Comment réussir au poste de dirigeant ?

Par Robert Half 21/11/2019

Pour de nombreux professionnels, devenir CEO d’une entreprise fait partie des objectifs ultimes de carrière.

Même si, d’une organisation à une autre, les attributions du CEO peuvent varier, le plus souvent ses missions sont les suivantes : élaboration et mise en œuvre de la vision de l’entreprise, direction générale de l’entreprise, management et évaluation du travail des autres cadres, etc.

Quelles sont les attentes derrière ce poste exigeant ? Qui sont les heureux élus qui accèdent à cette fonction prestigieuse ?

1-Que faut-il pour être un PDG accompli ?

Plus on monte dans la pyramide hiérarchique d’une entreprise, plus les places se font rares. A ce niveau, les candidats qualifiés, possédant les compétences requises en gestion, ne manquent pas. Pour se distinguer, vous devrez miser sur d’autres éléments :

  • On attend d’un PDG qu’il soit un bon communicant, capable de donner des directives claires, et de s’appuyer sur les opinions d’experts pour prendre les bonnes décisions. Il doit être énergique, réussir à rester calme sous pression, et avoir la fibre créative indispensable pour parvenir à se distinguer de ses concurrents.
     
  • Parmi les compétences essentielles à avoir chez un dirigeant, on retrouve la faculté de porter et de relayer une vision, de réussir à donner du sens et donc, à engager et mobiliser les équipes. Un bon CEO est capable de proposer des voies de création de valeur innovantes, qu’elles soient financières, industrielles, sociétales ou humaines.
     
  • Le dirigeant doit être capable de repenser la communication d’entreprise classique vers un modèle « conversationnel » plus dynamique, basé sur le dialogue. C’est un prérequis essentiel pour réussir à conserver une flexibilité opérationnelle et un niveau d’engagement des équipes élevé, même si l’entreprise est une grosse structure.
     
  • Un bon PDG doit enfin avoir le courage de la sincérité. Là où il est facile d’être porteur de bonnes nouvelles, on peut avoir tendance à être plus réticent à transmettre les mauvaises. Cela dit, porter les messages "déceptifs" sans détour est indispensable pour obtenir le respect de ses équipes.

2-Quel est le profil type d’un dirigeant ?

Traditionnellement, un CEO a suivi une formation académique d’excellence, possède une expérience vaste et variée dans le monde des affaires, couronnée de quelques beaux succès. Le plus souvent, les dirigeants sont donc d’âge mûr, ils ont acquis des connaissances, un jugement et une sagesse certaine au fil des années.

Ceci étant dit, ces dernières années, certaines de ces lignes bougent :

  •  Même si la formation suivie conserve une influence, elle en a beaucoup moins qu’autrefois : 3/4 des cadres supérieurs n’ont pas de MBA, une poignée d’entre eux seulement est titulaire d’un doctorat.
     
  • On est témoin d’une augmentation de la promotion interne des dirigeants au sein des organisations, révélateur de l’importance de posséder une expertise poussée dans un secteur spécifique.
     
  • Les CEO ont de moins en moins le profil autoritaire qu’ils avaient autrefois, au profit de profils engagés, combattants, au mental à toute épreuve.

3-Quelles sont les chances d'être choisi pour un poste de CEO ?

Même si certaines organisations continuent à recruter des profils de CEO traditionnels, une évolution se met doucement en marche et la variété des profils commence à s’élargir.

Aujourd’hui encore :

  • un professionnel quinqua, avec une formation en comptabilité et en finances, reste plus susceptible de devenir PDG que les autres types de candidats.
  • Les profils plus atypiques ont tout de même leurs chances, mais ils devront être capables de défendre leur dossier avec pertinence et originalité, pour réussir à sortir du lot.

Enfin, la diversité au sein des conseils d’administration, comme la présence des femmes, est certainement une réalité qui prend son temps mais elle apporte déjà, une valeur ajoutée indéniable aux entreprises qui osent franchir le pas. 

 

Nous sommes des experts du recrutement de cadres dirigeants

Contactez-nous

Ces articles peuvent vous intéresser :
Managers, développez la créativité de vos équipes !
Le manager persuasif
Managers : 5 étapes pour déléguer intelligemment

Articles récents