Comment bien finaliser un recrutement ?

Différentes étapes composent un processus de recrutement. Pour le recruteur comme pour le candidat, le premier entretien d’embauche constitue une première étape fondatrice, surtout si les choses peuvent aller plus loin. Dès lors, à compter de ce premier entretien, chacune des 2 parties doit veiller à adopter le bon comportement et mettre en œuvre les bonnes actions.

 

L’objectif ? Que l’embauche se finalise dans les meilleures conditions !

Du côté du candidat

Ça y est, le premier entretien est terminé. Et il s’est plutôt bien passé... Que faire? Rester les bras croisés en attendant l’appel du recruteur? Certainement pas. Vous devez capitaliser sur cette rencontre afin d’aborder au mieux la suite du processus.

Faire le point sur l’entretien

Rapidement après l’entretien (quelques heures ou le lendemain), réalisez (par écrit de préférence) une synthèse des éléments partagés et notamment de toutes les informations qui vous ont été délivrées par le recruteur. Ainsi, vous êtes certain de ne pas perdre de vue des éléments qui pourraient s’avérer très utiles en vue d’un second rendez-vous.

Examinez votre prestation

Chaque entretien d’embauche constitue une occasion idéale pour apprécier la façon dont vous vous êtes comporté face au recruteur : votre attitude, votre gestuelle, vos réponses, votre débit de parole, vos tics, vos difficultés à répondre à certaines questions… En re-visualisant mentalement l’entretien, vous identifiez des points forts (à répéter) et des points faibles (à améliorer). C’est aussi le moment de vous rendre compte si vous êtes effectivement motivé par l’emploi qui vous est proposé et si, le cas échéant, vous disposez bien des compétences adéquates.

Relancer selon le bon timing

A l’issue du premier entretien, vous avez évidemment pris soin de demander quelles seront les prochaines étapes du processus de recrutement. Selon ce qui vous a été annoncé, vous avez toujours la possibilité (et c’est dans votre intérêt) d’adresser dès le lendemain un email de remerciement. Ce dernier comprendra un point sur votre compréhension du poste, vos compétences qui matchent avec les attendus + éventuellement des informations pratiques importantes (disponibilité…). Si, au bout d’une semaine, vous n’avez reçu aucune réponse, vous pouvez relancer par téléphone. Attention, ne tombez pas dans le harcèlement !

Du côté du recruteur

En tant que recruteur, vous êtes le spécialiste et le référent. A ce titre, vous devez délivrer à chaque personne reçue en entretien une véritable expérience candidat. Voici un rappel des éléments indispensables pour conclure le premier entretien :

  • Mentionner le salaire : Il s’agit soit d’un rappel (l’information figurait sur l’annonce d’emploi) soit d’une proposition. Étudiez la réaction du candidat et n’hésitez pas à lui demander ce qu’il pense du montant.
  • Demander les impressions du candidat, c'est une partie importante et souvent négligée lors d’un entretien d’embauche. Pour le recruteur, recueillir les impressions du candidat sur l’entreprise, le poste, les missions etc est extrêmement utile pour apprécier sa motivation et le matching entre l’entreprise et son profil. En posant ces questions, le recruteur permet également de lever tout éventuel malentendu.
  • Évoquer les prochaines étapes : enfin, le recruteur doit veiller à indiquer au candidat les prochaines étapes : futurs entretiens, tests de personnalité ou de compétences, prises de contact…

Lorsque le candidat est retenu il faut réaliser les formalités administratives permettant de finaliser l’embauche. De la rédaction du contrat à toute la série de formalités déclaratives : déclaration unique d’embauche, inscription auprès de la médecine du travail, immatriculation auprès des caisses de retraite, affichage dans l’entreprise etc 

 

En savoir plus sur l'attitude à adopter en entretien de recrutement : https://www.roberthalf.fr/conseils-et-actualites/videos/conseils-recherc...

 

Tags: recrutement

Partagez cette page