Carrière : et si vous étiez votre premier ennemi ?

Par Robert Half 16/06/2017

Avez-vous l’impression d’être tout le temps confronté(e) aux mêmes problèmes dans chacun de vos jobs ? Il peut s’agir d’un patron exécrable, de délais irréalistes, de collègues mal intentionnés, d’un manque de soutien, voire d’un travail peu inspirant.

Votre première réaction consiste peut-être à vous apitoyer sur votre sort, avant de pointer les autres du doigt. Mais vous êtes-vous déjà demandé si vous pourriez être le catalyseur de ces problèmes et si vous ne seriez pas en train de saboter vous-même votre carrière ? Même si cette idée vous semble folle, poursuivez votre lecture. Dans cet article, nous étudions de manière plus approfondie les raisons pour lesquelles vous êtes constamment confronté(e)  aux mêmes problèmes dans votre carrière et vous donnons des conseils pour sortir de ce cycle négatif.

Les raisons pour lesquelles vous sabotez peut-être votre carrière

Avant d’accuser votre patron actuel ou vos employeurs passés, prenez le temps de réfléchir et demandez-vous si vos problèmes leur sont vraiment imputables à 100 %.

Se saboter, c’est dire qu’on veut une chose pour finir par faire exactement le contraire, ou pire encore, par ne rien faire du tout. Évidemment, vous ne cherchez pas réellement à saboter votre carrière, mais il s’agit rarement d’une décision consciente. Nous avons tous une petite voix intérieure qui détourne parfois notre attention ou nous empêche de faire les bons choix. A notre insu, cette voix intérieure peut nous empêcher de donner tout notre potentiel, d’atteindre nos objectifs, nous pousser à être trop critique envers nous-mêmes et à prendre des décisions qui finiront par nous rendre malheureux. En fait, on devient son propre ennemi...

Vous ne croyez toujours pas que vous pourriez saboter votre carrière ? Voici trois exemples à prendre en considération :

  1. Peur de l’échec : parfois, la seule manière d’apprendre consiste à saisir de nouvelles opportunités et à sortir de sa zone de confort, mais la peur de l’échec peut nous empêcher de foncer tête baissée. Cette peur augmente lorsqu’on a déjà échoué par le passé.
  2. Mauvaise estime de soi : si vous avez une piètre opinion de vous-même, vous ne vous sentez peut-être pas digne d’atteindre plusieurs objectifs de carrière et risquez donc de ne pas agir dans votre meilleur intérêt. Par exemple, vous n’allez pas postuler pour le job de vos rêves parce que vous ne vous croyez pas assez bien pour ça ou êtes persuadé(e)  que les autres candidats seront meilleurs que vous.
  3. Mal-être : le simple fait d’être malheureux peut saboter votre carrière, car vous risquez de tout voir en noir et de ne jamais connaître la satisfaction professionnelle.
carriere

Comment arrêter de saboter votre carrière

Le fait de saboter votre carrière est source de stress et de mal-être. Il est donc essentiel de mettre un terme à ces comportements négatifs. Voici quatre mesures simples que vous pouvez prendre :

  1. Faites votre introspection : prenez le temps de réfléchir à ce que vous ressentez vraiment. Êtes-vous constamment inquiet(e) en raison de délais trop serrés, stressé(e) ou confronté(e) à des collègues difficiles à vivre ? Avez-vous l’impression de ne pas être assez stimulé(e) ? Si ça peut vous aider, notez vos impressions noir sur blanc pour pouvoir vous y référer plus tard.
  2. Réfléchissez à vos comportements d’auto-sabotage : ce n’est qu’après avoir compris vos propres émotions et les comportements négatifs qui en découlent que vous pourrez prendre des mesures positives pour changer. Jetez un œil à la liste présentée plus haut.
  3. Créez un plan d’action positif : prenez des mesures qui vous aideront à aller de l’avant, par exemple :
  • Si vous avez peur de l’échec, vérifiez que vos attentes sont réalistes et divisez chaque mesure en plusieurs étapes plus faciles à gérer.
  • Si vous manquez d’estime personnelle, cherchez à développer votre confiance en vous et dans vos capacités, par exemple en suivant une formation ou en devenant le mentor de quelqu’un d’autre.
  • Si vous êtes malheureux(se), au lieu de ruminer le négatif, essayez de vous concentrer sur tous les aspects positifs de votre carrière. Apprenez aussi à vous relaxer en prenant plus de temps pour vous, par exemple pour faire du jogging ou du yoga.

    4. Identifiez l’environnement professionnel qui vous correspond le mieux : ensuite, réfléchissez au type d’environnement professionnel qui correspondrait le mieux à votre personnalité et à vos ambitions. Pour éviter de vous retrouver dans la même situation qu’avant, ne laissez plus vos comportements d’auto-sabotage prendre le dessus.

On ne change pas du jour au lendemain, mais sachez que tout le monde a le droit de se sentir bien au travail. Prenez d’abord conscience des comportements qui peuvent dégrader votre carrière et les premiers résultats positifs ne se feront pas attendre longtemps.

 

Nous pouvons vous aider à trouver l’entreprise ou le candidat idéal.

Nos offres Vous recrutez ? Rejoignez-nous

 

 

Ces articles peuvent vous intéresser : 
Le bien-être au travail c'est simple comme bonjour ?
Savoir-être au travail : comment gérer un collègue difficile
L'esprit d'équipe, quelles activités pour bien commencer l'année ?

 

Les articles qui peuvent vous intéresser