Les « Jobs en or » 2016-2017

jeu, 09/01/2016

L’emploi cadre se porte bien : selon l’APEC, 810 000 offres d’emploi ont été publiées sur leur site entre juin 2015 et mai 2016, soit une croissance de 12%. Une augmentation qui se traduit dans divers secteurs. Ce contexte est idéal pour réfléchir à une évolution de carrière. Robert Half, leader mondial du recrutement spécialisé, révèle sa sélection des « Jobs en or » 2016-2017.

  1. Le Responsable Administratif et Financier (Finance et Comptabilité en CDI)
  2. Le Gestionnaire de Paie (Finance et Comptabilité en intérim)
  3. Le Responsable Conformité et Contrôle Interne (Banque et Assurance)
  4. Le Directeur Comptable en Transition (Management Resources)
  5. Le Contract Manager (Juridique et Fiscal)
  6. Le Responsable Sécurité des Systèmes d’Information ou Chief Information Security Officer (Technologie)
  7. Le Data Scientist (Digital)

L’avis d’Olivier Gélis, Directeur Général de Robert Half France

 "Ce classement des Jobs en or est un indicateur de référence pour les candidats. Il est  indispensable de se mesurer au marché du travail avant de prendre la décision de changer  d’entreprise ou de poste. Connaître les emplois les  plus sollicités ou les mieux rémunérés,  permet de mieux se positionner, de mieux négocier et aussi de faire évoluer sa carrière  dans le bon sens."

1. Job en or Finance et Comptabilité (en CDI) – Le Responsable Administratif et Finance H/F

L’analyse de Bruno Fadda, Directeur de Robert Half Finance et Comptabilité, Technologie - Digital et juridique - fiscal- RH

"Au sein des entreprises à taille humaine, le Responsable Administratif et Financier occupe un rôle central et très opérationnel. Au-delà de ses propres équipes, il est en relation directe et constante avec les directions opérationnelles, bénéficiant ainsi d’une vision d’ensemble des activités. Cette position lui permet d’assurer un rôle incontournable de « bras droit » de la Direction Générale en matière d’aide à la décision."

Opportunités/Challenges 2016-2017

Confronté à un environnement économique, social et technologique particulièrement mouvant, il est désormais l’un des acteurs majeurs de la conduite du changement dans son entreprise.

Périmètre Salaire Fixe Brut Annuel Variable % Salaire Fixe
50M€<CA<100M€ 70 000 - 120 000€ 0 à 20%
CA<50M€ 50 000 - 80 000€ 0 à15%

 

Quelle est sa fonction ? 

Sous la responsabilité directe du Directeur Général, le Responsable Administratif et Financier a pour rôle essentiel d’organiser et superviser les services administratifs, comptables et financiers de la PME / PMI dans laquelle il officie. Il doit notamment veiller à la pérennité financière de son entreprise, à la fiabilité et à la transparence des comptes.

Il encadre régulièrement des équipes en comptabilité, contrôle de gestion et trésorerie. Parfois, ses responsabilités sont élargies sur d’autres services tels que l’administration des ventes, les achats et la logistique, la paye ou l’informatique. Souvent membre d’un comité de direction, il apporte son support dans la détermination des choix stratégiques et dans le pilotage de la performance (évolution des business models, choix d’investissement, définition des prix/marges, optimisation des ressources…).

Quel est son profil ?

Diplômé(e) d’une Ecole Supérieure de Commerce ou d’une formation universitaire du type Master II Finance / Gestion. Un cursus comptable complémentaire du type DCG / DSCG est souvent apprécié. Les profils mixtes Ingénieur et 3e cycle de gestion sont très recherchés dans des environnements techniques et/ou industriels

Une première expérience d’au moins 5 ans acquise en contrôle de gestion et comptabilité est souvent nécessaire. Un parcours initial en cabinet d’audit ou d’expertise comptable est toujours valorisé.

Quelle évolution de carrière ? 

En agrandissant son périmètre (taille de l’entreprise et/ou responsabilités), le Responsable Administratif et Financier peut devenir Directeur Administratif et Financier.

2. Job en or Finance et Comptabilité (en intérim) – Le Gestionnaire de Paie H/F

L’analyse de Noémie Cicurel, Directeur de l’ensemble des activités de recrutement intérimaire & d’OfficeTeam

"Ce poste est un job en or car un incontournable de l’administration de l’entreprise. Il est soumis à une forte tension sur le marché qui manque de profils techniques complets et en constante évolution. Les entreprises ont parfois des grilles de salaires qui nécessitent une mise à jour au regard de cette tension forte. Afin de pourvoir leur poste, certaines entreprises sont stratégiques et proposent de monter le gestionnaire en compétences en le formant aux maîtrises des charges sociales, ce qui est une très bonne idée. Ce poste demande de la part du candidat une volonté de rester à jour en permanence sur les évolutions législatives et techniques."

Opportunités/Challenges 2016-2017

La complexification croissante de la législation et les projets en discussion font des gestionnaires de paie les plus pointus, des profils très demandés. Les opportunités d’emploi devraient continuer à progresser, les plaçant progressivement en position de force. Nos recommandations aux entreprises sont de cultiver leur attractivité, au travers de propositions de postes polyvalents, des outils à jour et aussi de s’ouvrir aux profils juniors pour les former et les monter en compétences.

Expérience Salaire Fixe Brut Annuel
0 à 2 ans 25 000 - 28 000€
2 à 5 ans 28 000- 32 000€
Plus de 5 ans 32 000 - 36 000€

 

Quelle est sa fonction ? 

Préparation des éléments variables (primes, décomptes d’heures supplémentaires, acomptes, absence…)
Editer et contrôler chaque bulletin de paie
Editer tous les journaux post-paies : livre de paie, journal de contrôle, résumé des cotisations et des documents annexes propres à chaque société : suivi des heures, décompte des congés…
Etablir la DSN et les charges sociales
Gérer l’administration du personnel.

Quel est son profil ?

Il existe peu de formation paies académiques dédiées. Cela peut être soit des profils comptables (comptables uniques ou collaborateur comptable) qui se spécialisent sur la paie, soit des profils RH qui se spécialisent sur la paie.

Quelle évolution de carrière ? 

Ce poste peut évoluer vers le management de l’équipe paie, soit vers un poste plus analytique de « Compensation and Benefit Analyst » en grande entreprise, soit vers une fonction plus large en RH.

3. Job en or Banque/Assurance – Le Responsable Conformité et Contrôle Interne H/F

L’analyse de Thierry Mageux, Business Development Director de Robert Half Banque et Assurance 

"C’est un poste sous les projecteurs, garant des procédures et réglementations. Le bon RCCI doit parfaitement maîtriser la réglementation et les métiers. Son rôle évolue : il doit faire plus de conseil pour faciliter le développement de l’activité tout en étant conforme aux règles. Une situation parfois difficile car requérant des qualités de rigueur mais aussi de souplesse, deux qualités assez antinomiques."

Opportunités/Challenges 2016-2017

Avec une réglementation toujours plus importante et complexe, le RCCI voit son rôle se renforcer au sein des organisations. Il devra certainement renforcer ses équipes, adapter l’organisation du travail, encore mieux connaître les métiers, veiller au respect de la réglementation sans pour autant être un frein au développement commercial, un travail d’équilibriste parfois.

Expérience Salaire Fixe Brut Annuel Variable % Salaire Fixe
6 - 10 ans 70 000 - 100 000€ 10 à 30%
> 10 ans + 100 000€ 10 à 30%

 

Quelle est sa fonction ? 

Le Responsable Conformité et Contrôle Interne a pour principales missions de :

  • Elaborer et examiner les politiques de conformité, règles et procédures en lien avec les autorités locales et l’entreprise
  • Analyser les risques réglementaires et en faire le reporting à la direction générale
  • Conseiller, former et assister les collaborateurs et dirigeants
  • Assurer la relation et les reportings auprès des autorités de tutelle
  • Participer au développement des nouvelles activités ou produits
  • Planifier et mettre en œuvre un plan de contrôle interne
  • Formuler et mettre en place les recommandations

Suivre les évolutions juridiques et réglementaires.

Quel est son profil ?

Formation Juridique ou école de commerce
5/10 années dans une fonction audit, contrôle voire opérationnelle
Rigueur, gestion de projet et coordination, pédagogie et capacité de communication.

Quelle évolution de carrière ? 

Le RCCI évolue généralement vers des fonctions élargies type secrétariat général.

4. Job en or Management Resources – Le Directeur Comptable en Transition H/F

L’analyse de Karine Doukhan, Directeur de Robert Half Management Resources

"Les services financiers des entreprises sont en pleine transformation digitale. Le rôle de Directeur Comptable prend alors une importance toute particulière et est un profil très recherché actuellement. Souvent, les entreprises ne peuvent embaucher un directeur comptable de manière pérenne et cherche donc des experts pouvant mener cette mission limitée dans le temps : elles font alors appel à un Directeur Comptable en Transition."

Opportunités/Challenges 2016-2017

A l’heure de la  digitalisation de la  fonction  financière, le Directeur Comptable en Transition est  très souvent  amené à automatiser les processus comptable dans la mise en place de centre de services partagés à l’étranger afin d’optimiser les coûts. Il améliore les data comptables et financières et harmonise les systèmes d’information.

Experience Salaire Fixe Brut Annuel Variable % Salaire Fixe
10 ans 80 000 - 85 000€ 0 à 20%
15 ans 85 000 - 100 000€ 0 à 20%
20 ans 120 000 - 145 000€ 0 à 20%

 

Quelle est sa fonction ? 

Le  Directeur Comptable est le garant du respect des normes comptables et  juridiques de l’entreprise. La fonction de directeur comptable se situe davantage dans les grands groupes. Il coordonne les services comptables, veille au respect et à la conformité des normes juridiques et  fiscales de l’entreprise. Véritable expert et conseiller de la direction financière, il peut être amené à travailler étroitement sur les sujets de croissance externe et haut de bilan.

Quel est son profil ?

Diplômé(e) d’un diplôme d’expertise comptable DSCG, DEC
Une première expérience d’au moins 5 ans au sein d’un grand cabinet d’audit et/ou d’expertise comptable est souvent demandée
Une seconde expérience vers des fonctions de Responsable comptable et contrôleur financier au sein de grands groupes internationaux.

Quelle évolution de carrière ? 

La fonction de Directeur Comptable s’enrichit au fil des années, il est reconnu comme un véritable expert  des normes, de la fiscalité et est de plus en plus interrogé sur les opérations de haut de bilan et  partenaires des banques d’affaires. Son travail  étroit avec le directeur de la  consolidation renforce son rôle stratégique et de conseil auprès de la direction  financière.

5. Job en orJuridique et Fiscal  – Le Contract Manager H/F

L’analyse de Sophie Hauret, Associate Business Director de Robert Half Legal & HR

Le Contract Management est un métier dont on parle depuis une dizaine d’années en Europe et qui connait une croissance exponentielle en France. Cette fonction polyvalente et diversifiée à la fois technique et proche du business est d’autant plus prisée que les formations sont rares…

Opportunités/Challenges 2016-2017

Le Contract Manager est en train de devenir un  Business Partner incontournable dans les organisations, courroie de transmission entre la finance et le commercial, maniant l’art de la gestion de projet, le pilotage les risques, la résolution de conflit et la négociation collaborative.

Experience Salaire Fixe Brut Annuel Variable % Salaire Fixe
5 - 10 ans 55 000 - 80 000€ 0 à 10%
10- 15 ans 80 000 - 95 000€ 10 à 15%

 

Quelle est sa fonction ? 

Venant d’un environnement juridique plus traditionnel où il est intervenu dans la rédaction du contrat, le Contract Manager s’attache désormais à assurer la bonne exécution du contrat, en direct avec le client depuis les négociations jusqu’au closing. Il se positionne comme un facilitateur, un coordinateur, travaillant en synergie avec les directions opérationnelles et les fonctions support, doté d’une très bonne compréhension des éléments financiers et des problématiques commerciales.

Son champ d’action est plus vaste que celui d’une fonction support, il intervient en front auprès des clients et aux côtés des opérationnels dans la négociation des contrats, il rédige les avenants et gère le claim management. Orienté business avec une ouverture sur les aspects financiers (compliance IFRS et USGAAP notamment), le contract manager est très polyvalent et évolue aisément dans un contexte international.

Quel est son profil ?

Le Contract Management nécessite de posséder des bases solides préalables en matière de rédaction de contrats et s’adresse donc aux juristes ayant a minima 5 ans d’expérience dans la rédaction et la négociation de contrats IT complexes (licence de logiciels, Non Disclosure Agreement, prestation de service, contrat de maintenance etc). L’anglais bilingue est indispensable. Les débuts de parcours se réalisent généralement au sein des grands cabinets de conseil (Accenture, KPMG), dans les SSII et les IT companies au sens large (éditeurs de logiciels, télécoms). La variété des problématiques rencontrées et l’expérience de différents terrains d’application constituent l’élément différentiateur entre un profil débutant et un profil plus expérimenté.

Quelle évolution de carrière ? 

L’expérience en Contract Management ouvre les perspectives d’évolution des juristes, ils peuvent prétendre changer de métier et  poursuivre leur carrière au sein d’une Direction Financière, d’une Direction Commerciale ou plus classiquement s’orienter vers un rôle de Responsable/Directeur juridique dans une société de services informatiques.

6. Job en or Technologie - Le Responsable Sécurité des Systèmes d’Information H/F

L’analyse de Fabrice Coudray, Directeur de l’ensemble des activités de recrutement CDI et de Management Resources.

"Garant de l’intégrité organisationnelle et technique, le RSSI, autrefois lieutenant du directeur des infrastructures, gagne en légitimité et monte en grade afin de se rapprocher du DSI, voire d’approcher la direction générale pour exercer son expertise au-delà du périmètre purement SI."

Opportunités/Challenges 2016-2017

Au-delà de l’évolution technologique de ces dernières années, les différents projets de transformation digitale ouvrant les organisations au monde se doivent d’être encadrées et le RSSI y contribue pleinement en éduquant les collaborateurs et en leur assurant un espace de travail rassurant et prompt à la performance.

Expérience Salaire Fixe Brut Annuel Variable % Salaire Fixe
6 -10 ans 70 000 - 100 000€ 0 à 30%
+ de 10 ans 100 000 - 150 000€ 0 à 30%

 

Quelle est sa fonction ?

Dédié aux enjeux de sécurité, le RSSI est en charge de mettre en place une stratégie de sécurité organisationnelle et de la décliner dans l’opérationnel afin de prévenir tout incident. Parfois en charge d’une équipe d’experts, le RSSI émet des directives de sécurité strictes, tout en veillant à accorder la latitude d’action nécessaire aux métiers.

Quel est son profil ?

Les filières dédiées à la sécurité des systèmes d’information étant assez récentes (une dizaine d’années), les profils les plus expérimentés, principalement ingénieurs informaticiens généralistes ayant démarré sur des fonctions opérationnelles, accèdent aux responsabilités de RSSI via des passerelles fonctionnelles pour le côté études et développement, ou technique pour les profils systèmes et réseaux. En ce qui concerne les profils moins de 10 ans, ces derniers ayant été formés, ils réalisent diverses missions en prestation de service avant de basculer en « client final » sur des programmes de sécurité évolutifs.

Quelle évolution de carrière ? 

Positionné en toute transversalité dans l’organisation, le RSSI côtoie, conseille et accompagne toutes les directions. Son positionnement lui confère une vision globale sur l’architecture de l’organisation et lui donne toute légitimité pour postuler aux postes de Direction des Systèmes d’Information.

7. Job en or Digital - Le Data Scientist H/F

L’analyse de Christophe de Bueil, Manager de Robert Half Digital

"Ce poste est en or pour deux raisons : la première c’est que la compréhension des clients est devenue essentielle, la data étant l’une des clés de voûte de demain pour la pérennité des business model. De plus, il est aujourd’hui assez rare de dénicher des profils capables à la fois d’analyser du déclaratif et du comportemental (profil de type Dataminer) ; et également de mettre en perspectives ces résultats pour des prises de décisions Marketing et/ ou Business (profil de type Consultant CRM / etc.). Le Data Scientist est dans l’idéal à la croisée de ces deux chemins." 

Opportunités/Challenges 2015-2016

Ce métier est devenu un rouage majeur dans les organisations. Tous secteurs confondus, la mutation des organisations vers un modèle « client centric » nécessite une internalisation rapide de profils capables d’analyser cette quantité importante de données et de la rendre intelligible, exploitable à des fins stratégiques, commerciales et marketing ; et ce pour l’ensemble des métiers en interne.

Expérience

Salaire Fixe Brut Annuel

Variable % Salaire Fixe
0 - 3 ans 35 000 - 45 000€ 0 à 10%
3 - 5 ans 45 000 - 65 000€ 0 à 10%

 

Quelle est sa fonction ? 

Le Data Scientist est avant tout en charge de la connaissance clients (BtoC ou BtoB) afin d’aider à la prise de décision marketing & business. Grace à lui/elle, il est plus aisé de comprendre comment se comporte l’utilisateur final.

En conséquence, parmi ses différentes tâches, on peut trouver :

  • Réalisation d’études ad’hoc, soit pour la Direction Générale soit pour les équipes CRM,
  • Reporting pour l’ensemble des équipes internes,
  • Accompagnement de refontes, d’A/B Testing multivariés, etc.
  • Mise en place d’un plan de taggage, d’un outil spécifique (Google Analytics par exemple).

Susceptible d’encadrer un/une Chargé(e) d’études, ce profil est rattaché à une Direction CRM ou Marketing, voire Générale si la structure est à taille humaine.

Quel est son profil ?

Dans l’idéal, il s’agira d’une formation de type Statistique ou économétrie (Master MIAGE, ENSAI…) avec une première expérience réussie chez un Pure Player. On peut aussi imaginer un parcours de type Business School, mais le profil aura une affinité très forte avec les chiffres, sa valeur ajoutée étant avant tout sa capacité à mettre ses analyses en perspective sur des enjeux business. Dans ce cas, ce profil aura idéalement débuté chez un cabinet spécialisé de type Fifty-five.

Quelle évolution de carrière ? 

L’univers du Big data est très mobile ; pour évoluer, un data scientist devra donc changer d’agence ou de société et passer d’une start-up à une plus grande entreprise par exemple. Le Data Scientist peut aussi devenir Chief Data Scientist : il encadrera alors une équipe de Data Scientists.

 

Partagez cette page