Turnover : détectez les signes pour réduire les départs des bons collaborateurs

Par Robert Half 25/05/2018

Tous les managers préfèrent éviter le turnover et de perdre leurs collaborateurs, tout particulièrement lorsqu’il s’agit des meilleurs. Sauriez-vous détecter les signes d’un départ imminent ?

Les professionnels qui s’investissent fortement dans leur rôle ont tendance à attendre beaucoup de leurs employeurs en retour. Ils souhaitent s’épanouir dans leur travail, et préfèrent les entreprises qui reconnaissent régulièrement leurs talents et soutiennent la progression de leur carrière. Dès lors que le savoir-faire de ces collaborateurs motivés n’est plus mis au défi, ou qu’ils se sentent sous-estimés, mal payés ou prisonniers de la même routine trop longtemps, leurs regards peuvent se tourner vers de nouveaux horizons.

Quand un membre clé de votre équipe pense aller voir ailleurs, quelques indices peuvent vous alerter sur une éventuelle démission.

Quelques-uns des signaux d’alarme

  • Absentéisme accru. En général, les collaborateurs malheureux manquent plus à l’appel que leurs collègues. Faîtes attention lorsqu’un collaborateur pose des congés personnels ou des jours de vacances : cela pourrait être un signe qu’il arrive à saturation ou se présente à des entretiens pour d’autres postes.
  • Retrait social. Les collaborateurs qui envisagent de partir font plus souvent l’impasse sur les évènements sociaux de l’entreprise, comme les activités de team-building ou les fêtes de bureau. Ceux qui étaient précédemment sociables peuvent tout à coup devenir taciturnes, ne plus prendre part aux sorties entre collègues ou rester cloîtrés dans leur bureau.
  • Une conscience professionnelle en déclin. Des erreurs inhabituelles, des délais non respectés et une chute globale de la productivité sont autant d’indicateurs possibles du détachement d’un salarié autrefois passionné.
  • Un changement d’attitude. Lorsqu’un collaborateur connu pour sa positivité et son esprit d’équipe commence à se plaindre de l’organisation ou à avoir de plus en plus d’accrocs avec ses collègues, il faut investiguer du côté de l’insatisfaction professionnelle qui est le déclencheur.

 

turnover-détecter-pour-réduire-les-départs-deux-hommes-discutent-professionnellement

Conseils pour réduire le turnover

Réagissez dès que vous aurez détecté suffisamment de preuves qu’ils souhaitent partir.

Voici quatre tips pour réduire le turnover au sein de vos équipes :

  1. Posez des questions, soyez attentif aux réponses. Rencontrer seul à seul le salarié et demandez-lui franchement s’il est mécontent. La plupart des personnes répondent en toute sincérité aux questions directes. Si la réponse est oui, demandez-lui pourquoi, et cherchez des solutions qui sauront satisfaire les deux parties.
  2. Revoyez sa rémunération et ses gratifications et avantages. Le problème vient souvent du salaire. Les collaborateurs les plus performants, d’autant plus sur des postes incontournables, sont particulièrement tentés de partir car ils savent que leurs compétences sont en forte demande aujourd’hui. Consultez notre Guide des salaires pour vérifier que votre offre salariale est comparable à (ou meilleure que) celle de vos concurrents locaux. Proposer des options de télétravail ou d’horaires flexibles peut aussi vous aider à éviter un départ.
  3. Démontrez que vous prenez ses préoccupations au sérieux. Si le collaborateur cherche un travail plus stimulant, envisagez de lui confier de nouvelles responsabilités qui mettront à l’épreuve ses compétences. Proposez lui également des opportunités de formation afin d’accompagner son développement professionnel continu.
  4. Dites merci. Exprimer votre reconnaissance. C’est là l’une des techniques de rétention des salariés les plus faciles et rentables. Un simple « merci » pour une mission bien menée peut être un outil puissant qui favorisera l’implication des collaborateurs. Des félicitations promptes, sincères et spécifiques donnent du baume au cœur et montrent à votre équipe que vous êtes attentifs à leurs efforts et appréciez leur contribution. Comme l’écrivain William Arthur Ward l’a si bien dit, « Ressentir de la gratitude et ne pas l'exprimer, c'est comme emballer un cadeau et ne pas l’offrir. »
Nous trouvons la personne qui "match"

Confiez-nous vos recrutements

Ces articles peuvent vous intéresser :
Recrutement : voici les erreurs courantes à éviter
Coût d’une embauche ratée
Processus de recrutement : vérifier les références

Plus d'articles...