Eviter un mauvais recrutement

Une mauvaise décision lors d’un recrutement peut s’avérer lourde de conséquences : baisse de productivité, démotivation du personnel, coûts supplémentaires de recrutement / sélection de nouveaux candidats. 

Les erreurs d’appréciation lors des entretiens d’embauche ne pouvant pas toujours être évitées, nous vous proposons dans notre guide des pistes pour minimiser les risques.
 

Téléchargez gratuitement notre guide

Téléchargez gratuitement notre guide "Les répercussions d'un mauvais recrutement" .
 

Conséquences d’un mauvais recrutement 

La précipitation est souvent à l’origine d’erreurs de recrutement. Quelle que soit l’urgence, une mauvaise décision a des répercussions plus graves que d’attendre que le candidat ait terminé sa période de préavis.
Nombre d’entreprises appliquent la même stratégie de recrutement depuis des années. Or, l’évolution du marché de l’emploi nécessite des processus de recrutement adaptés.

  • Comment identifier les erreurs de recrutement ?
  • Quelles sont les conséquences d’un mauvais recrutement ?
  • Comment faire face à un mauvais recrutement ?
  • Comment palier aux difficultés de recrutement ?
     

Top 3 des conséquences d’une mauvaise décision de recrutement

 

 

 

 

 

 

Découvrez notre infographie - les répercussions d'un mauvais recrutement

Réagir face à un mauvais recrutement

Dès que vous constatez que le nouveau collaborateur n’est pas à la hauteur, des mesures s’imposent. Mettre fin à la période d’essai n’est toutefois à envisager qu’en dernier recours. Afin de rentabiliser/amortir les coûts engagés, nous vous proposons un plan en trois étapes :

  • Dressez un bilan objectif
  • Étudier les possibilités de mobilité interne
  • Séparez-vous du collaborateur

 

Partagez cette page