Etude de rémunérations 2017 : la tendance est haussière

jeu, 10/06/2016

Robert Half, expert mondial du recrutement spécialisé, publie la 16ème édition de son étude de rémunérations et donne ses tendances du marché du travail. Une chose est sûre : un vent d’optimisme souffle sur le marché de l’emploi. L’impact sur les rémunérations devrait s’en ressentir pour l’ensemble des secteurs du cabinet de recrutement : finance d’entreprise, nouvelles technologies, juridique et ressources humaines.

« L’année 2017 devrait s’inscrire dans une dynamique de croissance. Et sur le front de l’emploi, les bonnes nouvelles sont au rendez-vous. » commente Olivier Gélis, Directeur Général de Robert Half France. On assiste à une reprise des embauches avec une augmentation des créations de postes dans nos spécialités. Dans la même veine, les rémunérations sont revues à la hausse sur de nombreuses fonctions. Avec un phénomène de plus en plus marqué : les entreprises qui cherchent à se développer doivent mettre le prix pour convaincre des profils plus experts et plus agiles. »

 

 

Deux secteurs se distinguent : la Finance & Comptabilité et les Systèmes d’Information & Digital

  • Finance d’entreprise : deux tendances majeures émergent. En comptabilité générale, les entreprises recherchent des profils plus qualifiés (analyse, langues étrangères) et doivent à ce titre augmenter les rémunérations. Sur les postes de paie, on constate une forme de pénurie des talents avec des candidats très sollicités et par conséquent valorisés.
  • Sans surprise, l’informatique et le digital sont toujours aussi dynamiques. Dans le digital, les salaires évoluent à la hausse même s’il est nécessaire de prendre une dimension stratégique ou de présenter des compétences spécifiques pour bénéficier de rémunérations plus attractives. Les postes qui bénéficient de la plus forte hausse sont le Responsable Social Media (+14,5%) et le Traffic Manager (+16,5%).

La pénurie de certains profils et la recherche de compétences toujours plus pointues ont un impact direct sur les niveaux des rémunérations

Le talent a un prix : une rémunération cohérente est indispensable

Dans un contexte de dynamisme de l’emploi où certains profils se savent très désirés, la rétention des talents  reste une véritable préoccupation pour les services des ressources humaines.
Il est important pour les entreprises d’assurer un suivi efficace de ses talents et de leur proposer des missions et des rémunérations en phase avec leurs ambitions et leurs plans de carrière.
69% des salariés interrogés* disent que l’opportunité d’une meilleure rémunération est ce qui les incite le plus à quitter leur entreprise pour une autre. Pour conserver ses talents et les faire grandir au sein de leur structure, les sociétés doivent se monter ouvertes à la discussion et accepter souvent les négociations salariales.

Recruter autrement pour plus de flexibilité

Il est aussi important de souligner qu’il y a une réelle accélération des recrutements sous toutes leurs formes, aussi bien en CDI qu’en CDD et intérim.
Notre pays se transforme et entre progressivement dans une logique et une dynamique de flexibilisation du marché. Cela est très visible avec l’important recours aux contrats à durée déterminée et intérimaires. La part des embauches en CDD et intérim reste supérieure à celles des embauches en CDI. Les entreprises utilisent ces outils de flexibilité afin de monter progressivement en puissance et limiter les risques potentiels. 48% des DAF disent d’ailleurs avoir l’intention de recourir à des managers de transition pour assurer la gestion de projets**.

*Cette étude  a été développée par Robert Half et menée par un institut de sondage indépendant en septembre 2015 auprès de 1000 salariés de plus de 18 ans en France. Elle propose un aperçu du marché de l’emploi et de ses tendances.
** Enquête réalisée par un institut de sondage indépendant pour Robert Half en décembre 2015 auprès de 200 DAF en France. Elle propose un aperçu du marché de l’emploi et de ses tendances.

Partagez cette page