Equipe et cohésion : les bons réflexes pour gérer une crise

Par Robert Half 20/06/2017

L’équipe va mal, entre contestations qui n’en finissent plus, agressivité palpable au quotidien, et ambiance de plus en plus explosive. Les situations de crise ne sont pas si rares dans les entreprises. Faut-il pour autant s’en accommoder ? Certainement pas, elles peuvent porter préjudice à la cohésion interne voire nuire au bon fonctionnement de la société. Pour éviter que ces conflits dégénèrent, vous devez réagir et vite ! Quelles attitudes adopter ? 

Identifier l’origine de la crise

Votre équipe est en proie à un conflit ? Ne croyez pas que les choses vont se régler toutes seules ! Si vous n’intervenez pas, c’est le meilleur moyen de voir la situation empirer.

En clair, il est nécessaire d’agir rapidement mais aussi faire preuve de prudence. Votre premier réflexe doit donc porter sur les raisons pour lesquelles votre équipe en est arrivée là. Qu’est-ce qui a pu déclencher la crise ?

Voici différents motifs :

  • Des tensions latentes entre collaborateurs qui finissent par exploser
  • Un mécontentement lié aux conditions de travail
  • Une charge de travail trop élevée
  • Des points de vue différents ou des conflits de pouvoir qui influent sur la dynamique de l’équipe

Face à la crise, un manager doit prendre ses responsabilités et se montrer neutre. Une écoute objective est de mise : il est indispensable de dialoguer avec ses collaborateurs pour comprendre leurs émotions, leurs besoins et leurs insatisfactions. Selon la source du conflit, ces échanges peuvent se dérouler sous forme d’entretiens individuels et/ou collectifs.

Que faire des informations recueillies ? Après l’écoute, place à l’analyse ! Vous pourrez être amené à vous questionner sur vos pratiques managériales ou sur l’organisation de votre équipe.

Médiation et nouvelles règles : vers la sortie de la crise

Pour dépasser la crise et résoudre les conflits ouverts, rien de tel que la médiation ! Positionnez-vous en tant que tierce personne : ne prenez pas parti mais montrez votre empathie. Il s’agit de rétablir le dialogue au sein de votre équipe tout en surmontant les émotions. La rationalité doit désormais prendre le pas sur les ressentis !

equipe

Interrogez et recentrez votre équipe,

le but étant de parvenir à la solution la plus satisfaisante pour tous. La négociation entre alors en jeu : il s’agit d’essayer de faire des compromis et de concilier les opinions divergentes. Il revient ensuite au manager de définir et de faire appliquer les nouvelles règles. Attention, celles-ci doivent être approuvées et comprises par tous vos collaborateurs, sous peine de voir apparaître de nouveaux conflits.

La crise est apaisée ? Votre équipe est de nouveau soudée et motivée pour avancer ensemble ? Faites-en sorte que cette gestion de crise soit constructive et bénéfique pour la suite. Soyez présent au quotidien, restez à l’écoute de chaque collaborateur et n’hésitez pas à faire le point régulièrement.

Pour éviter au maximum une nouvelle crise, la meilleure solution reste la prévention ! Révisez les objectifs, favorisez la communication grâce à des outils internes, faites preuve de flexibilité, etc. Quelle que soit la source de la crise, un seul mot d’ordre : réagir ! 

Pour percer les secrets des entreprises et des collaborateurs épanouis Téléchargez notre rapport

 

Nous pouvons vous aider à trouver l’entreprise ou le candidat idéal.

Nos offres Vous recrutez ? Rejoignez-nous

 

 

Ces articles peuvent vous intéresser : 
L'esprit d'équipe, quelles activités pour bien commencer l'année ?
Carrière : et si vous étiez votre premier ennemi ?
Sport et job pour se sentir mieux et être plus performant

 

Les articles qui peuvent vous intéresser