Avant la démission : 4 éléments à considérer

Par Robert Half 12/02/2018

Une mauvaise journée et voilà que l’envie d’aller voir ailleurs vous titille... Alors, démissionner ou ne pas démissionner ?

Notre dernière étude de rémunérations est sans équivoque, oui le marché du travail et plus encore celui des cadres est favorable aux candidats et vous pourriez facilement proposer vos compétences à d’autres.

Néanmoins, il y a des avantages incontestables à rester à votre poste.

Certes, la bonne conjecture pousse les entreprises à rechercher, voire chasser des talents performants et qualifiés, mais elle les encourage aussi à retenir les collaborateurs qu'elles jugent  performants. Il est donc tout à fait envisageable qu’un employeur revoit ses offres afin de conserver un membre clé de son équipe.

Si vous êtes absolument certain(e) de ne pas souffrir du petit coup de blues passager, voici les éléments à considérer avant de présenter votre démission.

1- Avez-vous pensé à négocier une augmentation ?

En général, la procédure de demande d’augmentation est assez simple, et consiste à présenter un argumentaire étayé du salaire moyen des autres professionnels de votre secteur, ainsi que des objectifs que vous avez systématiquement atteints. Si cette option vous intéresse, renseignez-vous sur la rémunération nationale moyenne pour votre région et votre niveau d’expérience dans notre Guide des salaires 2018.

2- Pourriez-vous assouplir vos conditions de travail ?

Lorsque l’on accepte une offre d’emploi, il n’est parfois pas simple de savoir à quoi prétendre. Vous avez alors peut-être négligé de négocier certains avantages qui pourraient améliorer votre performance ou l’équilibre entre votre vie professionnelle et privée.

D’après une enquête de Robert Half, un mauvais équilibre travail-vie privée (près de 20%) et le stress (près de 30%) figurent parmi les raisons les plus courantes de vouloir quitter un emploi. Si vous vous reconnaissez dans ces statistiques, des aménagements de vos conditions de travail, tels que des horaires flexibles, le télétravail ou l’aide à la garde d’enfant pourraient faire toute la différence. 

elements-a-considerer-avant-desmission2

Pourquoi ne pas demander davantage de responsabilités ?

Notre rapport sur le "bonheur" au travail révèle que la responsabilisation pourrait être source majeure d’épanouissement chez les salariés.

En prenant en charge des tâches plus stimulantes, vous pourriez vous réconcilier avec votre emploi, sans avoir à changer d’air. Notre recherche montre qu’un sentiment d’autonomie aide les collaborateurs à acquérir des compétences indispensables à leur progression professionnelle, ainsi qu’à développer de nouvelles idées et à gagner en confiance.

Tentez le coup et demandez à assumer plus de responsabilités par mail ou lors de votre prochain entretien annuel. Votre satisfaction s’en verra peut-être augmentée, au bénéfice de votre bien-être au travail.

Est-il temps de monter en compétence ?

Sans enquêter au préalable sur le marché du travail dans votre secteur, démissionner pourrait se révéler peu judicieux. Pour obtenir un poste plus avantageux ou intéressant, une remise à niveau ou l’acquisition de nouvelles compétences au sein de votre fonction actuelle seront peut-être nécessaires. Prenez le temps de vous renseigner sur les compétences les plus recherchées en 2018, et commencez à élaborer votre propre plan de formation continue. Et si vous décidez de vous lancer dans un nouveau défi, profitez de nos conseils sur la recherche d’un nouvel emploi.

Nous pouvons vous aider à trouver l’entreprise idéale

Nos offres

Ces articles peuvent vous intéresser :
9 conseils pour bien négocier son salaire
Haut-potentiel : se faire remarquer par son employeur
Rémunération : quand demander une augmentation ?

Plus d'articles...