DSI : le nouveau transformateur de business

02/02/2017

La révolution digitale a amené les entreprises à évoluer beaucoup plus rapidement qu’auparavant. Le DSI doit désormais adapter continuellement le système d’information au gré des évolutions technologiques et des activités nouvelles.

La révolution digitale a amené les entreprises à évoluer beaucoup plus rapidement qu’auparavant. Le DSI doit désormais adapter continuellement le système d’information au gré des évolutions technologiques et du développement d’activités nouvelles. Robert Half partage la vision des DSI sur les enjeux opérationnels et business de leur entreprise et leur capacité à être force de proposition sur les innovations liées à ces changements.

Le DSI un véritable « business partner »…

Une des clés essentielles dans la transformation du rôle du DSI réside dans la qualité de la relation entre son métier et ses initiatives opérationnelles et stratégiques. Près de la moitié des DSI consacrent au moins 41% de leur temps, aux activités liées au maintien des opérations business quotidiennes, dont 21% qui y accorde près de 70% de leur temps. Le rôle des DSI repose sur l’accompagnement et la recherche de la performance de l’entreprise, et ils dédient la moitié de leur temps voire plus à la prise d’initiatives stratégiques pour soutenir les innovations et la croissance.

Aujourd’hui, les DSI ont un rôle central au sein des activités de l’entreprise ce qui n’était pas le cas il y a encore 5 ans. Ils possèdent désormais une nouvelle double « casquette » : créateur de business et responsable de la stratégie sur le long terme.

Pour 64% des DSI interrogés la question de la sécurité est également essentielle et au cœur des préoccupations du secteur. Les récentes attaques de données, nous montrent toute la complexité des infrastructures mise en place, et la nécessité pour les DSI d’avoir une réflexion stratégique globale sur la question.

…Force de proposition

Toutes les entreprises intègrent aujourd’hui la transformation digitale dans leurs réflexions stratégiques. Cela nécessite donc de la part des DSI de renforcer leur capacité à être force de proposition sur l’ensemble de ces décisions.

Avec cette dimension « conseil », ils pourront davantage anticiper les besoins métiers et appréhender les évolutions : 23% des DSI y consacrent d’ailleurs plus de la moitié de leur temps.

30% des interrogés pensent qu’ils joueront un rôle plus stratégique pour construire « l’entreprise digitale » de demain.

«Les DSI assistent à des changements de leur vocation métier et c’est une opportunité pour eux. Ils ne sont plus perçus comme des « gestionnaire de parc informatique » mais comme des accélérateurs de performance. La DSI va conforter sa position centrale au sein de l’entreprise de demain. En franchissant ce pas, ils se rapprochent des questions stratégiques et s’affirment davantage. Les attentes des entreprises face aux nouveaux enjeux technologiques bouleversent les codes de recrutement classiques, impliquant au recruteur une nouvelle lecture des besoins et des compétences. Il est certain que le rôle du DSI a évolué depuis 5 ans», affirme Fabrice Coudray, Directeur de Robert Half.