9 conseils pour bien négocier son salaire

blog-negocier-salaire-augmentation-1

La négociation du salaire n’est pas un exercice évident pour les candidats, notamment lorsqu’il s’agit du premier entretien d’embauche. Pourtant, il convient de dédramatiser ce moment tout à fait classique qui consiste à persuader le recruteur de vous accorder une rémunération supérieure à celle qui était prévue. Voici 9 conseils pour faire pencher la balance de votre côté !

Soyez conscients de votre valeur

De la même façon que vous vous renseignez sur l’entreprise ou le poste, veillez à déterminer le salaire moyen auquel vos diplômes, votre parcours et surtout votre poste vous permettent de prétendre. Votre niveau de rémunération se calcule en fonction de différents critères : les prix « du marché » dans votre secteur d’activité (consultez les conventions collectives) mais aussi des éléments plus personnels comme votre technicité ou votre expérience. Vous pouvez utiliser des calculateurs de rémunération pour réussir cette démarche. 

Patience avant de négocier

Abordez le processus de recrutement avec la tête froide. Lors du premier entretien, il n’est pas question de négocier son salaire. En effet, contentez-vous d’indiquer vos niveaux de rémunération précédents et vos souhaits pour le poste. Si le recruteur vous fait une remarque sur le salaire désiré, répondez aux questions mais n’entrez pas dans la négociation. Attendez le second entretien où vous êtes devenu un candidat unique (car sélectionné avant d’autres) et, à ce titre, vous disposez d’une marge de manœuvre plus élevée.

N’oubliez jamais que le recruteur parle en brut !

Cela peut paraître évident mais certains candidats (surtout les plus jeunes) peuvent oublier que les recruteurs mentionnent toujours les salaires en brut. Si vous pensez que la rémunération est exprimée en net, vous pourriez être extrêmement déçu le jour où vous recevez votre première fiche de paie.

Prouvez que vous méritez votre salaire

C’est le moment le plus intense de la négociation de salaire. Vous devez prouver à votre interlocuteur que vous méritez le niveau de rémunération demandée. Évidemment, donnez des explications pertinentes et argumentées. Votre benchmark sera ici très utile. Attention cependant à ne pas exagérer : si vous pouvez valoriser votre parcours, vos compétences et vos réussites, veillez à ne pas paraître arrogant.

Negocier salaire augmentation

Donnez les bons arguments

Certes, vous avez préparé votre discours. Mais celui-ci doit évidemment être adapté aux contraintes de l’entreprise. Il est donc intéressant d’identifier les éventuels points de blocage du recruteur sur les pratiques de rémunération (intéressement ou non, progressivité du salaire…). En adaptant votre argumentation, vous affichez votre sérieux.  

Comprenez votre interlocuteur

Persuader la personne assise en face de vous commence nécessairement par la capacité à comprendre ses motivations, ses attentes, ses contraintes… Récupérez le plus d’informations possible pour cerner ses objectifs et mettre en place la bonne argumentation.

Restez flexible

Avant même d’entrer dans la salle, pensez votre stratégie : Qu’allez-vous demander et quelles concessions êtes-vous prêts à faire ? Généralement, il est préférable d’anticiper le fait que le recruteur ne va pas accepter votre proposition. Soyez donc en mesure d’adresser des contre-propositions qui correspondent à vos envies tout en se rapprochant des contraintes de l’entreprise.

Jouez sur le variable

De plus en plus, les primes sont intégrées aux systèmes de rémunération, notamment chez les cadres. Si les marges de manœuvre sur le fixe semblent bloquées, vous pouvez tenter de faire bouger les lignes sur la partie variable.

Demandez des avantages en nature

Si disposer d’un véhicule de fonction ou de certains outils de communication est important pour vous, vous pouvez mettre ces éléments dans la balance.

Savez-vous négocier votre salaire ? Faites notre quiz

 

Nous pouvons vous aider à trouver l’entreprise ou le candidat idéal.

Nos offres Vous recrutez ? Rejoignez-nous

 

 

Ces articles peuvent vous intéresser : 
Salaire : suis-je bien payé ? Un benchmark s’impose
Négocier votre salaire : vos forces, vos faiblesses.
https://www.roberthalf.fr/blog/remunerations

 

Partagez cette page