Le moral de vos collaborateurs a-t-il un impact sur le succès de votre entreprise ?

Le moral des collaborateurs joue-t-il sur la productivité, la rentabilité et le turnover ? Dans cet article, nous explorons l’impact que peut avoir le moral des collaborateurs sur le succès d’une entreprise, ainsi que les mesures à prendre pour remonter le moral des collaborateurs et les rendre plus heureux au travail.

Des collaborateurs démoralisés non impliqués peuvent coûter très cher à votre entreprise. En 2012 (situation de crise et haut niveau de chômage) une étude Gallup* révélait que seuls 13 % des Français s’impliquaient totalement dans leur travail.

Les résultats concernant les managers et les dirigeants n’étaient pas meilleurs avec de sérieuses répercussions possibles à travers toute l’entreprise : hausse du taux d’absentéisme ainsi que baisse de la satisfaction client et de la fidélisation.

Consultez notre étude sur "le bonheur" en entreprise

Pourquoi vous devez remonter le moral des troupes

Que se passe-t-il quand on change la donne ? En 2012, Gallup a identifié les nombreux avantages offerts aux employeurs qui redonnent le moral à leurs collaborateurs. En étudiant 49 industries dans 34 pays, Gallup s’est intéressé au lien entre l’implication des collaborateurs et les performances de l’entreprise. Il en est ressorti que les équipes les plus impliquées étaient plus performantes dans de nombreuses catégories. Par exemple :

  • Évaluations client positives : + 10 %
  • Rentabilité : + 22 %
  • Productivité : + 21 %
  • Turnover : de - 25 % à - 65 %
  • Taux d’absentéisme : - 37 %

Si certains de ces chiffres paraissent "gérables", mieux vaut ne pas sous-estimer les effets amplificateurs que peuvent avoir des collaborateurs démoralisés. Tout comme des collaborateurs heureux sont plus à même de faire des clients heureux, il suffit parfois d’un seul collaborateur mécontent, pour obtenir une mauvaise évaluation client qui nuira à la réputation de l’entreprise. Une autre conséquence préjudiciable d’une baisse de moral des collaborateurs se traduit par un turnover élevé. Autrement dit, quand les collaborateurs n’ont pas suffisamment de raisons de rester dans l’entreprise, ils sont plus susceptibles de démissionner; et ils seront aussi moins enclins à recommander leur ancien employeur à leurs pairs.

Comment booster le moral des collaborateurs dès aujourd’hui ?

Le moral des collaborateurs peut influencer leur comportement face à leur travail, leurs collègues, leurs managers et l’entreprise. Les causes d’une baisse de moral des collaborateurs peuvent varier. Celles-ci peuvent inclure le stress, l’absence de défis à relever ou l’impossibilité de s’exprimer au sein de l’entreprise. Elle peut aussi être liée à des pratiques que les collaborateurs considèrent comme menaçantes pour leur future sécurité financière, par exemple un excès de sous-traitance.

Cependant, il est toujours possible de remonter le moral des collaborateurs. Voici quelques façons de procéder :

1. Ouvrez le dialogue

Dans la plupart des entreprises, la communication fonctionne du haut vers le bas. En l’absence d’un dialogue ouvert, les managers risquent d’ignorer les problèmes qui existent entre les collaborateurs jusqu’à ce qu’un incident grave se produise (ou que l’entreprise déplore de mauvais résultats financiers). Il est donc important de rencontrer régulièrement les collaborateurs et d’assurer un suivi pour savoir ce qu’ils pensent de leur travail et du style de management de l’entreprise. En ouvrant le dialogue, vous créez un sentiment de réciprocité et d’équité – l’un des plus importants facteurs de bonheur.

2. Soutenez le développement professionnel des collaborateurs

Les collaborateurs démoralisés se sentent parfois sous-utilisés à leur poste, trop sollicités ou peu soutenus. Une meilleure définition des compétences peut aider à résoudre ce problème, tout comme des questionnaires peuvent révéler les « compétences interpersonnelles » des collaborateurs. Proposez aussi des programmes de formation et de mentorat pour favoriser le développement professionnel des collaborateurs et l’acquisition de nouvelles compétences

3. Améliorez l’environnement de travail

Bien qu’il soit souvent ignoré, l’environnement de travail exerce une influence sur l’humeur des collaborateurs, surtout s’ils y sont exposés sept à huit heures par jour. Le fait d’ajouter quelques plantes d’intérieur, de repeindre les murs dans des couleurs plus gaies ou même de déplacer une imprimante trop bruyante dans une autre pièce peut améliorer le confort de votre lieu de travail et rendre vos collaborateurs plus épanouis.

4. Encouragez un mode de vie plus sain

Dans une large mesure, le bonheur des collaborateurs est lié à la promotion du bien-être mental et physique. Outre le fait d’être plus heureux, les collaborateurs en bonne santé tombent moins souvent malades, ce qui se traduit par une productivité plus stable. Des recherches ont démontré que le fait de se lever et de marcher pendant seulement cinq minutes toutes les heures peut améliorer l’humeur d’une personne et combattre la léthargie. De plus, évitez que s’installe « la course aux heures supp » parce qu’en incitant (même implicitement) les collaborateurs à rester tard au bureau, vous ne faites au final que nuire à la productivité (fatigue, erreur) et augmenter le risque de surmenage.

5. Récompensez les collaborateurs méritants

Quand vos collaborateurs vont au-delà de leurs tâches quotidiennes pour réaliser de grandes choses pour l’entreprise, veillez à ce qu’ils sachent que leurs initiatives sont appréciées. Par exemple, complimentez-les pendant une réunion ou dans le cas d’un effort d’équipe, organisez un déjeuner dans un restaurant.

Les facteurs clés qui jouent sur le moral des collaborateurs varient d’une entreprise à l’autre, mais les mêmes règles de base s’appliquent dans tous les cas. En restant à l’écoute des besoins et des inquiétudes de vos collaborateurs, et en prenant les mesures qui s’imposent, ils retrouveront le moral et s’impliqueront davantage dans leur travail.

* Entreprise américaine spécialisée dans les sondages touchant au management et aux ressources humaines
Tags: bien être

Partagez cette page