Feedback : comment faire en sorte qu'il soit constructif?

Par Robert Half 16/04/2018

Les avantages du feedback ne sont plus à prouver : réduction de l’absentéisme, baisse du turnover, amélioration de la productivité, meilleure communication… Mais encore faut-il que celui-ci soit efficace.

Donner du feedback : quand et à quelle fréquence?

L’entretien annuel d’évaluation ne doit pas être le seul moment dans l’année où vous donnez vos impressions sur le travail de vos collaborateurs !

Le feedback se révèle d’ailleurs tout aussi inefficace s’il n’a lieu que quelques fois par an. Une communication régulière est donc essentielle. D'après une récente infographie : 43% des salariés se déclarant très engagés expliquent recevoir du feedback au moins une fois par semaine.

Choisissez aussi le bon timing. Là encore, inutile de faire un retour sur une mission terminée il y a plusieurs semaines. Le laps de temps doit être assez court pour que le feedback soit pertinent : l’idéal est d’opter pour une culture du feedback en continu.

Valoriser le collaborateur? Une nécessité

L’infographie révèle que 52% des collaborateurs estiment ne pas recevoir suffisamment de reconnaissance de leur travail. De même, étude réalisée par Gallup montre que 67% des collaborateurs dont les managers soulignent les qualités se sentent engagés, contre 31% des collaborateurs dont les managers se concentrent sur leurs faiblesses.

Donner du feedback ne consiste pas uniquement en des remarques négatives : en résumé, sachez féliciter et remercier vos collaborateurs lorsque cela en vaut la peine. Notre étude sur le bonheur au travail va dans ce sens. Christine Carter, membre du Greater Good Science University Berkeley nous explique : "les managers qui reconnaissent et encouragent souvent obtiennent des performances significativement plus élevées de leur équipe. Cette attitude satisfait le besoin de compétences (on signale à une personne qu'elle a bien fait) et le besoin de connexion (il y a un autre être humain qui s'intéresse à vous)

management-feedback-une-femme-affiche-un-smiley-positif-sur-son-visage

Intégrer du positif dans le négatif !

Un collaborateur n’a pas réussi sa mission ou n’a pas été assez performant ? Récemment dans les médias, John Stocker (DialogueWorks), expliquait que le «feedback constructif aide les personnes à grandir et à s’améliorer».

Alors comment procéder ?

«Il s’agit de parler de façon à ce que les personnes entendent et comprennent votre message sans être sur la défensive, résistantes ou touchées sur le plan émotionnel».

  • Il est donc nécessaire de faire preuve de bienveillance et d’opter pour une approche positive. En donnant des axes d’amélioration et en mettant en place des actions.
  • Prenez le temps de donner des conseils, ne soyez pas expéditif.
  • Ne jugez pas la personne : concentrez-vous sur des faits objectifs.

Etre à l’écoute de vos collaborateurs

N’hésitez pas à donner la parole à vos collaborateurs : si vous faites un retour sur une mission précise, demandez-leur de s’autoévaluer. Petit à petit, ils trouveront eux-mêmes les clefs leur permettant de progresser. Posez la question «que feriez-vous différemment la prochaine fois?» pour ouvrir le dialogue et la réflexion.

Enfin, chacun doit tirer profit du feedback, que ce soit vous ou vos collaborateur. La réciprocité doit parfois s'inviter au moment des discussions. Prenez le temps d’écouter ce que votre équipe a à vous dire sur votre attitude et sachez aussi vous remettre en question.

Plus d'articles...