Pourquoi il faut dire « oui » à l’intrapreneuriat

Par Robert Half 11/06/2019

Le concept de l’intrapreneuriat fait de plus en plus d’adeptes depuis quelques années. L’idée est de laisser des salariés travailler en autonomie sur un projet, financé par l’entreprise. Loin de ne profiter qu’aux porteurs de projets, cette démarche apporte de nombreux bénéfices à toutes ses parties prenantes.

Quels sont les objectifs et avantages de l’intrapreneuriat pour les salariés et l’entreprise ? Pourquoi dire oui et comment tirer le meilleur parti de ce phénomène ?

1-Intrapreneuriat : c’est quoi ?

Le terme « intrapreneuriat », apparu pour la première fois dans les années 70, est la contraction de « entreprenariat » et de « intra », qui se rapporte à « intérieur ».

Concrètement, l’intrapreneuriat désigne l’acte d’entreprendre, au sein d’une entreprise déjà existante. L’intrapreneur est porteur d’un projet innovant, sur lequel il a une large marge de manœuvre : développement d’un nouveau produit, d’un nouveau service, ou encore d’un nouveau processus par exemple.

L’intrapreneur se distingue du chef de projet classique en cela qu’on lui donne quasiment carte blanche sur son travail, tant que celui-ci est porteur de la vision stratégique de l’entreprise. Il évolue dans une structure souple et agile, lui permettant de se libérer des codes et normes – conscientes et inconscientes – de l’entreprise. L’intrapreneuriat peut concerner tous les secteurs d’activité : des projets de ce type émergent dans la banque, dans l’industrie, les services, etc.

2- Objectifs et avantages de l’intrapreneuriat

L’intrapreneuriat est véritablement une démarche gagnant/gagnant, pour l’entreprise, comme pour les salariés.

a) Pour l’entreprise :

• L’intrapreneuriat est une façon peu coûteuse de financer le développement de nouvelles idées à forte valeur ajoutée, et l’innovation de façon globale.

• Cela permet de toucher du doigt les avantages du fonctionnement d’une start-up, en mettant en place une structure flexible autour de l’innovation.

• Installer un cadre clair pour les intrapreneurs éventuels permet également de motiver vos collaborateurs et de valoriser leur potentiel créatif. Idéal pour éviter une « fuite des cerveaux », en comblant les éventuelles envies d’entreprendre de vos équipes, directement en interne.

• C’est un bon moyen pour faire émerger des talents insoupçonnés.

b) Pour les salariés :

• L’intrapreneuriat est une excellente option pour conduire un projet d’entrepreneur sans prendre de risque : le statut de salarié et le salaire ne bougent pas.

L’expérience est motivante et gratifiante : l’intrapreneur travaille en autonomie quasi totale, sur un projet porteur de sens, et son investissement est reconnu par l’entreprise.

• Une expérience d’intrapreneuriat réussie peut être la porte ouverte à une évolution de carrière rapide.

pourquoi-dire-oui-intrepreneuriat-une-équipe-heureuse-d'avoir-du-succès-dans-ses-activités

3- CHallenges et clés de succès de l’intrapreneuriat

Pour mettre en place une démarche d’intrapreneuriat au sein d’une entreprise, certains prérequis sont indispensables :

Ambition d’innovation assumée et appui de la direction : rien ne pourra s’installer efficacement si l’implication de la direction n’est pas là. Les intrapreneurs, et leurs managers, ont besoin de savoir qu’ils ont l’appui de leur hiérarchie. Par ailleurs, pour que tous les échelons de l’entreprise se mobilisent et se sentent concernés, l’esprit d’« intraprendre » doit être insufflé depuis la direction.

Témoignage d’une forte confiance envers les intrapreneurs : pour pouvoir travailler sur le développement de nouvelles idées en toute liberté, les intrapreneurs ont besoin de la confiance de leur entreprise. Cette confiance mutuelle n’exclut pas le contrôle, mais la bienveillance doit primer.

Instauration d’un droit à l’échec : tout processus créatif comporte son lot d’échecs. Cette donnée doit être acceptée par l’employeur dès le départ. L’intrapreneur doit ainsi pouvoir travailler librement, sans crainte d’échouer. A noter : une bonne façon de faire émerger des opportunités d’innovation pour l’entreprise peut être de formaliser la prise de temps de créativité pour les salariés. Par exemple, Google donne la possibilité à certains salariés de consacrer 15 % de leur temps de travail à des projets personnels.

Nous sommes des experts du recrutement

 

Ces articles peuvent vous intéresser :
Mode projet : tous les outils
Digital : 10 idées pour embarquer vos équipes ?
Management : comment motiver son équipe ?

Articles récents