Candidat : conseils pour accélérer la procédure de sélection

En tant que candidat, vous donnez le meilleur de vous-même afin de rédiger le mail remarquable, la lettre de motivation idéale,  vous passez un bon entretien d'embauche, … et vous n'avez plus aucun retour d'information pendant plusieurs semaines. Le fait de devoir attendre est ennuyeux. Toutefois, vous avez le sentiment que vous ne pouvez pas faire grand-chose en vue d'accélérer la procédure de sélection. Rien n'est moins vrai ! Nous vous présentons trois stratégies grâce auxquelles vous pouvez inciter votre futur employeur à trancher.

Pourquoi une procédure de sélection peut-elle parfois durer longtemps ?

Malgré la "guerre des talents" et le fait que les employeurs aient tout intérêt à attirer le candidat adéquat, vous faites régulièrement face, en tant que postulant, à des procédures de sélection interminables. Il arrive souvent que des entreprises suivent un schéma de recrutement précis et invitent dès lors différents candidats afin de faire le tri petit à petit, test après test. Si une décision peut finalement être prise, ce choix prendra également une semaine. Pourquoi est-ce ainsi ?

En tant que candidat, vous devez ne pas perdre de vue que les recruteurs souhaitent engager "le bon" candidat et doivent considérer de nombreux aspects au delà des compétences techniques . Les conséquences d'un mauvais choix, donc d'un recrutement raté sont lourdes avec au final, l'ensemble du processus de recrutement à recommencer.

 Soyons clairs, cela ne vous oblige pas à rester les bras croisés. Envisagez ces 3 stratégies pour mettre toutes les chances de votre côté...

1. Tirez le maximum de l'entretien d'embauche

Vos tentatives visant à forcer une décision plus rapide commencent en réalité pendant l'entretien d'embauche. C'est la raison pour laquelle vous devez absolument être certain que le recruteur dispose de toutes les informations nécessaires. Avant de partir, veuillez à demander à votre interlocuteur s'il a encore des questions à vous poser, cela peut relancer la conversation sur d'éventuelles interrogations qu'il vous soumettra plus directement. En outre, informez-vous sur le déroulement et le timing de la procédure de sélection. Vous connaîtrez alors le moment où vous devrez éventuellement entreprendre une action.

2. Veillez à un suivi minutieux

À l'issue de l'entretien d'embauche, vous ne souhaitez bien évidemment pas que le recruteur vous oublie. Voilà pourquoi vous feriez bien d'envoyer un petit mot de remerciements dans les 48 heures suivant votre entretien. Cela montre que vous êtes réellement poli(e) et intéressé(e) par l'emploi en question. Si vous n'avez toujours pas de retour d'information après une semaine, vous pourrez passer un coup de fil et demander poliment ce qu'il en est. Mettez vos compétences de communication à profit et faites le maximum en vue de rester diplomate et compréhensif !

Si le recruteur ne peut rien révéler pour l'instant, renseignez-vous - sans insistance- sur le moment où vous recevrez de plus amples informations. Même si vous n'obtenez pas de réponse claire, ce nouvel échange peut en dire long : votre interlocuteur semble content de vous entendre, il y a alors de fortes chances que vous soyez encore dans la course. Si vous ne parvenez pas à parler à la bonne personne ou si elle prend l'appel à contrecœur, il vaut mieux poursuivre votre recherche d'emploi.

3. Exprimez, de façon subtile, que vous n'interromprez pas votre recherche d'emploi

Enfin, vous pouvez accélérer la procédure de sélection en mentionnant que vous continuez à postuler. Si vous pouvez communiquer au recruteur que vous avez encore d'autres entretiens d'embauche en perspective ou que d'autres sociétés sont intéressées par votre profil, vous montrez alors subtilement que vous ne vous découragez pas et qu'il ferait mieux de prendre une décision avant que ces autres entreprises ne décident de vous engager et de bénéficier ainsi de vos talents.

 

Partagez cette page