Automatisation et compétences : quelles évolutions ?

01/06/2017

L’automatisation des tâches est une réalité qui impacte ou va impacter à court terme les directions comptable et financière. Découvrez les résultats de notre enquête DAF et RAF

L’automatisation des tâches est une réalité qui impacte ou va impacter à court terme les directions comptable et financière. Elle oblige les équipes à s’adapter et les DAF à optimiser les ressources internes avec pour objectif d’identifier les opportunités, améliorer l’efficacité et soutenir les stratégies de développement. Nous avons demandé à un panel de 200 directeurs et responsables financiers d’évaluer les mutations des compétences de leurs équipes du fait de l’automatisation*.

Si l’automatisation n’a pas pour vocation de modifier les fondamentaux du métier que sont le traitement exhaustif des flux et le respect de la conformité avec la réglementation en vigueur, elle modifiera sans aucun doute ses pratiques et méthodes. Les bénéfices induits semblent évidents pour les DAF : ils sont 54 % à estimer qu’elle va permettre à leurs services d’être plus efficaces et plus productifs. Près de 40 % d’entre eux expliquent qu’ils vont prioritairement automatiser les processus clés de leurs fonctions et implémenter des nouvelles technologies dans les prochains mois.

L’automatisation implique une évolution des compétences requises, le but est de générer :

  • plus de valeur ajoutée de la part des équipes comptables et financières, citée à 43 % par les DAF ;
  • plus de capacité dans la prise de décision à 33 % ;
  • moins de tâches répétitives pour plus d’initiatives stratégiques à 33 %.

Savoir-faire : cap sur la stratégie

Les DAF sont 44 % à considérer que la vision stratégique deviendra la compétence la plus importante du fait de l’automatisation des tâches, suivie par l’analyse de données (36 %), puis par la résolution de problèmes (34 %).

Savoir-être : flexibilité, ouverture

C’est inévitable et assez nouveau : les équipes financières vont être de plus en plus appelées à développer des qualités de savoir-être, dites soft skills : pour désigner toutes les compétences hors du champ purement technique.

Pour les DAF et RAF sondés, voici les compétences de savoir-être à valoriser les 5 prochaines années :

Flexibilité/capacité d’adaptation 28%
Communication  25%
Sens des affaires 25%
Aptitudes à collaborer 18%
Leadership 13%
Créativité 12%

« L’automatisation des processus comptables et financiers entraînera des changements dans les pratiques, et donc les profils recherchés. Certaines tâches seront totalement automatisées et vont de fait amener des collaborateurs à évoluer vers des missions ayant plus de valeur ajoutée. Plus de prise de décision, moins de tâches répétitives : l’automatisation sera clairement à l’avantage de la fonction. De même, l’ensemble du département financier va devoir faire preuve de flexibilité pour mieux s’adapter et profiter positivement des évolutions qu’offrent les nouvelles technologies. » Bruno Fadda, Directeur chez Robert Half France

 

* Enquête réalisée par un institut de sondage indépendant pour Robert Half en janvier 2017 auprès de 200 DAF en France. Elle propose un aperçu du marché de l’emploi et de ses tendances. Le panel est composé de 109 hommes et 91 femmes principalement basés à Paris et en région parisienne. Majoritairement dans le secteur privé et en poste à égalité entre petites, moyennes et grandes entreprises.