Le Code du travail n’est pas le premier frein à l’embauche selon les DAF français interrogés

15/04/2016

En Décembre 2015, nous avons demandé aux 200 directeurs financiers de notre panel, de classer différentes propositions considérées comme des freins à l’embauche. Voici nos résultats* : 

Le texte sur la loi du Travail suscite de vives réactions. Les nouvelles dispositions visent à réformer le Code du travail, considéré comme contraignant. Robert Half, leader mondial du recrutement spécialisé a demandé, en Décembre 2015, aux 200 directeurs financiers de son panel, de classer différentes propositions considérées comme des freins à l’embauche. Voici nos résultats* : 

Les 3 premiers freins à l’embauche selon les DAF

Il va de soi que les choix et modèles politiques d’un pays ont une forte incidence sur la vie des entreprises et par ricochet sur leurs départements financiers et comptables.

  • Notre enquête révèle que l’économie nationale et la performance des entreprises sont à égalité considérées comme les premiers freins à l’embauche pour 28% chacune.
  • suivies par les budgets alloués aux rémunérations à 21%.
  • Le code du travail et les lois relatives à l’emploi arrivent en 4ème position avec 14%.

Les réglementations, un réel défi

A l’occasion de cette enquête, Robert Half a demandé aux 200 DAF du panel de juger de la difficulté de certaines réglementations pour leur service.

  • Le régime fiscal est jugé complexe par 86% des DAF Interrogés.
  • 82% des DAF considèrent les rapports financiers comme complexes
  • et 81% d’entre eux estiment que le Code du travail et les lois relatives à l’emploi sont un défi difficile pour leur service.

 «Les DAF évoluent dans un environnement incertain et doivent réagir face aux nombreux facteurs externes sur lesquels ils n’ont aucun contrôle, comme les fluctuations monétaires et l’instabilité politique. La performance de  l’entreprise et l’état de l’économie nationale sont les premiers obstacles à de nouvelles embauches à leurs yeux.  Nous pouvons noter que la tendance est plutôt à l’optimisme cette année avec 87% des DAF qui prévoient de recruter  de nouveaux collaborateurs en CDI, dont plus de la moitié pour des créations de postes. Le Code du travail est donc un challenge pour les DAF et leurs services, mais il semblerait que ce n’est pas ce qui les empêche de recruter en  premier lieu» analyse Bruno Fadda, Directeur de Robert Half Finance et Comptabilité. 

 

* Enquête réalisée par un institut de sondage indépendant pour Robert Half en décembre 2015 auprès de 200 DAF en France. Elle propose un aperçu du marché de l’emploi et de ses tendances. Le panel est composé de 102 hommes et 98 femmes principalement basés à Paris et en région parisienne. Majoritairement dans le secteur privé et en poste à égalité entre petites, moyennes et grandes entreprises