Directeur fiscal - Fiche métier

Quel est le rôle d’un directeur fiscal ?

Le rôle du directeur fiscal est de conseiller son entreprise sur les décisions à prendre sur certains projets. Il doit veiller à ce que l’entreprise paye le moins d’impôts possible tout en respectant la législation en vigueur. Le directeur fiscal est également connu sous le nom de directeur fiscal d’entreprise ou encore responsable fiscal.

Quelles sont les missions d’un directeur fiscal ?

Les missions du directeur fiscal sont variées, elles dépendent de la structure de l’entreprise. Il se doit d’assurer une veille continue en termes de fiscalité car celle-ci ne cesse d’évoluer. Il assure à son entreprise d’être à jour vis-à-vis de la législation en vigueur et la conseille lors de chaque décision importante d’un projet (investissement, restructuration, implantation à l’étranger, fusion…).

Le directeur fiscal recommande la meilleure option à l’entreprise afin de payer le moins d’impôts possible et ainsi optimiser sa fiscalité.

Quel est le salaire d’un directeur fiscal ?

Plusieurs facteurs influencent le salaire. En effet, le nombre d’années d’expérience, l’ancienneté ou encore la structure de l’entreprise sont des paramètres qui déterminent le niveau de rémunération.

La rémunération d’un directeur fiscal est comprise entre 70 000€ et 125 000€. (Plus d’informations sur les salaires : Guide des Salaires Robert Half)

Quelles sont les compétences et qualités requises pour un directeur fiscal ?

  • Maîtriser la fiscalité
  • Solides connaissances en finance
  • Très bonnes connaissances en droit et comptabilité
  • Être parfaitement à l’aise avec les chiffres
  • Bonne aisance à l’oral
  • La maîtrise de l’anglais est indispensable si l’entreprise a une filiale à l’étranger
  • Avoir une forte résistance au stress
  • Bon esprit d’analyse et de synthèse

Quelles formations pour devenir directeur fiscal ?

Un directeur fiscal a généralement effectué un parcours universitaire et obtenu un master en droit fiscal ou en finance comptabilité option contrôle audit (CCA). Cependant d’autres parcours sont envisageables à condition d’avoir suivi une spécialisation en comptabilité, droit fiscal ou droit des affaires et fiscalité des entreprises. Ce poste est rarement accessible aux jeunes diplômés, une expérience de cinq ans en audit ou contrôle de gestion est régulièrement demandée. Le poste de directeur fiscal est atteignable après une dizaine d’années d’expérience.

Quelles sont les perspectives d’évolution pour un directeur fiscal ?

Le directeur fiscal peut évoluer vers une fonction de directeur juridique ou encore directeur financier.

Robert Half est expert en recrutement finance.

Métiers similaires au métier de directeur fiscal : Comptable général, Juriste

Blog

Consultez notre blog et découvrez nos nouveaux articles et nos conseils.

Consultez