Pour 82% des DSI, il existe encore une inadéquation entre formation et attentes des entreprises

jeu, 11/17/2016

L’IT et le digital sont des secteurs en constante mutation. Enjeux, métiers, technologies : tout bouge constamment et les formations doivent sans cesse s’adapter. Que pensent les DSI des formations dispensées aux nouvelles recrues ? Sont-ils bien formés pour répondre aux besoins de leur service ? Voici les résultats de notre enquête réalisée auprès de DSI français.

Les nouveaux entrants manquent encore de certaines compétences techniques

Seuls 18% des DSI interrogés lors de cette enquête considèrent que la formation des candidats qu’ils rencontrent correspond à leur besoin.

82% du reste du panel jugent que les diplômés ont un manque de compétences :

  • En développement d’applications selon 22% des interrogés
  • En administration systèmes (15%)
  • En gestion de projets (15%)
  • En développement Web (15%)
  • Ou encore en compétences logicielles (14%).

Pour rappel, l’étude sur la Cybersécurité (juillet 2016) montre clairement que 73% des responsables informatique craignent un plus grand nombre de menaces de sécurité d’ici 5 ans du fait d’une pénurie de ressources compétentes.

Un secteur dynamique qui demande une formation agile et ciblée

Le secteur des technologies recrute beaucoup : selon le dernier baromètre de l’association française des éditeurs de logiciels et des sociétés d’Internet Tech in France, la dynamique de l’emploi dans ce domaine sera très positive en 2017 avec des recrutements en hausse de 48%.

L’IT au sens large est une orientation plus que pertinente pour les étudiants, leur offrant de nombreuses possibilités: de la sécurité informatique, objets connectés, ingénierie logicielle, aux méga-données…Bien formé, un diplômé de l’IT et du digital trouvera facilement un emploi.

Toute la difficulté réside dans la formation qui correspond aux profils recherchés par les entreprises. Pour savoir si une école offre un programme innovant et adapté, le futur étudiant devra mener son enquête : se demander quelles qualifications et qualités recherchent les employeurs susceptibles de l’intéresser et se rendre aux portes ouvertes pour constater, par exemple, l’état du matériel ou encore contacter les anciens élèves afin de connaître les débouchés et opportunités une fois la formation terminée…

 

«La polyvalence est la clé d’un bon profil dans ce secteur. Les jeunes candidats doivent bien sûr avoir des compétences techniques – méga-données, sécurité informatique, systèmes et réseaux, développement web et applications, etc. – mais ils doivent aussi avoir des connaissances dans des domaines transversaux : communication, gestion de projets, management… Les recruteurs cherchent des profils curieux, autonomes et ouverts. Ces qualités sont d’autant plus recherchées que le secteur évolue très vite et qu’il faut apprendre à gérer son parcours de formation tout au long de sa vie professionnelle, au rythme des innovations technologiques» commente Fabrice Coudray, directeur de Robert Half.

Partagez cette page