Coût d’une embauche ratée

Par Robert Half 11/04/2018

Après un processus de recrutement qui a duré des mois, depuis la définition du profil jusqu’aux entretiens, vous avez enfin embauché quelqu’un pour ce poste vacant. Mais très vite, un problème apparaît : votre nouveau collaborateur ne s’avère pas être la personne qu’il vous faut.

Après la période d’adaptation et de façon récurrente :

  • il ne respecte pas les délais,
  • ne s’entend pas avec ses collègues,
  • ignore ou critique les valeurs de l’entreprise,
  • ne montre aucune motivation,
  • ne fait que le strict minimum,
  • ne vient pas au bout de ses missions,
  • outrepasse sa mission ou surestime ses compétences.

Vous vous demandez quels signaux vous avez manqués au cours de la procédure de recrutement. Cette embauche ratée a un coût : elle impacte directement la productivité de votre entreprise. Et à ce coût, s’ajoutent les dépenses liées au processus de recrutement, au temps consacré à l’intégration et à la formation. Sans parler de potentiels « frais corollaires » : ce collaborateur peut donner une mauvaise image de votre entreprise et par capillarité de ses collègues avec le risque de perdre des clients.

Les 3 conséquences d’une embauche ratée

1- Perte de productivité

En plus d’une surcharge de travail pour votre équipe RH, un mauvais recrutement implique que le retour sur investissement du poste concerné diminue. Sur le moyen terme, ce sont les résultats globaux d’une équipe voire d’une entreprise qui sont affectés. En effet, s’il devient difficile de respecter les accords, tenir les délais et délivrer un travail de qualité, cette embauche ratée aura des répercussions négatives sur la rentabilité de votre entreprise.

2- Mauvaise ambiance de travail

Un recrutement loupé peut avoir de sérieuses conséquences sur le moral des équipes déjà en place. Plus de pressions car plus d’efforts supplémentaires doivent être fournis par le manager et le reste de l’équipe pour suppléer aux manquements. Sur le long terme, cela influence la productivité de l’ensemble de l’équipe. Les salariés amenés à en faire davantage à cause de leur collègue, sans compensation en retour, vont perdre de leur motivation et — si rien n’est fait — mettre à mal vos efforts de rétention.

3- Nouveau processus de recrutement = surcoûts

Une nouvelle embauche implique des surcoûts liés au redémarrage du processus de recrutement, au paiement d’un salaire et à la formation. Concrètement, il faut de nouveau rédiger l’offre d’emploi, la publier et en faire la publicité, éplucher CV et lettres de motivation, organiser des entretiens.

Une fois que vous aurez choisi un nouveau candidat dans un marché qui peut être tendu en période de reprise économique, il faudra prévoir un programme d’intégration donc un investissement en temps pour toute l’entreprise (équipe, manager, RH, département formation).

cout-embauche-ratee-2-hommes-se-serrent-la-main

Recruter la bonne personne

En résumé : gérer les conséquences d’un embauche ratée vous coûte au final beaucoup plus cher que ce que vous aviez prévu. L’essentiel est que vous soyez conscient du problème et prêt à y remédier. La qualité de vos recrutements est un élément fondamental de votre marque employeur.

Une forte croissance de l’entreprise, de nouveaux projets, un départ soudain sont autant de raisons de recruter de nouveaux collaborateurs. Dans un contexte économique favorable, la chasse aux meilleurs candidats est un défi de plus en plus intense pour de nombreuses organisations. Il est clair que les entreprises qui embauchent efficacement prennent un avantage concurrentiel.

Recruter vos meilleurs collaborateurs est notre spécialité

  • Nos experts par secteur définissent avec vous le profil idéal.
  • Ils réalisent, avec votre accord, l’ensemble du processus de recrutement.
  • Ils restent aussi à vos côtés par la suite pour vous conseiller et lors des évaluations.

Ces articles peuvent vous intéresser :
Le recrutement est aussi une question de personnes
Recrutement : savoir accélérer
Comment motiver son équipe

Plus d'articles...