La fête des assistantes le 18 avril : Et si on valorisait enfin cette fonction !

La fête des assistant(e)s est célébrée chaque année le troisième jeudi du mois d’avril. Elle est l’occasion de promouvoir l’image de toutes les professions rattachées à l’assistanat : métiers plutôt méconnus voire sous côtés.

Un secteur porteur en 2019 : la demande ne faiblit pas

La fête des assistant(e)s est célébrée chaque année le troisième jeudi du mois d’avril. Elle est l’occasion de promouvoir l’image de toutes les professions rattachées à l’assistanat. Métiers plutôt méconnus voire sous cotés en tant que marqueur social, l’assistanat reste un secteur porteur ou de nombreuses spécialisations sont en grande tension sur le marché de l’emploi : trop d’emplois pas assez de talents !

Les professions dans le secteur de l’assistanat ont beaucoup évolué depuis leur création. Au départ, ces postes se rattachaient essentiellement à des activités dactylographiques, désormais ceux-ci constituent un soutien indispensable aux directions d’entreprises : leur polyvalence comme leur hyperspécialisation sont fortement appréciées.

Selon notre dernière enquête, la rareté de certains profils se confirme : les recruteurs estiment aujourd’hui qu’il est très difficile de trouver des candidats qualifiés pour des postes d’assistanat soutenant les services de gestion (32%), les services juridiques, les ressources humaines (29%) ainsi que les départements financiers (28%) et commerciaux (28%).

En savoir plus sur les métiers de l'assistanat - les compétences recherchées et les salaires