L’humain au cœur de la performance des opérations de la fonction financière

jeu, 03/09/2017

Les contraintes réglementaires, la pression des échéances toujours plus raccourcies, la complexité fiscale et l’exigence de transparence ont amené les départements financiers à se transformer et à opérer leur transition digitale afin d’optimiser leurs processus et de gagner en agilité. Mais quels sont les rééls leviers de réussite des opérations de la fonction financière ? Robert Half, cabinet de recrutement spécialisé, a interrogé un panel de 200 directeurs administratifs et financiers* pour recueillir leur point de vue.

Un défi humain…

Si l’intégration de nouvelles technologies s’accélère au sein des entreprises et notamment des services financiers, pour plus de la moitié des DAF, la réussite des opérations de la fonction financière reste prioritairement un défi humain. Ce sont les compétences des collaborateurs et la structure des équipes qui sont gages de performance. Elles primeraient même sur les ressources financières et la technologie :

Vecteurs de réussite des opérations de la fonction financière

  • 53% considèrent en effet que le fait de s’appuyer sur des collaborateurs dotés des compétences requises est le principal vecteur de réussite des opérations de la fonction financière
  • La structure de l’équipe est le second moteur (51%), soulignant ainsi l’importance de la collaboration entre les salariés. Les chiffres en témoignent, la performance du département repose sur des équipes correctement constituées et organisées.
  • L’Infrastructure technique/les systèmes de données (base de données, outils analytiques, etc.) et les ressources financières suivent toutes deux à 41%.
  • Fait peu surprenant, la structure de l’équipe et les ressources financières sont identifiées comme les seconds leviers de réussite (48% chacun) au sein des PME

 …à prendre en compte dès la phase de recrutement

« Même avec les meilleures technologies en place, les DAF doivent pouvoir s’appuyer sur des collaborateurs compétents pour mener à bien leurs activités du quotidien, la réussite de leur activité en dépend. Il leur faut donc prendre en compte l’adéquation des compétences dès le processus de recrutement. Des compétences qui ne seraient pas en phase avec les missions et les objectifs de l’équipe financière peuvent être synonymes de recrutement raté, engendrant des pertes de temps mais également d’argent. » explique Bruno Fadda, Directeur Robert Half.

Ainsi, il est essentiel d’être capable d’identifier quelles compétences sont indispensables et lesquelles seront nécessaires à l’avenir pour accompagner la montée en compétences tout au long de la carrière des collaborateurs afin de leur donner les clés pour favoriser la réussite de leurs opérations.

 

* Enquête réalisée par un institut de sondage indépendant pour Robert Half en Janvier 2017 auprès de 200 DAF en France. Elle propose un aperçu du marché de l’emploi et de ses tendances. Le panel est composé de 109 hommes et 91 femmes principalement basés à Paris et en région parisienne. Majoritairement dans le secteur privé et en poste à égalité entre petites, moyennes et grandes entreprises.

 

Partagez cette page