Les 11 questions requises lors de la prise de référence

Prise de références- Robert Half

Lors du processus de recrutement, il vous semble opportun d’en savoir plus sur l’un des candidats en lice. Vous entretenir avec un tiers ayant collaboré avec ce potentiel collaborateur reste  un bon moyen d’obtenir des informations objectives à son sujet. Les personnes de référence n’étant malheureusement pas toujours très loquaces, il est crucial de leur poser les bonnes questions.

 

Le contrôle des références d’emploi peut s’avérer intimidant. Les personnes de référence indiquées par le candidat sont parfois fort occupées et n’ont que peu de temps à vous consacrer. Veillez donc à avoir la liste de questions sous la main lorsque vous les contactez.

Voici les 11 questions incontournables de la prise de référence : 

Références d’emploi : commencez par les questions les plus évidentes

Commencez par quelques questions élémentaires. Chaque prise de références d’emploi doit donner lieu à une conversation fluide, exempte de toute pression. Il est par conséquent préférable de débuter par des choses simples. Sachez que vous obtiendrez des réponses plus pertinentes en engageant le dialogue avec des questions faciles comme celles-ci : 

1. Combien de temps le candidat a-t-il travaillé dans votre entreprise ?

2. En quoi consistaient les tâches du candidat ?

3. À combien s’élevait le salaire du candidat ?

4. Les primes / heures supplémentaires / incitants étaient-ils inclus dans ce montant ?

5. Où travaillait le candidat avant de rejoindre votre entreprise ? 

Passez ensuite aux questions plus délicates…

Parfois une certaine dose d’indiscrétion est de mise. Maintenant que vous avez posé les questions de base et engagé le dialogue avec la personne de référence, il est temps de passer à des aspects plus substantiels. Voici quelques exemples de questions délicates à poser à votre interlocuteur dans le but d’évaluer les qualités de votre potentiel futur salarié : 

Prise de référence

6. Comment jugeriez-vous le candidat par rapport à la personne qui occupe actuellement le poste ?

7. Pourriez-vous me citer quelques-uns des points faibles du candidat ?

8. En moyenne, combien de fois par mois le candidat s’absentait-il du travail ?

9. Avec quel type de profils le candidat avait-il du mal à travailler ?

10. Comment le candidat s’y prenait-il pour réaliser les tâches très urgentes dans les délais ?

11. Réengageriez-vous le candidat ? 

Ces questions constituent un solide point de départ et vous aideront à vous faire une idée plus précise de votre potentiel futur collaborateur. N’oubliez pas non plus, si possible, de poser des questions directement liées à la fonction et au candidat. Plus vous êtes curieux, plus vous en saurez et plus votre choix sera affiné et adapté !

Ce billet est basé sur l’article « Reference check: 11 things you should ask every referee », initialement publié sur le blog Work Life de Robert Half Australie.

 

Nous pouvons vous aider à trouver l’entreprise ou le candidat idéal.

Nos offres Vous recrutez ? Rejoignez-nous

 

 

Ces articles peuvent vous intéresser : 
Recruter : lequel des deux ?
Recruteur : Je t'aime, moi non plus ?
Processus de recrutement: liste des "A ne pas faire !"

 

Partagez cette page