Conseils pour rester très employable après 45 ans

Par Robert Half 12/08/2019

En entreprise, on entre dans la catégorie senior dès 45 ans. A partir de cet âge, les chasseurs de tête vous sollicitent moins, et il peut devenir plus compliqué de trouver un emploi. Pour autant, la vie professionnelle est loin d’être finie quand on atteint cet âge.

Alors, comment éviter cette fatalité, et conserver un profil attractif sur le marché de l’emploi ?

Identifier ses plus-values

La discrimination due à l’âge est une réalité.

  • Mais cette réalité ne doit pas vous arrêter puisque justement vos principaux atouts sont liés à votre âge : votre expérience et vos compétences.
  • Vous devez être dans une dynamique positive, et conscient de vos atouts : vos années d’expérience représentent un plus indéniable par rapport à des candidats plus jeunes, et donc nécessairement moins expérimentés.
  • Votre CV doit être le plus parlant possible, et valoriser intelligemment vos compétences.
  • Apportez clarté et cohérence en simplifiant vos candidatures au maximum, sans en perdre ce qui en fait l’essence.

Être à jour dans ses formations

Un profil senior peut inquiéter les recruteurs, qui peuvent avoir l’image de candidats qui ne seront pas en phase avec les nouvelles méthodes de travail, peu coutumiers des nouveautés du marché, etc.

La clé pour balayer ces doutes est de se tenir informé et de se former en continu, tout au long de sa carrière :

  • C’est un moyen efficace pour que sa candidature ne soit pas « en-dessous » de celle d’un profil plus junior.
  • Cela illustre une soif d’apprendre qui vous anime au quotidien.

A noter : il existe aujourd’hui des milliers de MOOC (Massive Open Online Course) gratuits, pour se former sur des sujets divers et variés. Il suffit de se lancer !

conseils-pour-rester-employable-apres-45-ans-un-jeune-collaborateur-écoute-avec-attention-un-collaborateur-plus-âgé

Multiplier les expériences professionnelles

Sans aller jusqu’à tomber dans un profil de « job zappeur », qui peut renvoyer à un manque de stabilité, il est important de ne pas « s’endormir » dans une entreprise.

  • De nos jours, la vie professionnelle se fait de moins en moins au sein d’une seule entreprise.
  • Changer d’entreprise plusieurs fois au cours de sa carrière prouve que l’on est capable de se "mettre en danger", de se remettre en question.

A noter : on peut également faire ses preuves en changeant de fonction, en s’engageant dans un projet loin de sa zone de confort, ou en se formant à de nouvelles techniques. Le tout est de réussir à démontrer que l’on est capable de rajouter des cordes à son arc.

Être flexible sur le sujet de la rémunération

C’est un fait : à partir de 45 ans, un salarié coûte plus cher à son employeur. A la fois en termes de rémunération mais aussi, et on y pense moins, en termes de charges sociales ! et cela fait partie des raisons pour lesquelles les candidatures des seniors sont davantage passées au crible que celles de candidats plus jeunes.

Il est donc important d’arriver en entretien en étant ouvert sur la question du salaire :

  • Commencez par vous renseigner sur les fourchettes de rémunération du marché sur le poste convoité : ces fourchettes évoluent avec les années, vous devez arriver en entretien avec les chiffres les plus récents en tête. Consultez notre guide des salaires 
  • Sans vous brader bien sûr, il faut tout de même faire passer le message que vous pouvez être prêt, selon les missions et/ ou les avantages à envisager une rémunération moins élevée.

Travailler son réseau

Le réseau professionnel doit se travailler tout au long de sa vie professionnelle, et pas seulement quand vous commencez à sentir le besoin de l’activer :

  • Avoir un compte sur les réseaux sociaux professionnels est aujourd’hui incontournable. La première chose qu’un recruteur fera en recevant votre candidature est d’entrer votre nom sur un moteur de recherche. Avoir une petite visibilité en ligne est donc indispensable.
  • Alimentez votre réseau tout au long de votre carrière, en tissant des liens professionnels en ligne avec vos clients, vos fournisseurs, vos collègues, etc. surtout les années fastes. Cela vous sera bien utile les années de vache maigre.
  • Entretenez ce réseau, et montrez-vous disponible et ouvert, même – et surtout – quand vous n’en avez pas besoin. Les retours d’ascenseur doivent s’anticiper…
     

Nous sommes des experts du recrutement

 

Ces articles peuvent vous intéresser :
Recherche d’emploi : les 10 avantages d’un cabinet de recrutement
10 qualités à mettre en avant lors d’un entretien d’embauche
Négociation salariale : 12 répliques utiles pour réponses toutes faites

Articles récents