussi être un bon communicant. Après tout, une stratégie ne peut être mise en pratique que si vous vous montrez capable d’échanger avec vos collaborateurs, autrement dit de les encourager, d’être pour eux une source d’inspiration et de vous montrer à l’écoute de leurs préoccupations. Malheureusement, tous les managers n’excellent pas naturellement dans cette fonction. Et leur difficulté à s’affirmer comme de vrais leaders est souvent imputable à leurs difficultés à communiquer. Voici quelques pistes que les managers débutants ou chevronnés peuvent suivre pour perfectionner leur savoir-faire en matière de communication.

1. Recueillez des avis objectifs

Cette première étape peut être déplaisante ; pour autant, vous devez cerner le ressenti des autres sur vos aptitudes à communiquer. Invitez vos collaborateurs, collègues et supérieurs hiérarchiques à évaluer sincèrement vos capacités de rédaction, d’élocution et de présentation. Expliquez-leur que vous avez à cœur de perfectionner ces compétences fondamentales et êtes ouvert(e) à toutes les critiques constructives. Si vous avez le sentiment que vos collaborateurs hésitent à exprimer leur opinion par crainte de représailles, n’hésitez pas à réaliser une enquête anonyme.

2. Cernez « votre cible »

Une communication efficace exclut toute démarche normalisée et universelle. Un bon manager prend la juste mesure des besoins de ses équipes et adapte ses messages en fonction. Les jeunes générations, par exemple, sont sensibles aux retours d’informations fréquents et spontanés, réalisés en personne, tandis que les quinquas préfèrent recevoir des e-mails et faire le point lors de réunions mensuelles.

3. Redoublez d’efforts en période de crise

Une communication irréprochable se révèle essentielle lors d’événements majeurs comme une fusion par exemple. Pour autant, il peut être tentant, compte tenu de votre programme chargé, de faire abstraction des tâches « non essentielles » comme les rencontres individuelles et les points avec l’équipe. Pourtant, les périodes de remaniement sont précisément celles où il convient de mobiliser les parties prenantes en les maintenant dans le circuit. Sous peine de voir l’amertume, le flou et le découragement l’emporter. Par conséquent, faites de la communication avec votre équipe un aspect non négociable de la gestion du changement et de votre projet.

communication-managers2

4. Soyez davantage à l’écoute (et plus attentif)

L’écoute est une compétence non technique cruciale que tous les professionnels se doivent de maîtriser, et plus particulièrement les managers. Vos collaborateurs doivent savoir que vous aurez toujours très à cœur de répondre à leurs préoccupations ou à leurs questions. Mais si vous êtes le seul à animer en permanence la conversation, difficile d’être au diapason ! L’écoute active suppose d’accorder à l’autre toute votre attention, en prenant acte de ses signaux non verbaux et en se concentrant sur son discours plutôt que de formuler silencieusement une réponse pendant qu’il s’adresse à vous.

5. Soyez disponible

À l’ère de l’open space et du télétravail, une politique dite de la « porte ouverte », au sens littéral, n’a peut-être pas lieu d’être. Toutefois, le principe consistant à laisser la porte ouverte aux communications demeure plus que jamais applicable dans l’entreprise actuelle. Soyez un patron accessible ! Réservez à vos collaborateurs de nombreuses options leur permettant de communiquer avec vous, de visu, par emails ou par téléphone. Qui plus est, veillez à faire bon accueil aux membres de votre équipe afin qu’ils n’aient jamais l’impression de vous déranger.

6. Exposez la vision globale

Dans la mesure du possible, aidez les salariés à faire le lien entre leurs missions et les objectifs stratégiques de l’entreprise. La mobilisation et la productivité augmentent lorsque les collaborateurs cernent la finalité de leur travail. Voici quelques-unes des questions que vous souhaiterez peut-être aborder… Dans quelle mesure le travail de vos collaborateurs est-il en adéquation avec l’objet de l’entreprise ? Quels sont les principaux objectifs que doivent viser tous les membres de votre équipe ? Et en quoi leurs contributions aident-elles précisément l’entreprise à réaliser ces objectifs ?

7. Préférez le franc-parler

Des études menées par notre société établissent que les salariés privilégient avant tout l’intégrité chez un dirigeant. Veillez donc à ce que cette qualité transparaisse dans toutes les interactions avec vos équipes. Il peut être tentant « d’enrober » un message délicat, ou de passer sous silence certains faits, si vous voulez que vos collaborateurs se sentent en sécurité et motivés. Néanmoins, de telles tactiques, aussi bien intentionnées soient-elles, risquent de se retourner contre vous un jour ou l’autre. Et si vos collaborateurs ne vous font pas confiance, la communication sera brisée et le moral au plus bas. S’il est certes embarrassant d’opter pour le franc-parler, mieux vaut faire preuve de sincérité que de se montrer vague ou de promettre des choses qu’il est impossible de tenir : la stratégie de communication est bien meilleure.

Si l’expression "communication efficace" est excessivement employée, ce n’est pas sans raison : il s’agit là d’un impératif absolu pour les responsables, recouvrant une palette de compétences qu’ils vaut mieux perfectionner.

 

Nous pouvons vous aider à trouver l’entreprise ou le candidat idéal.

Nos offres Vous recrutez ? Rejoignez-nous

 

 

Ces articles peuvent vous intéresser : 
Les 8 caractéristiques du mauvais manager
Management et bienveillance : une combinaison gagnante
Qualité d’un manager : quand devenir manager ?

 

 

 

Tags: Management

Partagez cette page