CV : pourquoi et comment ajouter du digital à ses compétences ?

Par Robert Half 17/10/2018

Le digital est incontournable : plus de la moitié de la population mondiale est déjà connectée à Internet. Qu’on le veuille ou non, le digital transforme presque tous les métiers, les compétences dans les CVs et ce dans tous les secteurs d’activité confondus. Il a permis l’émergence d’emplois spécialisés qui n’existaient pas il y a seulement quelques années.

Alors, dans un monde où tout devient «digital», comment valoriser ou développer des compétences digitales et prouver à son futur employeur qu’on peut s’adapter aux nouveaux enjeux ?

1- S’ouvrir au digital : pourquoi c’est important ?

Notre monde actuel est résolument numérique : en 2018, 88 % de la population française se dit « connectée » (étude OpinionWay et SBT Human(s) Matter). Le monde de l’entreprise n’y coupe pas et de plus en plus d'emplois sont concernés par la digitalisation : les entreprises du secteur numérique recrutent massivement : en 2017, plus de 50 000 cadres ont été recrutés. Entre 55 000 et 60 000 embauches de cadres sont attendues pour 2018 (Source : Syntec numérique).

Les entreprises traditionnelles entament elles aussi un virage numérique et embauchent dans les domaines de l’informatique et du marketing digital. Pour autant : de nombreux salariés ont besoin d’acquérir des compétences digitales pour préserver leur employabilité: 70 % des personnes interrogées ne savent pas à quoi correspond le Big Data , 45 % ne savent pas ce qu’est un chatbot . Il est temps de devenir "digital fiendly" que l’on soit à la recherche d’un emploi, ou non.

Bon à savoir : l’impact du digital sur le monde de l’entreprise n’en est qu’à ses prémisses. L'étude de Dell et du think tank américain «l’Institut pour le Futur» confirme que 85 % des emplois de 2030 n’existent pas encore. La digitalisation des métiers ne va donc aller qu’en s’accentuant.

2- Compétences digitales : la base à maîtriser

Certaines compétences digitales sont essentielles à acquérir, et même nos enfants vont devoir apprendre à les maîtriser très tôt.

  • Identité Numérique : vous devez être capable d’élaborer votre identité numérique, et de contrôler votre e-réputation. Une connaissance de vos droits numériques est indispensable (droits de la vie privée, propriété intellectuelle, liberté d’expression et recours contre les propos haineux).
  • Utilisation du numérique : là où la maîtrise des dispositifs numériques est très intuitive pour les digital natives, pour les autres, elle nécessite une prise en main plus profonde, et une adaptation inévitable.
  • Connaissance de la sûreté et de la sécurité numérique : vous devez être capable d’identifier et d’éviter les menaces en ligne (piratage, malwares, phishing, etc.), et de maîtriser les outils de protection des données.
  • Aisance dans la communication numérique : la communication via les technologies de l’information est désormais incontournable quel que soit le secteur d’activité. Vous devez être capable de créer du lien, de tisser des relations, avec des personnes en ligne.
  • Maîtrise du langage numérique : cela ne se résume pas aux langages informatiques, cela comprend aussi tout le vocabulaire utilisé dans le monde du digital. Si vous ne savez pas encore à quoi correspondent les hashtags, ce que signifie SEO, landing page ou autre tunnel de conversion, devenez bilingue.
CV-ajouter-digital-aux-compétences-plusieurs-personnes-travaillent-sur-des-portables-et-tablettes

3- CV : quelles compétences digitales intéressent les recruteurs ?

On peut classer les compétences en deux types :

Les hard skills : ce sont des compétences techniques ou académiques, acquises au cours de son parcours scolaire, universitaire ou professionnel dans lesquelles vous pouvez intégrer votre expérience du digital. Vos diplômes, certificats, grades, titres, etc. attestent de la véracité de vos hard skills.

Les soft skills : elles correspondent plutôt à la personnalité et au savoir-être (optimisme, empathie, flexibilité, adaptabilité, envie d'apprendre etc). C’est en quelque sorte l’intelligence comportementale et émotionnelle. Ces compétences sont de plus en plus valorisées par les recruteurs. A qualifications techniques égales, vos soft skills feront la différence lors d’un entretien d’embauche.

Vous avez envie ou besoin de développer vos « digital skills » ? Plusieurs options s’offrent à vous :

  • Vous pouvez vous renseigner auprès des Ressources Humaines de votre entreprise : vous avez peut-être des heures à utiliser sur votre CPF (Compte Personnel de Formation).
  • Sinon, pourquoi ne pas vous auto-former en suivant des MOOC (Massive Open Online Course) ? Ces formation en ligne, ouvertes à tous, peuvent être certifiantes.
  • Autre option, suivre un atelier Digital Active de Google. Ces ateliers de formation en marketing digital sont entièrement gratuits et facilement accessibles, puisque Google en organise régulièrement partout en France. Ils s’adressaient autrefois exclusivement aux professionnels mais sont désormais ouverts à tous.

Important : même si vos hard skills vous semblent déjà abouties, il est fondamental de ne pas oublier de les mettre à jour régulièrement.

Le digital est en perpétuelle évolution, la veille est donc indispensable, quelles que soit son expérience et ses compétences en la matière. Il ne faut pas non plus négliger vos soft skills, qui peuvent rassurer un recruteur sur votre capacité à travailler dans un univers numérique.

Les compétences comportementales à mettre en avant sur le CV, dans un milieu digital sont : votre capacité d’analyse, votre capacité d’écoute et vos qualités de collaboration, votre faculté à être pédagogue et accessible, votre réactivité et votre flexibilité.

Nous sommes des experts du recrutement

Postulez !

Ces articles peuvent vous intéresser :
Réussir son profil sur les réseaux sociaux pros
 Réussite : les réflexes et habitudes des collaborateurs les plus efficaces
Comment le recruteur utilise les réseaux sociaux ?

Plus d'articles...