Pourquoi et comment développer ses ‘soft skills’ en entreprise ?

Par 30/12/2019

 

Pendant très longtemps, les compétences interpersonnelles étaient anecdotiques pour les recruteurs.
Ceux-ci valorisaient en priorité les compétences techniques des candidats. Petit à petit, cette tendance s’inverse, tant et si bien que les formations pour développer ces fameuses ' soft skills’ se multiplient. Mais à quoi correspondent-elles vraiment ? Pourquoi sont-elles de plus en plus recherchées et comment les développer ?

Soft skills : qu’est-ce que c’est ?

Les « soft skills » se définissent par opposition aux « hard skills » qui relèvent de l’expertise technique propre à un métier, à une fonction. Les soft skills quant à elles sont des compétences transversales, également souvent désignées sous le terme de « qualités interpersonnelles ». Elles peuvent être d’ordre cognitif, relationnel ou opérationnel. On y retrouve de nombreuses compétences : la communication, l’organisation, la capacité d’écoute, la créativité, la prise d’initiatives, l’optimisme, la diplomatie, l’intelligence émotionnelle, la capacité d’adaptation, etc.

Ces compétences sont difficilement mesurables et les candidats n’ont donc pas toujours le réflexe de les valoriser auprès des recruteurs. Et pourtant, aux yeux des employeurs, le candidat idéal doit posséder les hard skills indispensables au poste à pourvoir… mais aussi un certain nombre de ces soft skills, qui lui permettront d’être opérationnel et productif rapidement une fois en poste. Le plus souvent, ce sont sur ces soft skills que la différence entre deux candidats se jouera.

 

Pourquoi est-ce important de développer ses soft skills?

La théorie selon laquelle les soft skills sont des qualités qui ne peuvent pas être apprises est une idée reçue assez répandue. Fort heureusement, elle est complètement fausse. De nombreuses compétences interpersonnelles peuvent être travaillées. Travailler ses soft skills est important dans la mesure où :

• Avec l’internationalisation des marchés, la digitalisation et l’émergence de nouveaux métiers, il devient indispensable d’avoir des éléments différenciants face à d’autres candidats.

• Même si vous ne comptez pas quitter votre entreprise, c’est un moyen de faire face à des changements structurels et organisationnels, ou de faciliter la prise d’un nouveau poste ou d’une nouvelle mission.

• C’est un point essentiel pour votre développement professionnel et votre employabilité.

Enrichir le champ de ses soft skills : comment faire?

Il existe de nombreuses options pour développer ses soft skills : coaching, ateliers, training, etc. Pour faire le tri, la première étape consiste à identifier votre besoin : quelle compétence aimeriez-vous développer ?

Si vous avez du mal à cibler vos lacunes, c’est peut-être l’occasion de faire un bilan de compétences.
Ce bilan peut être financé par votre compte personnel de formation (CPF). Une fois que vous avez déterminé vos axes de progression et ciblé une formation, vous pouvez là aussi utiliser votre CPF : vous n’avez pas besoin de l’accord de votre employeur pour utiliser ce droit à la formation.

Une autre option peut être de vous former via des e-learning gratuits. On trouve, sur Internet, de nombreux MOOC (Massive Open Online Classrooms) de qualité pour développer ses soft skills.

A noter : de plus en plus d’entreprises ont compris l’importance des soft skills et proposent des programmes de formation pensés pour l’ensemble de leurs collaborateurs. Renseignez-vous : des démarches gagnant-gagnant de ce type existent peut-être déjà au sein de votre entreprise.

Nous sommes des experts du recrutement!

Découvrez nos offres d’emploi

Postulez

 

Ces articles peuvent également vous intéresser :
Entretien d'embauche : soigner sa communication non verbale
Les qualités à faire valoir pour être considéré comme un bon collaborateur
Parlez-moi de vous

Articles récents