Savoir mettre en valeur ses « soft skills » (savoir-être) peut faire la différence

jeu, 01/26/2017

Pour un seul et même poste, un recruteur peut être amené à rencontrer des dizaines de candidats avant de trouver celui qui correspond au profil recherché. Lors du processus de recrutement, les « hard skills » (compétences techniques) du candidat sont bien sûr analysées et vérifiées. A diplôme égal et expérience similaire, comment faire la différence entre deux candidats? C’est là que les « soft skills » entrent en jeu et peuvent faire pencher la balance en faveur d’un candidat. Nous avons consulté un panel de DRH pour avis et vous livre quelques conseils.

Des qualités qui comptent autant que les compétences techniques

52% des DRH intérrogés accordent autant d’importance, voire davantage, aux « soft skills » qu’aux « hard skills »*. Et pour cause, elles regroupent toutes les compétences émotionnelles et comportementales qui vont permettre d’optimiser les compétences techniques du candidat.

D’ailleurs ce sont les soft skills que ces mêmes DRH souhaitent que les cadres de leur service améliorent en priorité :

  • Le leardership (capacité à engager les équipes) pour 27%
  • La communication pour 25%

Ces « soft skills » offrent des garanties aux recruteurs comme la capacité à travailler en équipe, à s’intégrer facilement ou à gérer les conflits. Mais savoir mettre en valeur ses qualités personnelles n’est pas toujours, ni pour tout le monde, une chose aisée. Comment les valoriser ? Quelles sont les qualités les plus appréciées ?

Les « soft skills » les plus recherchées 

La créativité : en montrant qu’il est capable de défendre une vision, de penser « out of the box » et de proposer des idées nouvelles, un candidat sera identifié comme une personne proactive et dotée de qualités de leadership.
La communication : c’est une qualité rassurante pour un recruteur qui perçoit ainsi le candidat comme capable de s’intégrer rapidement et durablement au sein d’une équipe.
L’adaptation : se montrer ouvert aux changements et disposé à effectuer de nouvelles tâches quand cela est nécessaire illustre la faculté d’un salarié à évoluer selon le rythme de l’activité et de l’entreprise ou encore à prendre rapidement en main un nouveau logiciel ou un nouvel équipement.
La collaboration : ce sens du collectif est une qualité très recherchée par les entreprises puisqu’il montre l’envie du candidat de contribuer à la réussite du groupe et non pas à son propre succès. 

Conseils pour mettre en valeur ses « soft skills » 

Préparation de l’entretien : flexibilité, esprit de synthèse, créativité, autonomie… la liste peut être longue. En fonction du poste, il est essentiel de bien identifier et de sélectionner les qualités clés à mettre en avant.
Lors de l’entretien : enrichir le parcours professionnel par des exemples concrets de situations vécues et ayant fait appel à des qualités humaines précises. L’attitude est également cruciale, elle doit être cohérente avec les qualités mises en avant. Un candidat qui déclare avoir le sens de l’écoute mais qui interrompt son interlocuteur régulièrement ne sera vraisemblablement pas pris au sérieux.

«Les qualités de savoir-être prennent de plus en plus d’importance, parce que les entreprises ont besoin de personnes agiles, capables d’évoluer et de s'adapter aux changements, en même temps qu'aux problématiques du marché. A compétences techniques équivalentes elle peuvent faire la différence. Si chaque candidat est potentiellement doté d’un certain nombre de « soft skills », l’objectif n’est pas d’en distribuer la liste au recruteur mais plus sa capacité à être attentif à l’énergie, qu’il projette à l’autre et son aptitude à rassurer l’interlocuteur au-delà de sa technicité.» affirme Fabrice Coudray, Directeur Robert Half

​*Enquête réalisée par un institut de sondage indépendant pour Robert Half en avril 2016 auprès de 200 Directeurs des Ressources Humaines en France (répartition du panel : 54% femmes / 46% hommes ; 90% Paris-région IDF / 10% autres régions de France ; 10% secteur public / 81% secteur privé / 9% société cotée en Bourse) 

 

Partagez cette page