Le Guide des Salaires 2022 de Robert Half est disponible !

Par on 05/10/2021

Candidats : votre salaire actuel est-il le bon ? Quel salaire devriez-vous percevoir ?
Dirigeants : les salaires proposés à vos futures recrues sont-ils alignés à ceux du marché ? Comment attirer, recruter et fidéliser les meilleurs talents ? Et quelles sont les grandes tendances du marché du recrutement en 2022 ? Toutes les réponses à ces questions sont dans le Guide des Salaires de Robert Half !

Publié chaque année, le Guide des Salaires de Robert Half 2022 vous propose les grilles de salaires d’une centaine de fonctions par spécialisations (Finance et Comptabilité, IT et Digital, Assistanat spécialisé, RH, Juridique et Fiscal) et dévoile les grandes tendances du recrutement en France pour 2022, utiles à la fois pour les dirigeants d’entreprises, recruteurs, salariés ou chercheurs d’emploi.
Désormais en format 100 % digital, cet outil vous permet d’être bien informé afin de mener au mieux vos négociations salariales et prendre les meilleures décisions de recrutement.

Pour accéder au Guide des Salaires Robert Half : www.roberthalf.fr/grille-salaire

Les tendances du recrutement 2022 décryptées par Olivier Gélis, District Director, Robert Half France

Edition 2022 – NOUVEAU :
- Une édition 100 % digitale
- Outil responsive et disponible sur mobiles
- Un calculateur de salaires
- Des données localisées : les grilles salariales des 12 plus grandes agglomérations françaises
- Une partie consacrée aux Avantages et Bénéfices
- Diversité, Equité et Inclusion : où en est-on ?

www.roberthalf.fr/grille-salaire

page d'accueil guide des salaires 22

Les 5 tendances à retenir pour 2022

1. Un nouvel échelon dans la guerre des talents

Les dirigeants n’ont jamais eu autant de mal à trouver des candidats qualifiés. La rétention des talents est devenue la priorité stratégique des entreprises, qui ne se sont jamais autant investies pour retenir leurs collaborateurs et en attirer de nouveaux.
• 50 % des dirigeants interrogés considèrent qu’attirer et retenir les meilleurs talents est leur priorité stratégique pour 2022
• 32 % des dirigeants interrogés déclarent qu’il sera plus difficile de trouver des talents qualifiés en 2022 par rapport à la période pré-pandémique
• 44 % se disent très préoccupés de leur capacité à retenir leurs collaborateurs les plus précieux
• 1 dirigeant sur 2 (49 %) constate un turnover plus important depuis le début de la pandémie.

2. Digital, Adaptabilité et Organisation : de nouveaux besoins de compétences soft

La pandémie a bousculé les besoins en compétences spécifiques en entreprise. Les dirigeants ont aujourd’hui besoin d’identifier leurs futurs besoins pour consolider la stratégie de développement de leur entreprise : quelles compétences me faudra-t-il demain ? De quels profils aurais-je besoin pour faire face à une nouvelle crise ?

A cet égard, les employeurs ressentent une certaine inquiétude : ils sont 23 % à trouver que les compétences « soft », particulièrement recherchées depuis la crise, sont difficiles à identifier chez les candidats lors des entretiens d’embauche. Les compétences digitales, l’adaptabilité et la capacité d’organisation sont les trois compétences les plus recherchées par les employeurs.

3. Le périmètre de recherche de candidats s’élargit

Pour répondre à leurs besoins et à la concurrence accrue sur les talents, les recruteurs élargissent le périmètre de leur recherche aux niveaux régional, national, voire international, afin de trouver le candidat idéal. Avec le télétravail, la localisation des candidats est devenue un paramètre moins important. Conséquence : la concurrence s’accentue pour les candidats, mais la possibilité de postuler dans d’autres bassins d’emploi également.
• 90 % des dirigeants sont prêts à recruter dans des villes ou pays différents (dont 47 % se disant prêts à recruter au niveau national, 28 % dans un périmètre local plus large, 15 % au niveau international)

4. Travail hybride, télétravail et flexibilité : des avantages qui feront la différence

Seuls 4 % des employeurs français sont favorables au 100 % télétravail, mais ils s’ouvrent en revanche à des organisations hybrides, perçues comme un argument de poids pour attirer de futurs collaborateurs :
• 42 % des dirigeants affirment que le télétravail aide à attirer ou retenir les talents
• 30 % des dirigeants considèrent qu’encourager un environnement de travail hybride est leur priorité pour améliorer la culture d’entreprise

Les entreprises ayant opté pour la flexibilité bénéficieront d’un net avantage sur leurs concurrents. Selon un sondage LinkedIn mené par Robert Half cet été, 54% des salariés affirment qu’ils déclineraient une offre d’emploi qui ne propose pas de télétravail.

En parallèle, de nouveaux symboles sont attribués au bureau devenu le lieu du lien, de l’échange, de l’apprentissage. Point d’équilibre entre vie professionnelle et personnelle, le lieu de travail sera ainsi également un levier d’attractivité pour les employeurs :
• 45 % des employeurs reconsidèrent la localisation des bureaux
• 42 % envisagent d’ouvrir de nouveaux bureaux dans d’autres régions du pays

5. DEI (Diversité, Equité et Inclusion) : une place grandissante dans la réussite des entreprises

Au-delà d’un principe d’éthique, les résultats de politiques DEI instaurées en entreprise ne sont plus à démontrer : les équipes aux profils variés sont plus performantes en termes de résultats et d’efficacité au travail.
• 93 % des entreprises ont déjà mis en œuvre des actions favorisant la DEI
• 40 % des dirigeants interrogés affirment que leurs initiatives DEI ont eu un impact positif sur la culture du lieu de travail (plus grande empathie, diversité des expériences / opinions, etc.)
• Les valeurs de l’entreprise font aussi la différence auprès des candidats : selon un sondage LinkedIn mené par Robert Half pendant l’été, 96%** des salariés quitteraient une entreprise dont les valeurs ne sont pas en phase avec les leurs.

*300 votants ** 575 votants

 

Vous recrutez ? On vous accompagne

Articles récents