Entretien d'embauche : les attitudes à adopter dès le lendemain

Par Robert Half 23/06/2017

Le mail de remerciements (et plus si affinités)

Sur le coup de l’émotion, nombreux sont les candidats à oublier de poser la question fatidique de fin d’entretien : « quand pensez-vous finaliser votre choix ? ». Etre dans l’expectative n’est pas une activité très plaisante, surtout lorsque le job en question est une opportunité en or.

Pour « renouer contact », il est utile d’envoyer un mail au recruteur le lendemain de l’entretien. En plus d’affirmer votre dévorante motivation, il servira de piqûre de rappel. Ne l’oublions pas, les recruteurs voient défiler de nombreux visages dans leur bureau, dont certains profils sont des copies quasi conformes. Le mail n’est donc pas là pour « déranger » ou « insister », mais pour conclure poliment un échange professionnel et humain.

Première étape ? Remercier son interlocuteur pour le temps accordé et pour la qualité de l’entretien. Vous devez lui prouver que dialoguer avec un lui a été un vrai plaisir, sans pour autant lui faire sentir que votre avenir tout entier dépend de sa décision. Ce message personnalisé est également l’occasion de montrer votre intérêt en rebondissant sur une éventuelle actualité de l’entreprise ou sur l’un des sujets abordés pendant l’entretien. Attention à ne pas tomber dans le « récit de vie ». Restez courtois, concis et légèrement détaché. Il n’est pas exclu que le recruteur revienne vers vous avec de plus amples informations sur la suite du recrutement.

entretien dembauche relanceE

Maitriser l’art délicat de la relance téléphonique

Une semaine après l’entretien, vous n’avez toujours aucune réponse. Inquiet, vous commencez déjà à vous imaginer sur le banc de touche. Détrompez-vous, le processus est probablement encore en cours et le recruteur en pleine hésitation. Armez-vous d’une bonne dose de motivation et de confiance et tentez de le joindre par téléphone. Là encore, cet appel lui prouvera votre détermination. Demandez-lui poliment si le recrutement avance et si une éventuelle date est fixée. Petite astuce : souriez au téléphone! Votre interlocuteur ne le verra pas, mais cela vous donnera tout de suite un air sympathique et enjoué.

Interagir sur les réseaux sociaux ?

Même s’il est possible que le recruteur ne le remarque pas, n’hésitez pas à réagir aux actualités de la structure sur les réseaux sociaux. Après votre entretien, il sera plus facile de vous identifier en tant que profil et candidat connecté. Vous pouvez tout à fait partager et réagir aux publications de l’entreprise pour montrer que vous êtes toujours dans la course et gonflé à bloc. Le digital étant aujourd’hui 100% intégré à la stratégie de recrutement de nombreuses entreprises, rien ne vous empêche de continuer à vous faire remarquer sur la toile !

Réponse négative : et après ?

Quand on reçoit une réponse négative, la confiance en soi est mise à rude épreuve. Le mail souvent vague qui l’accompagne n’arrange rien et laisse imaginer le pire. Ne laissez pas le temps à la déception de s’installer et demandez un feedback plus complet au recruteur. L’objectif ? Mettre le doigt sur les éventuelles faiblesses de votre entretien et les points à améliorer pour la prochaine fois. Pour vous rebooster pour la suite, vous pouvez également faire le propre bilan de votre entretien en listant vos points forts et points faibles

La prochaine sera la bonne !

 

Nous pouvons vous aider à trouver l’entreprise ou le candidat idéal.

Nos offres Vous recrutez ? Rejoignez-nous

 

Ces articles peuvent vous intéresser : 

Conseils entretien d’embauche : ne ratez pas les premières minutes !
Entretien d'embauche : 7 signes qui prouvent que vous avez été parfait(e) !
Processus de recrutement: liste des "A ne pas faire !"

Les articles qui peuvent vous intéresser