Métiers de l'informatique : les aptitudes à encourager

qualités requises pour l'IT

C’est bien connu, les profils IT ne connaissent pas le chômage. Particulièrement recherchés par les recruteurs, ils doivent cependant faire preuve de certaines qualités dites « soft skills » pour bien s’intégrer dans les équipes et espérer évoluer professionnellement. En d’autres termes, la technique n’est pas suffisante pour réussir une carrière dans l’IT et le digital. Voici quelques conseils pour mettre toutes les chances de son côté.

En savoir plus sur les compétences requises (selon notre récente enquête DSI) : Dernières infos

Etre capable de s’auto-former

Plus que dans n’importe quel autre métier, les technologies informatiques sont en constante évolution. Ne pas être en mesure de s’adapter aux nouvelles tendances ou pratiques (voire de les anticiper) constitue forcément un handicap et peut vous priver de nombreuses opportunités d’emploi. De fait, le professionnel IT doit veiller à rester en veille technologique. Comment ? En intégrant des communautés (sur le web, les réseaux sociaux ou même physiques) où il pourra se tenir au courant des nouveaux langages émergents, des nouveaux matériels ou constructeurs, ou encore des compétences à avoir.  

Toucher à tout

On peut savoir programmer, gérer une base de données, maîtriser les réseaux, être spécialiste de la sécurité… Mais il est encore mieux d’être « full-stack », autrement dit être capable de connaître les basiques de toutes les couches de la programmation. En faisant preuve d’une curiosité inlassable et en maîtrisant bien tous les enjeux, votre profil gagne en attractivité. 

Avoir la culture projet

La méthode agile, de plus en plus populaire, est née au sein de la communauté informatique. Dans l’IT et le digital, les projets s’étalent souvent sur plusieurs semaines voire plusieurs mois. Cela implique la mise en place d’une bonne organisation (reportings, réunions…) et une excellente circulation de l’information entre les différents métiers. Avec la méthode agile, chaque membre de l’équipe est un acteur à part entière du projet, et porte la responsabilité des fonctionnalités qu’il doit mettre en œuvre. Les problèmes sont soulevés en équipe pour favoriser l’émulation et la prise de décision rapide. Cette volonté de transparence s’accompagne d’une philosophie positive, où chacun est invité à donner le meilleur de lui-même et à s’épanouir dans la réalisation de ses travaux.

Collaborer

C’est un reproche souvent adressé aux professionnels IT. Certes, ils disposent d’un véritable savoir-faire mais leurs compétences humaines ou comportementales ne sont pas optimales : difficultés pour communiquer, partager leurs connaissances ou coacher un profil junior. Pour espérer connaître des évolutions (par exemple à des postes managériaux), l’objectif est donc de mettre l’accent sur les soft skills. Celui qui est capable de gérer une relation client, de bien communiquer avec ses collaborateurs, ou de travailler facilement en équipe, a davantage d’opportunités pour faire progresser sa carrière.

Manager !

Beaucoup d’écoles cherchent à former des managers mais, parfois, les qualités dont il faut faire preuve viennent naturellement… ou pas ! Pour le professionnel IT ou digital qui aspire à des fonctions de responsabilité, plusieurs « soft skills » devront être mises en œuvre : une capacité à s’engager pour le bien de l’équipe, une volonté d’être exemplaire, une capacité à inspirer la confiance, le sens de la délégation, la fermeté dans les prises de décision… 

-> Retrouvez plus d'informations marché, compétences, tendances et salaires des SI et du digitalTéléchargez notre étude de rémunérations

 

Partagez cette page