Augmentation de salaire : à quel moment la demander ?

Par Robert Half on 06/01/2022

C’est l’étape incontournable de tout parcours professionnel : celle de l’augmentation de salaire. Difficile d’identifier le moment idéal pour demander une augmentation à son supérieur ! On se dit souvent qu’il faut « attendre le bon moment ». Mais quel est ce moment opportun pour aborder cette question et ainsi mettre toutes les chances de son côté ?

D’autant que la question du salaire est encore taboue dans de nombreuses entreprises et même entre collègues ! Un récent sondage mené par Robert Half le prouve : 57% des répondants affirment ne jamais parler de salaires avec leurs collègues.

Voici quelques exemples de moments appropriés pour évoquer votre augmentation de salaire.

Lors de l’entretien annuel d’évaluation

L’entretien annuel reste une tradition dans la grande majorité des entreprises, en début, milieu ou fin d’année. Pourquoi ne pas profiter de ce tête-à-tête avec votre manager pour négocier une augmentation de salaire ?

Un choix judicieux car c’est l’occasion de faire le point sur l’année écoulée, sur vos compétences, vos aspirations, et surtout vos performances... Posez-vous la question suivante avant d’entamer la négociation : « Ai-je rempli les objectifs ? ».

Lors d’un changement de poste

Une évolution ou une promotion vous est proposée ? Cela montre que votre management vous intègre dans les projets de développement et au futur de l’entreprise ! De nouvelles missions, voire de nouvelles responsabilités, sont sur le point de vous être confiées : profitez de ce moment pour mettre en avant vos compétences, légitimer et décrocher une augmentation.

Après une formation

Vous venez de suivre une formation et avez acquis une expertise ou de nouvelles compétences ? Si votre savoir-faire représente un réel intérêt pour l’entreprise, il sera judicieux de demander une augmentation de salaire.

La période qui suit la formation est donc idéale pour passer à l’action : attendez cependant de mettre en pratique ce que vous avez appris et d’en montrer les bénéfices à votre employeur. Vous vous appuierez ainsi sur des arguments concrets qui pourront jouer en votre faveur lors de la négociation. Votre augmentation de salaire pourrait bien être conséquente si ces nouvelles compétences vous permettent de décrocher une promotion !

Après plusieurs succès

Une augmentation de salaire vient généralement récompenser un travail de qualité mené sur du long terme. S’il est vivement déconseillé de demander une revalorisation après avoir réussi une mission plutôt courte, il est judicieux d’entamer les négociations après plusieurs succès ! Votre employeur a eu l’opportunité d’évaluer ce que vous apportez concrètement à l’entreprise ? Il est également essentiel de pouvoir quantifier matériellement ces résultats, d’une année à l’autre par exemple en soulignant les progrès réalisés.

A tout moment si votre rémunération est trop faible

Votre salaire est inférieur à la moyenne en vigueur ? Vous devez assumer des responsabilités qui n’étaient pas prévues dans votre contrat de travail ? Si vous estimez que votre rémunération n’est pas à la hauteur de vos missions et compétences, n’attendez pas pour ouvrir les négociations avec votre employeur.

Il est essentiel de préparer ses arguments et surtout d’être précis en se documentant en amont ! Consultez le Guide de Salaires de Robert Half et découvrez les salaires moyens de près de 100 métiers, en fonction de votre expérience et localisation (comparaison entre les 12 plus grandes villes de France).

De même, évitez les périodes durant lesquelles votre manager est débordé et attendez au moins un an si vous avez été augmenté récemment.

Consultez nos offres d'emploi

Articles récents