Cabinets de recrutement et réseaux sociaux : outils privilégiés des DRH d’ici à 2020

jeu, 11/03/2016

Les outils mis à disposition des recruteurs et des services des ressources humaines sont toujours plus nombreux : jobboards, plateformes mobiles, événements, agences de recrutements, réseaux sociaux… Mais quels sont les outils qui ont le plus d’avenir selon les DRH ? Voici les résultats d’une enquête* menée auprès d’un panel de 200 DRH français.

Les cabinets de recrutement spécialisés en tête, suivis de près par les réseaux sociaux

Lorsque l’on demande aux DRH français quels sont les outils les plus efficaces d’ici à 2020 :

  1. Les cabinets de recrutement spécialisés arrivent en tête, choisis par 39% des DRH interrogés. Au-delà de la simple sélection de candidats, ils sont jugés efficaces pour les compétences métier/secteur et leur apport humain : rencontres, échanges, évaluation des parcours, adéquation à la culture de l’entreprise…
  2. Les réseaux sociaux sont placés en deuxième position avec 37% : ces derniers connaissent une montée en puissance car ils permettent d’avoir facilement accès à un large vivier de candidats, en recherche d’emploi ou déjà en poste. Ils constituent un excellent levier aux outils de recrutements traditionnels.
  3. Les jobboards et CVthèques (25%) sont en perte de vitesse face aux réseaux sociaux, et le recrutement mobile (25% également) est sûrement encore trop récent pour être totalement adopté par les services des ressources humaines
  4. Le bouche-à-oreille et les recommandations conservent une place non négligeable : ils sont plébiscités par 24% des DRH
  5. Viennent ensuite le site web de l’entreprise pour 21% et les salons de l’emploi pour 19% des DRH interrogés.

La tendance est à la complémentarité des approches

Les outils de recrutement utilisés dépendent en priorité de la taille de l’entreprise et de sa stratégie de recrutement. Leur choix est intrinsèquement lié au secteur d’activité, au niveau de digitalisation de l’entreprise ou encore à l’expertise des candidats recherchés.

Les cabinets de recrutement spécialisés et les réseaux sociaux restent les outils privilégiés des DRH car outre leur efficacité prouvée, ils fonctionnent ensemble, de manière complémentaire. Les réseaux sociaux permettent d’accéder à un fort volume de candidats les plus qualifiés et/ou les plus atypiques et d’avoir une meilleure connaissance de leurs profils. Mais transformer un nom en potentiel candidat demande du temps et des compétences spécifiques, c’est pourquoi les cabinets de recrutement sont toujours plus sollicités ; ils ajoutent cette dimension humaine.

L’avenir du recrutement repose en grande partie sur la faculté des recruteurs à manier ces différents outils de concert, le plus efficacement possible.

"Trouver la perle rare n’est pas aisé et plus encore lorsque la guerre des talents s’intensifie. Pour attirer les candidats, il faut se doter d’outils adaptés et soigner sa marque employeur.» ajoute Karine Doukhan, Directeur de Robert Half Management Resources, spécialisé en Management de Transition. « Il ne faut pas voir une concurrence entre les différents outils : en tant que cabinet de recrutement, nous utilisons naturellement les réseaux sociaux pour cibler de potentiels candidats. Ils nous donnent la possibilité d’augmenter le champ des possibles et de constituer plus rapidement, en plus grand nombre et de façon plus ciblée nos «short list». Cela dit, ils ne remplacent pas l’analyse humaine, nous les considérons comme des accélérateurs dans nos processus de recrutement."

 

Partagez cette page