Style de management : et si on simplifiait le modèle managérial ?

style-de-management-1

Style de management - ce n’est plus un secret pour les entreprises : transformer son modèle managérial (en prenant en compte les nouveaux enjeux de l’économie numérique et les attentes des collaborateurs) revient à laisser plus d’autonomie aux talents en simplifiant les modes de fonctionnement. Sur le papier, cela semble plutôt facile ! Mais la mise en œuvre de modèles managériaux se heurte souvent à la réalité et aux… traditions.

Jusqu’ici, les entreprises pensaient surtout en termes de processus et de scripts. Tout doit être cadré, reporté et justifié. Les rôles sont extrêmement définis et les structures organisationnelles sont résolument verticales.

Pourtant, les temps changent. Les entreprises ont compris que ces modèles d’organisation ne permettent pas d’être vraiment efficaces dans une économie où tout change si vite, où une innovation en remplace une autre, où les salariés attendent d’être inspirés par leur job ou leurs collègues.

Style de management

Voici les principales évolutions que l’on peut noter et appliquer :

Évoluer en mode projet.

L’idée est de faire évoluer les structures hiérarchiques et verticales. On supprime les silos pour que les métiers (R&D, marketing, production, logistique…) travaillent ensemble et non pas les uns après les autres. Grâce au digital, ce changement est facilité puisque la communication et la collaboration s’effectuent plus directement (peu importe où l’on se trouve dans le monde).

Miser sur la polyvalence et la responsabilisation

Les nouvelles générations valorisent l’intérêt des missions. Ils souhaitent expérimenter et être plus autonomes dans leurs prises de décision. Pour les entreprises, cet état d’esprit est très intéressant : un salarié polyvalent développe davantage de compétences, est plus engagé (job moins monotone) et peut plus facilement évoluer sur un autre poste.

Dans le même sens, la responsabilisation est une tendance en hausse. L’idée que ceux qui sont sur le terrain sont plus à même de prendre une décision est enfin reconnue par les entreprises. En accordant plus d’autonomie à « ceux qui font », les entreprises permettent le développement des compétences !

Les managers deviennent des coachs

Les managers qui contrôlent tout et prennent toutes les décisions sont appelés à disparaître. La posture managériale est effectivement entrain d’évoluer. Les managers deviennent peu à peu des facilitateurs ou des coachs qui accompagnent leurs équipes dans l’atteinte des objectifs. Ils se positionnent comme des référents et leurs missions sont à la fois d’aider, motiver et conseiller.

Comment simplifier son organisation ?

Chasser les règles inutiles​ : toute tentative de transformation de son modèle managérial passe par une analyse de sa situation interne. Lors de cet « audit », vous devez aller à la chasse de toutes les règles et pratiques inutiles. Inutiles ? Oui, lorsque les actions ou usages sont de faible valeur, vous devez les éliminer.

Libérer la parole, recueillir des feedbacks : ceux qui sont sur le terrain doivent être davantage écoutés. Comme le dit le proverbe, « on gouverne bien de loin, mais on administre mieux de près ». En libérant la parole (il faut communiquer franchement sur ce point), vous bénéficiez souvent de retours très intéressants sur les façons d’optimiser le fonctionnement du travail et les dynamiques d’équipes. Encouragez l’honnêteté chez vos salariés pour que certains comportements ou pratiques ne soient plus des freins à l’agilité d’un service ou d’une équipe.

Réduire les strates hiérarchiques : plus il y a de décideurs, plus cela rajoute de la complexité ! Vous devez effectuer un travail en profondeur pour identifier les échelons hiérarchiques non indispensables dans la nouvelle dynamique de travail que vous souhaitez impulser.

 

Nous pouvons vous aider à trouver l’entreprise ou le candidat idéal.

Nos offres Vous recrutez ? Rejoignez-nous

 

 

Ces articles peuvent vous intéresser : 
Qualité d’un manager : savoir quand un opérationnel peut devenir manager.
Bienveillance et management : une combinaison gagnante.
Méthodes pour mieux gérer un conflit au travail.

 

Partagez cette page