Data protection officer - Fiche métier

Quel est le rôle d’un data protection officer ?

Le rôle d’un data protection officer est de protéger l’ensemble des données et informations personnelles d’une entreprise (RGPD). Le data protection officer est également connu sous le nom de DPO.

Quelles sont les missions d’un data protection officer ?

Les missions du data protection officer sont variées, elles dépendent de la structure de l’entreprise. Il doit impérativement protéger toutes les données des salariés d’une entreprise en respectant la législation européenne de la protection des données personnelles (RGPD). Pour ce faire, il travaille en étroite collaboration avec plusieurs départements de sa société.

Le DPO conseille les dirigeants et les alerte en cas d’irrégularités afin de trouver une solution alternative tout en respectant la loi.

Quel est le salaire d’un data protection officer ?

Plusieurs facteurs influencent le salaire. En effet, le nombre d’années d’expérience, l’ancienneté ou encore la structure de l’entreprise sont des paramètres qui déterminent le niveau de rémunération.

La rémunération d’un data protection officer est comprise entre 55 000€ et 80 000€. (Plus d’informations sur les salaires : guide des salaires Robert Half)

Offres d'emploi en IT                      Recrutez des experts web & IT

Quelles sont les compétences et qualités requises pour un data protection officer ?

  • Très bonnes connaissances en droit numérique
  • Très bonne culture informatique
  • Parfaite maitrise des concepts de base de protection des données et ses techniques
  • Maîtrise du règlement européen sur la protection des données personnelles
  • Bonnes connaissances en cyber sécurité
  • La maîtrise de l’anglais est fortement appréciée

Quelles formations pour devenir data protection officer ?

Un data protection officer a généralement suivi un parcours universitaire et obtenu un master (bac +5) en informatique sécurité des systèmes informatiques ou encore juridique. Cependant d’autres parcours sont envisageables à condition d’avoir suivi une spécialisation en systèmes d’information ou droit du numérique. Ce poste est accessible après cinq ans d’expérience.

Quelles sont les perspectives d’évolution pour un data protection officer ?

Le data protection officer peut évoluer vers une fonction juriste spécialiste des NTIC

Métiers similaires au métier de data protection officer : ingénieur systèmes réseaux, technicien systèmes et réseaux

Blog

Consultez notre blog et découvrez nos nouveaux articles et nos conseils.

Consultez