Le bien-être au travail commence aussi par l'agencement des bureaux

bureaux

Le bien-être au travail (voire le bonheur au travail) sera un des sujets RH les plus en vue en 2017. Si la relation avec ses collègues ou l’intérêt pour son job restent des éléments centraux, l’environnement physique de travail constitue également une source d’émotions positives pour les salariés. Bien agencés, les bureaux font partie intégrante de la notion de confort au travail.

L’aménagement des bureaux, et plus largement l’immobilier, n’étaient pas des sujets traditionnellement traités par les fonctions RH. Depuis plusieurs années, on peut constater une réel changement d’approches. Et pour cause : le bureau a une influence immense sur l’organisation du travail et les modes de travail. Et ce à plusieurs niveaux :

  • Le collaboratif : il s’agit d’agencer les bureaux pour favoriser la circulation des informations et le travail en équipe.
  • Les relations hiérarchiques : alors que les entreprises essaient d’aplatir les organisations, les bureaux ne doivent plus refléter les rapports hiérarchiques. La tendance est ainsi aux managers et aux directeurs qui partagent le même open-space que leurs équipes.
  • La digitalisation : nous vivons dans un monde plus connecté et les bureaux doivent intégrer les nouveaux usages digitaux. Ainsi, par exemple, on prend note que les individus utilisent davantage des ordinateurs portables.

Quand les bureaux reflètent l’entreprise…

Si les RH s’emparent des projets immobiliers, ils ont une petite idée derrière la tête : que les bureaux rendent compte de la culture interne et facilitent les modes de travail tels que l’exigent l’activité ou la stratégie RH. Ainsi, les RH se posent plusieurs questions telles que « mes collaborateurs travaillent-ils plutôt seuls ou en équipe ? Les managers ont-ils besoin d'avoir une activité de contrôle ou au contraire peuvent -ils se lancer dans l’autonomie ? A quel point faut-il être innovant pour plaire et engager certains profils ? » De ces différentes interrogations vont naître une véritable stratégie en matière d’agencement des bureaux afin que les collaborateurs puissent évoluer dans les meilleures conditions possibles.

Un levier de bien-être

La première chose que les salariés apprécient par rapport à un bureau est sa localisation. Plus le bureau est proche, mieux c’est ! En effet, moins de temps de trajet équivaut à autant de stress qui disparaît. Quand une entreprise déménage ses locaux, elle étudie spécifiquement les zones d’habitation de ses employés pour éviter de devoir subir des départs.

Pour favoriser le bien-être, les open-space gardent la cote en raisons des avantages liés à l'espace et aux facteurs économiques. Cela dit, la tendance est de moins « entasser » les personnes. On garde l’esprit collaboratif sans le côté parfois étouffant des larges plateaux froids et impersonnels.

Enfin, il ne faut pas oublier que le travail est un lieu de socialisation. Pour une majorité de salariés, un des critères de bien-être au travail réside dans la relation avec ses collègues. Ainsi, les nouveaux bureaux vont faciliter les échanges conviviaux en multipliant des espaces communs pas forcément dédiés au travail : lieux de restauration, salles de jeux, salles de créativité ou de détente…

Recevez nos articles

Lire aussi

 

Tendances

 

 

 

 

 

 

Partagez cette page