67% des DRH perçoivent positivement les expériences d’intérim ou de CDD lors d’un recrutement

29/09/2016

Les demandes de CDI ont baissé de 19% entre septembre 2015 et septembre 2016 alors que dans le même temps les demandes de contrat d’intérim ont explosé de 37%. 

Les demandes de CDI ont baissé de 19% entre septembre 2015 et septembre 2016 alors que dans le même temps les demandes de contrat d’intérim ont explosé de 37%. Si le CDI est toujours considéré comme le « Graal » pour les candidats, les contrats courts de types intérim ou CDD sont pourtant perçus par les recruteurs comme des expériences valorisantes. Robert Half, cabinet de recrutement international, dévoile en exclusivité les résultats d’une enquête* menée auprès d’un panel de 200 DRH

Des atouts appréciés : la flexibilité et l’adaptabilité

Pour 67% des DRH Les expériences Intérim et CDD sont appréciables 

Lorsque l’on demande aux DRH comment ils perçoivent les expériences de travail en intérim ou CDD lors des phases de recrutement, les retours sont positifs :

- En effet, 34% des répondants estiment que ces expériences présentent un réel avantage si elles sont en relation directe avec le poste proposé.

- Ils sont 33% à penser que cela montre que le candidat est flexible et adaptable, qualités fortement appréciées des recruteurs dans un monde où tout change très rapidement.

- 26% des interrogés déclarent ne pas faire de distinction entre ces expériences et le CDI.

- Ils ne sont finalement que 5% à voir dans ces expériences un refus d’engagement de la part du salarié. 

L’intérim et le CDD : de bons tremplins vers le CDI 

La perception des CDD et de l’intérim a changé ces dernières années. La flexibilité semble avoir gagné du terrain, quels que soient les profils (débutants ou confirmés) recherchés.

A travers des missions courtes, le candidat débutant se forge tout d’abord un bon réseau professionnel en ayant de nombreuses occasions de démontrer ses compétences, son sérieux, son adaptabilité à différents employeur(s) et collaborateurs dans un temps court.

C’est un tremplin vers l’embauche : les entreprises ont un moyen de repérer les talents et faire un essai avant une embauche en CDI. Quant au candidat, il teste différentes entreprises et se constitue une carte de visite attrayante avant de trouver l’emploi et l’entreprise de son choix.

Pour les plus expérimentés, les contrats de type management de transition sont de plus en plus un choix. Cela permet de participer à des projets d’entreprise sur une période donnée, d’apporter une expertise éprouvée face à un besoin précis. Ce sont des missions où l’on travaille par exemple, sur l’implémentation d’un projet spécifique, forme les personnes en interne, pour en garantir la pérennité une fois la mission terminée. 

 «Changer régulièrement de lieu et de conditions de travail permet d’expérimenter différents métiers,  différents secteurs, différents cadres de travail dans un temps parfois très court et démontre un fort potentiel d’adaptabilité : une qualité appréciée» explique Noémie Cicurel, Directeur Robert Half recrutement temporaire. «les missions courtes sont autant d’opportunités de tester différentes missions et entreprises tout en développant son réseau et son expérience. Il est démontré que l’intérim ou les CDD sont une bonne voie d’accès à l’emploi à durée indéterminée.»