Comment mettre à jour votre CV pour rester en phase avec les nouvelles technologies ?

Par Robert Half on 20/11/2020

Face au changement de méthodes de travail et à la transformation digitale accélérés par la pandémie de COVID-19, les chercheurs d’emploi doivent être proactifs et mettre à jour leur CV pour y intégrer les dernières technologies. Voici nos conseils. pour mettre à jour votre CV et assurer votre avenir professionnel.

Quelles sont les compétences techniques clés les plus susceptibles de vous aider à trouver un nouvel emploi en 2021 ?

1. Comment mettre à jour votre CV pour rester en phase avec les nouvelles technologies ?

Aujourd’hui, la mise à jour de votre CV revêt plus d’importance que jamais.

Bien que la digitalisation ait fait évoluer de nombreux rôles et responsabilités ces dernières années, la pandémie de COVID-19 contraint les entreprises à accélérer leurs initiatives et opérations digitales, ce qui a des conséquences sur les compétences les plus recherchées sur le marché de l’emploi.

Une étude mondiale menée par Twilio, un spécialiste SaaS, révèle que la pandémie a accéléré les stratégies de communication digitale des entreprises de six ans en moyenne parce que dans presque tous les secteurs d’activité, elles ont dû réinventer leur façon de travailler et de communiquer avec leurs clients. Pour rester compétitifs, les chercheurs d’emploi doivent savoir comment mettre à jour leur CV en continu afin de s’adapter aux changements imposés par la pandémie de COVID-19 et aux nouvelles demandes technologiques.

2. Quelles seront les principales compétences et priorités techniques en 2021 ?

La soudaine adoption de nouvelles méthodes de travail et l’incertitude économique accrue ont contraint les directeurs technologiques à se concentrer sur la réduction des risques et la rentabilité, les projets stratégiques à plus long terme étant souvent reportés à plus tard. Selon une récente étude de Robert Half , les cinq grandes priorités des directeurs informatiques et technologiques pour 2021 sont les suivantes :

• Protection des systèmes et des données de l’entreprise, sécurité informatique (44 %)
• Réduction des coûts/équilibrage des budgets (40 %)
• Automatisation des processus pour augmenter la productivité et réduire les coûts (38 %)
• Innovation et investissement dans les nouvelles technologies (37 %)
• Projets/initiatives Cloud (36 %)

La transition vers la décentralisation des effectifs dans le cadre d’une politique informelle où les salariés utilisent leurs équipements personnels pour faciliter le télétravail en cours de pandémie a aussi entraîné un risque très élevé de cyberattaques et de fraudes, 94 % des entreprises ayant signalé au moins un incident de sécurité entre juillet 2019 et juillet 2020, selon une étude de VMWare Carbon Black.

Ce phénomène alimente une forte demande de compétences en sécurité informatique, tandis qu’en parallèle, l’accélération de la transition digitale stimule la demande dans les domaines associés de la gestion du parc informatique, du Big Data et du Cloud. Parmi les employeurs récemment sondés par Robert Half qui cherchent à recruter en CDD ou intérim en 2021, 48 % accordent la priorité aux professionnels de l’informatique. De même, pour les postes en CDI, les compétences informatiques les plus difficiles à trouver à l’issue des confinements de la pandémie sont les suivantes :

• Sécurité informatique (32 %)
• Gestion informatique (30 %)
• Gestion de projet (18 %)
• Informatique décisionnelle (16 %)
• Technologie Cloud (15 %)

3. Meilleures compétences techniques pour les comptables et les financiers

Comme les entreprises adoptent le télétravail et continuent d’accélérer leur transformation digitale, les compétences technologiques revêtent aussi toujours plus d’importance dans les secteurs de la finance et de la comptabilité. Une étude de Robert Half indique que la transition digitale (38 %) et l’exploitation du Big Data (34 %) seront les grandes priorités des directeurs financiers en 2021.

4. Formation continue et requalification pour un CV plus attractif

Alors que le marché devient de plus en plus concurrentiel, les employeurs se rendent compte de l’importance d’une culture qui favorise l’apprentissage en continu et l’esprit d’initiative. Pour les salariés et les chercheurs d’emploi, l’investissement dans la formation continue permet de préserver la pertinence, l’agilité et l’attrait de leur CV, sans mentionner le fait que cela les aidera à sortir du lot.

Les candidats ont tout intérêt à commencer par auto-évaluer leurs compétences, car ils sous-estiment souvent l’utilité de leurs connaissances existantes pour l’employeur. La mise à jour de votre CV avec vos compétences récemment acquises vous aidera aussi à identifier vos lacunes potentielles.

Heureusement, il existe de nombreux types de formations et modules de développement professionnel qui ne sont pas nécessairement onéreux ni chronophages. Ceux-ci incluent :

1. Cours en ligne : Une formation via une plateforme en ligne permet d’accéder à des cours à distance. Elle peut être dispensée en live dans une salle de cours virtuelle ou à travers des contenus préenregistrés.

2. Micro-apprentissage : Au lieu de consacrer de longs mois à des cours et à l’obtention de nouvelles certifications, la formation peut s’effectuer progressivement via un micro-apprentissage basé sur de petites unités de formation et des activités à court terme.

3. Formation peer-to-peer (P2P) : Il s’agit d’une méthode de formation informelle qui peut inclure des possibilités d’apprentissage telles que des ateliers animés par des salariés, le partage de recommandations de lecture et des projets en équipe.

4. Mentorat : En vous associant à un membre de votre équipe dans le cadre d’un accord de mentorat, vous pouvez travailler sur une grande variété de projets et de programmes pour améliorer vos compétences par le biais d’une contribution pertinente. Le mentorat peut être pratiqué en présentiel ou à distance grâce aux outils de visioconférence.

5. Connaissances sectorielles : Vous pouvez consulter les experts de l’industrie pour identifier les compétences techniques et non techniques les plus demandées. Par exemple, le Guide des salaires de Robert Half contient de précieuses informations sur le marché de l’emploi qui vous aideront à mettre votre CV à jour en fonction du contexte actuel.

5. Mettre à jour votre CV avec les bonnes compétences techniques

Pour entrer dans l’ère post-pandémie (ou tout du moins dans la « nouvelle normalité ») et répondre à leurs besoins dans le domaine du digital, les entreprises privilégieront probablement les CV qui démontrent une expérience des outils technologiques les plus demandés. Cela signifie également que les connaissances et les compétences dans des domaines tels que les plateformes collaboratives, la formation à distance, le partage de fichiers et les événements virtuels seront à l’avenir indispensables pour la plupart des salariés.

Il n’est pas toujours évident de valoriser des compétences technologiques de manière brève et concise dans un CV, surtout quand il faut suivre le rythme des nouvelles technologies et s’adapter à leur influence sur les responsabilités professionnelles. Voici quelques conseils pour mettre un CV à jour efficacement :

1. N’en faites pas trop : En matière de technologie, les candidats croient souvent à tort que plus ils incluent de termes techniques dans leur CV, meilleure sera l’impression qu’ils feront. Dans l’immense majorité des cas, mieux vaut s’en tenir aux principaux mots-clés directement liés à la description du poste vacant.

2. Catégorisez : Séparez vos compétences en différentes catégories connues des employeurs, par exemple « systèmes d’exploitation », « outils de programmation », « bases de données » et « réseaux ».

3. Classez-les par ordre d’importance : Au lieu d’énumérer vos compétences dans l’ordre alphabétique, classez-les par ordre d’importance en fonction du poste auquel vous postulez ou que vous visez comme premier objectif de carrière.

4. Incluez vos compétences interpersonnelles : Comme les entreprises cherchent de plus en plus à recruter des collaborateurs résilients, adaptables et agiles, les compétences non techniques telles que la créativité, l’intelligence émotionnelle, la positivité et la capacité d’adaptation au changement figurent parmi les principales qualités recherchées par les employeurs.

5. Éliminez les compétences obsolètes : N’oubliez pas de retirer toutes les compétences non pertinentes, obsolètes ou « évidentes » (par exemple la maîtrise de la messagerie électronique) par rapport au type de poste que vous convoitez, car elles peuvent rendre votre CV trop long et nuire à sa lisibilité.

Les entreprises doivent apprendre et s’adapter rapidement tout au long de la crise en cours. Elles accorderont encore plus d’importance au recrutement des meilleurs professionnels. En montrant que vous vous adaptez continuellement au changement technologique et que vous êtes prêt pour le monde du travail de demain, votre candidature a beaucoup plus de chance de sortir du lot. Que vous soyez en train de suivre une formation pour changer de carrière ou de chercher activement un nouvel emploi, le fait de mettre régulièrement à jour votre CV vous aidera à être prêt quand la bonne opportunité professionnelle se présentera.

Consultez nos offres d'emploi

Hide Breadcrumb
On
Hide Title
Off

Articles récents