Satisfaction professionnelle : pourquoi vous devez en parler avec vos collaborateurs

Le meilleur moyen d'évaluer le niveau de bonheur des collaborateurs consiste généralement à en parler simplement et ouvertement avec eux. Pourquoi la satisfaction professionnelle est-elle si importante ? Quel type de questions devez-vous poser à vos collaborateurs pour savoir s’ils sont bien dans leur travail et sinon identifier les solutions permettant d’améliorer leur environnement professionnel ? Et comment transformer les résultats de cette discussion en mesures concrètes ?

L’importance de la satisfaction professionnelle

Tout d’abord, s’assurer régulièrement du bonheur de vos collaborateurs relève simplement du bon sens. Des études menées par Gallup, Towers Watson et PwC ont toutes prouvé que la satisfaction professionnelle a un impact positif sur la productivité, les résultats financiers et la satisfaction des clients.

Le bonheur au travail a également un impact important en terme de turnover. Bien qu’il soit difficile de calculer précisément le coût du remplacement d’un salarié, Inc.com estime que le recrutement, la formation et la perte de productivité qui en découlent peuvent représenter jusqu’à 150 % du salaire annuel du collaborateur remplacé. Pour les petites entreprises, le remplacement d’un employé peut gravement affecter les résultats financiers.

Étant donné que nous passons plus de temps au travail qu'avec notre cercle privé, les employeurs ont tout intérêt à créer un environnement de travail qui préserve l’implication, la créativité et la motivation.

Comment améliorer la satisfaction des collaborateurs ?

Avant tout, vous devez savoir si vos collaborateurs trouvent leur travail épanouissant – et si ce n’est pas le cas, trouver des solutions d’amélioration. Vous pouvez en discuter avec eux pendant leur entretien annuel, dans le cadre d’une réunion improvisée ou via un questionnaire à remplir. Vous pouvez par exemple leur poser les questions suivantes :

"Trouvez-vous votre travail intéressant et important ?" Les collaborateurs s’impliquent davantage qu’ils comprennent son importance par rapport aux objectifs généraux de l’entreprise. C’est aussi l’occasion de savoir si un salarié apprécierait de travailler sur un projet plus difficile ou de se voir confier davantage de responsabilités.

"Avez-vous l’impression que votre travail est reconnu et que vous recevez suffisamment de formation ?" La plupart des actifs tiennent à faire progresser leur carrière en permanence. S’ils se sentent appréciés pour leur travail et soutenus dans la réalisation de leurs objectifs personnels de développement, vous augmentez vos chances de les fidéliser sur le long terme.

"Comment noteriez-vous vos relations au travail ?" Comme une grande partie de la satisfaction professionnelle est liée à la qualité de la collaboration entre les membres d’une équipe. Chaque membre assure-t-il sa part dans les tâches de l’équipe ? Quelle est la qualité de la collaboration entre les membres de l’équipe ? Le collaborateur a-t-il le sentiment que la communication reste toujours ouverte et honnête au sein de l’équipe ?
"Les rapports entre le manager et les collaborateurs vous semblent-t-ils équitables ?" Il existe un lien direct entre le style de management d’une entreprise et la satisfaction de ses collaborateurs au quotidien. « Votre manager fournit-il la formation et le mentorat dont vous avez besoin ? » et « Votre chef d’équipe réagit-il en cas d’inégalité au travail ? » sont le type de questions que peuvent poser les RH, ou à intégrer dans le cadre d’un processus de feedback à 360 degrés.

Vous sentez-vous stressé ? Plusieurs études ont démontré que le stress chronique au travail fait augmenter l’absentéisme et baisser les performances, et qu’il peut même entraîner de graves problèmes de santé tels que la dépression. Bien que le stress soit parfois inévitable, le fait de poser cette question vous permet d’éviter les solutions « taille unique » qui fonctionnent peut-être pour certains, mais pas pour d’autres.

Satisfaction

Les étapes à suivre

Pour améliorer la satisfaction professionnelle d’un salarié et savoir s’il est heureux au travail, la première étape consiste à en discuter avec lui. Ensuite, vous devez transformer les résultats de cette discussion en mesures concrètes. Par exemple :

  • Mettez régulièrement à jour le plan de développement de carrière du collaborateur et/ou son parcours de formation pour lui rappeler en quoi il contribue au succès de l’entreprise et confirmer son adéquation avec le poste.
  • Mettez-vous d’accord sur un planning de travail flexible qui tire parti des moments de la journée où le collaborateur est le plus productif et motivé.
  • Proposez des activités antistress telles qu’un programme de fitness et de remise en forme ou une « détox numérique » hebdomadaire.
  • Organisez une réunion d’équipe pour régler les problèmes en cours.
  • Fixez une date pour le prochain bilan de satisfaction professionnelle du salarié.

Les collaborateurs les plus heureux se sentent soutenus par leurs collègues et par leurs managers. Ils sont passionnés par leur travail. Ils disposent des outils et des ressources dont ils ont besoin pour être efficaces. Une discussion ouverte et honnête avec vos collaborateurs est la première mesure à prendre pour les rendre plus heureux au travail.

 

Nous pouvons vous aider à trouver l’entreprise ou le candidat idéal.

Nos offres Vous recrutez ? Rejoignez-nous

 

 

Ces articles peuvent vous intéresser : 

 

Ces articles peuvent vous intéresser : 
Le bonheur au travail, est-ce quelque chose de naturel ou de nécessaire ?
Le bonheur au travail, on a pas fini d'en parler
Bienveillance et management : une combinaison gagnante

 

Partagez cette page