Le jour d’après : ce qui va changer au bureau après le Covid-19

Par Robert Half on 19/05/2020

La pandémie de Covid-19 a transformé nos vies en profondeur. Si le confinement en est la conséquence la plus visible, le déconfinement n’est pas synonyme de retour à la normale mais plutôt d’adaptation à cette nouvelle donne sanitaire. Alors que l’activité économique du pays redémarre progressivement, chacun tente d’imaginer à quoi ressemblera « le monde d’après ». Alors qu’en est-il de notre quotidien au bureau ? Télétravail, open space, distanciation sociale… Selon de nombreux experts, cette pandémie pousse la plupart des entreprises à revoir entièrement leurs modèles de collaboration.

L’accélération du télétravail

Dans le monde d’avant, les gouvernements successifs créaient un cadre légal favorable au télétravail pour permettre d’y avoir recours sur la base du volontariat et celui-ci se développait lentement mais sûrement. Aujourd’hui, le télétravail s’est imposé dans la vie de millions de Français qui l’ont expérimenté sans interruption pendant plusieurs mois. Selon l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact), le « travail hors les murs », qui concernait seulement 7% des salariés avant la crise, a été adopté par environ 30% d’entre eux (soit un peu plus de 7 millions). Un coup d’accélérateur qui aura un impact à long terme, car un certain nombre d’entreprises opteront peut-être enfin pour une vraie stratégie de télétravail

Méthode de distanciation sociale par excellence et étape indispensable de la transition écologique, le télétravail va rester incontournable : les outils qui le rendent possible se sont démocratisés et ses avantages sont désormais connus de tous. Il est donc probable qu’il fasse partie de nos vies longtemps après la fin de cette crise sanitaire.

La fin de l’open space ?

Hier encore symbole des nouveaux modes de collaboration en entreprise, l’open space est désormais synonyme de proximité excessive et de risque de propagation du virus. De nouvelles solutions vont devoir être mises à l’épreuve pour sécuriser les 35% de travailleurs de bureau dont l’open space et le desk sharing constituent le quotidien, auxquels il faut ajouter 33% de personnes travaillant en bureau partagé . Parmi les alternatives qui semblent avoir les faveurs de nombreuses entreprises figure l’installation de panneaux en plexiglas sur les plateaux de travail. Les commandes de ce type de dispositifs ont connu pendant le confinement une hausse inédite. Une solution potentiellement efficace mais qui ne sera probablement pas sans conséquence sur l’ambiance de travail…

Distanciation sociale et prise de température 

A l’intérieur de l’entreprise comme à l’extérieur, la distanciation sociale va devenir une nouvelle norme pour les mois voire les années à venir. Gestes barrières, port de masque et lavage fréquent des mains devront entrer dans les mœurs. En conséquence, les espaces de travail vont certainement devenir plus anonymes : les objets personnels devront être désinfectés tandis que les moments festifs feront l’objet de toutes les précautions. Autrefois savoir-faire à part entière de nombreux métiers, la poignée de main n’aura quant à elle plus droit de cité en entreprise et sera probablement proscrite dans la plupart des règlements intérieurs. De nouvelles conventions sociales permettant de se saluer sans risque feront donc probablement leur apparition, sans qu’il soit possible aujourd’hui de deviner lesquelles. Dans l’immédiat il faudra certainement conserver nos habitudes virtuelles de lien social

Cette crise aura donc pour effet principal de nous éloigner, au moins physiquement, les uns des autres. Dans ce contexte, redonner aux espaces de travail un air de convivialité et une atmosphère plus humaine sera désormais un défi pour tout un chacun.

 

Vous recrutez ? On vous accompagne

Étiquettes

Articles récents