Entretien d'embauche : la question du salaire

Par Robert Half 08/01/2018

La question du salaire est classée parmi les plus redoutée des entretiens d’embauche. Pourtant ce point est inévitable à un moment ou un autre du processus de recrutement. Il est évident qu’être préparé est la meilleure stratégie pour obtenir le salaire souhaité en démontrant que vous êtes expérimenté et/ou informé et agile.

Nous vous proposons ces 5 cinq conseils pour être au point la prochaine fois qu’on vous interrogera sur vos prétentions salariales.

1. Faites une petite étude de marché

Pour répondre à cette question cruciale en entretien d'embauche, vous devez connaître la valeur de vos compétences sur le marché actuel. Étudiez le marché de l’emploi pour savoir comment il se porte, s’il est saturé et d’où vient la demande.

Si le secteur que vous ciblez est inondé de professionnels similaires, vous devrez peut-être revoir vos attentes salariales à la baisse.

Vous devez aussi prendre en compte la localisation de l’entreprise, son nombre de salariés et son statut (entreprise publique ou privée).

Évidemment, l’objectif final de cette préparation consiste à trouver un emploi qui vous plaît et pour lequel vous touchez un salaire compétitif. Personne n’a envie de se préparer pendant des heures à faire une bonne première impression pour se retrouver pris au dépourvu par une question salariale.

Téléchargez notre étude de rémunérations 2018

2. Ayez confiance en vous

Si on vous interroge sur vos attentes en termes de salaire lors d’un entretien d'embauche en face à face, ne soyez pas évasif. Si vous souhaitez prendre l'initiative, il vaut mieux attendre d’être lancé et à l’aise dans l’entretien pour aborder une discussion salariale, c’est-à-dire après avoir pu expliquer ce que vous pouvez apporter à l’entreprise, et en avoir appris un peu plus sur les responsabilités du poste auquel vous postulez.

Si le recruteur insiste, donnez-lui la fourchette salariale qui vous convient le mieux en fonction de ce que vous avez découvert pendant votre étude du marché de l’emploi.

blog-entretien-dembauche-question-salaire2.jpg

3. Les avantages salariaux comptent aussi

Quand vous travaillez pour une entreprise, vous recevez non seulement un salaire, mais aussi d’autres avantages, bonus, CE très avantageux, télétravail... Si le salaire n’est pas à la hauteur de vos espérances, vous pouvez demander plus d’avantages, par exemple des modalités de travail flexible pour travailler chez vous occasionnellement, un ordinateur portable, une voiture de fonction. Une fois que vous serez informé des possibilités, et si la culture de l’entreprise vous correspond, à vous de décider si ces avantages supplémentaires compensent le fait d’être payé moins que ce que vous espériez. 

4. Choisissez bien votre fourchette basse

Que la question du salaire soit posée en entretien d'embauche ou via un formulaire de candidature en ligne, on vous demande souvent de fournir une fourchette salariale. Avant de répondre, demandez-vous si vous pourrez vous satisfaire – ou vous contenter – de la fourchette basse. Il y a de fortes chances que le responsable du recrutement s’arrête sur le salaire le plus bas que vous aurez suggéré. Ne regrettez pas votre réponse.

5. Sachez quand renoncer

Si votre recruteur écarquille les yeux lorsque vous lui annoncez vos attentes salariales, le poste n’est peut-être pas fait pour vous. Grâce à votre étude des tendances du marché de l’emploi et de la demande de vos compétences, mais aussi à l’expérience que vous apportez, vous devez avoir une idée du salaire que vous méritez. Si une entreprise ne veut ou ne peut pas vous rémunérer correctement, vous n’y serez sans doute pas heureux à moyen terme.

« Quelles sont vos attentes en termes de salaire ? » peut être une question piège

Si vous demandez trop, vous risquez d’être éliminé de la course. Si le recruteur vous met la pression, pas de panique. C’est là que votre étude de marché vous sera utile. Citez une fourchette pour ne pas vous retrouver bloqué sur un chiffre précis.

Si l’offre de l’employeur n’est pas à la hauteur de vos attentes, laissez-vous un peu de marge pour négocier. Attention cependant, si vous baissez trop votre rémunération, vous risquez de vous retrouver avec une offre peu voire pas attractive. Une fois passée l’excitation liée à un nouveau travail, l’envie de donner le meilleur pourrait s’évaporer plus vite…

En vous préparant à répondre à cette question lors de l'entretien d'embauche, vous pourriez bien décrocher le poste de vos rêves et le salaire qui va avec !

Nous pouvons vous aider à trouver l’entreprise ou le candidat idéal.

Nos offres Vous recrutez ? Rejoignez-nous

Ces articles peuvent vous intéresser : 
9 conseils pour bien négocier son salaire
Salaire : suis-je bien payé ?
Rémunérations : les packages à considérer

 

Plus d'articles...