Entretien de recrutement et pas de nouvelle : que faire si vous avez été "ghosté" ?

Par Robert Half 23/11/2018

Votre entretien avec le responsable du recrutement s’était pourtant bien déroulé. Les jours passent et vous n’avez toujours pas reçu de réponse, qu’elle soit négative ou positive. Vous semblez avoir été "ghosté" "oublié" "zappé"...

Manque d’arguments, anxiété à rejeter un candidat, manque de temps pour traiter toutes les candidatures, etc. Volontairement ou involontairement, iI arrive que l’entreprise ne donne plus aucune nouvelle à ses candidats.

Pas de nouvelle : comment réagir face à ce phénomène déstabilisant ?

Eviter le ghosting : mode d’emploi !

Pour ne pas vous retrouver dans cette situation d’oubli, anticipez ! Dès le début du processus de recrutement, informez-vous sur les différentes étapes et sur le calendrier à venir.

N’hésitez pas à demander au recruteur ou au gestionnaire d’embauche la façon dont il préfère communiquer avec vous : téléphone, mail, etc.

Une fois le premier entretien passé, notez les dates auxquelles vous devriez obtenir des réponses et/ou un nouveau rendez-vous.

Réagir face au ghosting

Malgré votre anticipation, vous vous retrouvez face à une situation d’oubli. Manifestez-vous. Continuez à montrer de l’intérêt pour le poste à pourvoir et faites en sorte de ne pas sortir de l’esprit du recruteur.

Comment procéder ? Court appel téléphonique, mail, message vocal… Quel que soit le moyen de communication choisi, montrez que vous êtes toujours motivé par le fait d’intégrer l’entreprise. Rappelez aussi brièvement vos compétences et vos qualifications pour le poste.

Toujours aucun retour de l’entreprise ? Le fait de ne pas recevoir de réponse n’est pas personnel. Plusieurs facteurs peuvent entrer en jeu :

  • le recruteur est occupé à embaucher une autre personne,
  • le processus de recrutement a été rallongé pour X raisons,
  • les responsables sont en désaccord sur les candidats, etc.

Si vous recevez uniquement une réponse négative sans argument, n’hésitez pas à recontacter le recruteur. Demandez un commentaire constructif qui permettra de vous améliorer, voire de postuler à nouveau dans cette même entreprise en mettant toutes les chances de votre côté.

Le mot d’ordre dans de telles situations ? Le respect. Qui dit ghosting dit frustration. En tant que candidat, vous espérez des réponses rapides et constructives.

Face au silence de l’entreprise, il arrive que l’énervement prenne le pas. Attention, il n'est pas conseillé d'étaler votre colère sur les réseaux sociaux de l’entreprise. Vivez cela comme une expérience, un apprentissage.

entretien-dembauche-pas-de-nouvelle-que-faire-une-jeune-femme-s'impatiente

Montrez l’exemple !

En recrutement, le ghosting va dans les deux sens. Si vous attendez du recruteur une attitude irréprochable, vous devez en faire de même. 

Vous n’avez plus envie d’intégrer telle entreprise ? Vous préférez postuler ailleurs ? Vous avez été déçu par un entretien ? Quelle que soit la raison pour laquelle vous ne voulez plus faire partie d’un processus de recrutement, prévenez le recruteur ! Celui-ci gardera une image positive de vous, ce qui est important pour votre réseau professionnel.

Nul besoin de vous justifier longuement, indiquez simplement que vous privilégiez une autre opportunité d’emploi et remerciez votre interlocuteur du temps qu’il vous a accordé.

 

A la recherche de nouvelles opportunités ?

Consultez nos offres

Ces articles peuvent vous intéresser :
Entretien téléphonique : conseils pour bétonner cette étape
Question en entretien : pourquoi quittez-vous votre emploi ?
Entretien d'embauche collectif : comment se démarquer ?

Plus d'articles...