L’été est la haute saison de l’intérim

L'été, l'intérim explose et il est un mode d'emploi très valorisé par bon nombre d'employeurs et d'actifs.

L’été, l’intérim est une bonne solution pour gagner de l’expérience. Il faut soit remplacer les salariés partis en vacances, soit répondre à des besoins qui explosent en cette période. Pour l’occasion, le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half rappelle l’intérêt de l’intérim.

Selon le dernier baromètre Prism’emploi*, après +8,8 % au premier trimestre, le travail temporaire enregistre une progression de +5 % au mois d’avril 2018. Au cours des quatre premiers mois de l’année 2018, la hausse de l’emploi intérimaire représente +7,8 %.

Notre dernière enquête de Robert Half auprès d’un panel de DG et de DAF**, confirme que les 3 principales raisons du recours à l’intérim sont :

  1. « le remplacement temporaire des salariés permanents » (50 %),
  2. « les cas de charge de travail élevée » (42 %),
  3. « un essai avant de proposer un contrat CDI» (39 %).

D’ailleurs, 85 % de ces mêmes DG et DAF seraient prêts à conclure un CDI avec un salarié compétent initialement embauché sur une base temporaire.

Alors que l’intérim reste associé à l’idée de précarité, cette forme d’emploi plaît à de nombreux professionnels en quête d’emplois disponibles à court terme autant qu’aux entreprises qui recherchent souplesse et flexibilité. Les nouveaux entrants, ou les personnes en transition par exemple peuvent trouver dans l’intérim des premières expériences ou un lien avec le marché de l’emploi.

Parmi les avantages de l’intérim : plus de facilité à trouver du travail, la découverte d’univers professionnels, l’acquisition de compétences, le choix des missions. Autre avantage, et non des moindres : l’intérim permet de savoir précisément quand l’on commence, quand l’on finit et ce pour quoi l’on est embauché, en excluant les aspects "politiques" lié à l’emploi, à la fonction. Et pour certains, c’est une forme de liberté indispensable.

De plus, d’un point de vue financier, l'intérim permet des salaires plus intéressants que la plupart des autres formes d’emploi. Ainsi, au salaire de référence s'ajoutent les indemnités compensatrices de congés payés et les indemnités de fin de mission, toutes deux égales à 10 % de la rémunération brute totale.

« L’intérim est un important levier pour les entreprises, qui y recourent plus fréquemment encore à certaines périodes de l’année, ainsi que pour les candidats. C’est pour eux, un vivier d’emplois, susceptible d’incarner le premier pas vers des contrats en CDI.» Souligne Gaelle Marre, directeur Robert Half France.

*http://www.prismemploi.eu/Public/Page-d-accueil/Carrousel/Barometre-Pri…

**Cette étude a été́ développée par Robert Half. Les données chiffrées proviennent d’un institut de sondage indépendant et sont basées sur 502 interviews DG et DAF dans l’Hexagone, en décembre