Questions à poser lors d’un deuxième entretien

Par Robert Half 03/07/2017

La première série d’entretiens est utile pour établir une présélection de candidats, ce qui permet de consacrer plus de temps aux détails et de déterminer s’ils conviennent au poste. Les questions que vous posez lors du deuxième entretien peuvent dévoiler les informations qui vous manquent afin d’identifier le meilleur candidat pour le poste et pour votre entreprise, mais uniquement si celles-ci sont différentes, ou du moins plus détaillées.

Voici quelques questions à poser aux candidats présélectionnés pour un deuxième entretien afin de mieux évaluer s’ils correspondent au poste et à la culture de votre entreprise.
Tout d’abord, posez des questions liées aux compétences

Un deuxième entretien avec un candidat présélectionné représente une parfaite occasion de poser des questions plus détaillées et spécifiques sur les différentes compétences requises pour assumer les divers aspects du poste. Bien que vous ayez très probablement déjà interrogé le candidat au sujet de ses compétences lors du premier entretien, le deuxième rendez-vous permet aussi de poser les questions que vous auriez pu oublier.

 

Voici quelques questions liées aux compétences à poser lors d’un deuxième entretien :

  • « Parlez-moi d’une expérience où vous avez dû relever un défi et la façon dont vous vous y êtes pris. »

    Cette question a pour but d’évaluer les prises d’initiatives du candidat et ses capacités en termes de résolution de problèmes quand il doit atteindre un objectif donné.

 

  • « Avez-vous encouragé votre équipe à adopter de nouvelles politiques et procédures ? »

    Une réponse satisfaisante à cette question fera ressortir les candidats proactifs et désireux d’apporter des changements positifs au sein d’une entreprise. Leur envie de participer et d’innover prouve qu’ils savent prendre du recul au lieu de se contenter de recevoir leur salaire chaque mois.

 

  • « Pouvez-vous citer une expérience où vous avez joué un rôle décisif au travail ? »

    C’est l’occasion d’obtenir plus de détails sur une expérience au cours de laquelle le candidat a été amené à prendre une décision rapide, sur le processus de réflexion qu’il a traversé à l’époque et sur le résultat de ses actions.

 

  • « Avez-vous déjà pris des décisions importantes vous-même sans consulter votre manager au préalable ? »

    Cette question met en valeur la façon dont une personne agit et réagit pour résoudre un problème elle-même. Les candidats qui citent un exemple où ils ont pris eux-mêmes des initiatives fournissent ainsi des informations sur leur façon de travailler.

 

  •  « Avez-vous déjà pris une décision impopulaire qui s’est avérée bénéfique ? »

    Si le poste à pourvoir nécessite la prise de décisions difficiles, et donc une personne particulièrement résistante au stress, demandez au candidat comment il a géré la situation. Sa réponse vous en dira long sur son caractère.

 

  •  « Comment avez-vous géré les changements de processus et de circonstances au travail ? »

    Comme de nombreuses entreprises sont en plein changement, il peut être important de connaître le degré d’adaptation et de résilience du candidat. Les employés qui s’adaptent facilement gardent souvent le moral, leur niveau de productivité et leur motivation à travers les changements, tandis que ceux qui manquent de résilience risquent d’avoir une influence négative sur l’équipe.

 

  • « Comment avez-vous veillé à respecter toutes les règles impliquées par vos précédentes responsabilités ? »

    Chaque industrie est soumise à des règles et à des réglementations différentes. Cette question permet aux candidats de prouver qu’ils sont conscients de l’importance des risques et de la conformité au sein de leur industrie, et qu’ils les prennent en compte dans leur travail et leurs décisions.

Questions deuxieme entretien

Ensuite, posez plus de questions sur leurs compétences générales

Le terme « compétences générales » peut induire en erreur en amoindrissant leur importance, mais ces compétences sont vitales à presque n’importe quel poste. Si le candidat possède les compétences requises en communication et une bonne connaissance de l’industrie, que son profil et ses qualités personnelles correspondent à la culture de l’entreprise, il a des chances d’exceller à son poste. Voici quelques exemples de questions à poser lors d’un deuxième entretien :

  • Pouvez-vous citer une expérience où vous avez collaboré avec succès au sein d’une équipe ?
  • Comment vous préparez-vous aux réunions internes et externes ?
  • Comment réagissez-vous face aux collaborateurs qui ne donnent pas leur maximum ?
  • A quels moments avez-vous dû faire preuve d’empathie envers les autres au travail ?
  • Pouvez-vous citer une expérience où vous avez dû demander de l’aide ?
  • Comment avez-vous résolu un conflit avec un collaborateur ?
  • Êtes-vous prêt à déléguer et à faire confiance aux autres, ou préférez-vous gérer les tâches vous-même ?
  • A quels moments avez-vous dû diriger et inspirer les autres ? Comment avez-vous procédé ?

Pour recruter la bonne personne, il est essentiel de comprendre comment le candidat interagit avec ses collaborateurs et de connaître sa méthode de travail préférée. Il présente peut-être un CV complet, mais s’il risque de ne pas s’intégrer à l’équipe et à la culture de l’entreprise, il ne satisfera sans doute pas vos attentes.
 

Enfin, terminez par certaines de ces questions supplémentaires :

  • « Selon vous, quelles sont les compétences requises pour être efficace à ce poste ? »

    Cette question fournit de précieuses informations sur la capacité du candidat à comprendre quelles sont les compétences requises pour réussir au poste en question, et donc sur son adéquation à vos attentes.

 

  • « Préférez-vous suivre des instructions ou agir de manière autonome ? »

    La réponse du candidat vous fournira des informations sur sa façon de travailler, ainsi que sur le type de management et de leadership qui fait ressortir le meilleur de lui-même.

 

  • « Selon vous, quelle est la structure d’équipe idéale pour travailler ? »

    Cette question peut vous aider à mieux déterminer si le candidat correspond à la culture de l’entreprise. Si les adjectifs qu’il cite peuvent s’appliquer à votre personnel, il y a des chances que vous ayez trouvé quelqu’un qui s’intègrera facilement avec les autres employés et dans la culture de l’entreprise.

 

  • « Où voulez-vous être dans cinq ans ? »

    Les ambitions du candidat en disent long sur son intention de faire carrière dans votre entreprise ou d’y rester temporairement avant de trouver mieux ailleurs.

 

  • « Si vous étiez embauché à ce poste, quelles seraient les trois premières choses que vous feriez ? »

    Cette question offre aux candidats l’occasion de prouver qu’ils ont réfléchi aux aspects du poste qu’ils considèrent comme importants, et donc aux points où ils peuvent apporter une valeur ajoutée.

 

  • « Quelles sont vos attentes en termes de salaire ? »

    Si le sujet des prétentions salariales est soulevé, il revient au responsable du recrutement d’en discuter. Il peut s’avérer bénéfique de collaborer avec un cabinet de recrutement pour négocier une rémunération qui convient aux attentes et aux exigences des deux parties.

    Avec le bon dosage de questions pertinentes, un deuxième entretien peut être un moyen formidable pour rayer des noms sur votre liste de candidats présélectionnés, et donc vous aider à choisir la meilleure personne pour le poste !

 

Nous pouvons vous aider à trouver l’entreprise ou le candidat idéal.

Nos offres Vous recrutez ? Rejoignez-nous

 

 

Ces articles peuvent vous intéresser : 
Les meilleures questions à poser en entretien
Les 11 questions requises lors de la prise de référence
Recruteur : Je t'aime, moi non plus ?

 

Les articles qui peuvent vous intéresser