Job zappeur : comment rassurer les recruteurs ?

Par Robert Half 05/08/2019

On le sait, les carrières sont de moins en moins linéaires et les actifs ne passent plus toute leur vie professionnelle dans la même entreprise. Si ces parcours sont en train de devenir classiques, les recruteurs vont tout de même avoir tendance à se méfier davantage des candidats qui ont trop la bougeotte, et qui enchaînent les expériences professionnelles sans se stabiliser quelque part.

Comment valoriser votre parcours atypique, rassurer les recruteurs et ne pas porter préjudice à votre carrière ?

1- Job zappeur : de qui parle-t-on exactement ?

On entend par « job zappeur » les profils de cadres qui changent très régulièrement d’entreprise.

  • A savoir qui restent moins de 4 ans (durée moyenne d’un poste) avant d’aller voir ailleurs.
  • On retrouve le plus souvent ce type de profils chez les commerciaux, dans le milieu de la finance, mais aussi dans des métiers IT et dans l’univers du digital.
  • Les adeptes de « job zapping » aiment laisser ouvert leur champ des possibles et ne surtout pas manquer une opportunité, travailler en autonomie, et ont un grand besoin de donner du sens à leur travail.
  • Les recruteurs peuvent parfois se montrer frileux face à ce genre de candidats, qui quittent l’entreprise alors qu’ils ont atteint un degré de maturité intéressant dans leur poste depuis peu.

Le tout est donc de réussir à valoriser intelligemment votre parcours.

2- Identifier ses atouts par rapport "aux autres"

  • Certains aspects de votre profil peuvent inquiéter les recruteurs, surtout face à des candidats au parcours plus conventionnel. Vous devez donc connaître les atouts qui vous permettront de sortir de lot :
  • Enthousiasme et motivation : quand vous êtes quelque part, c’est que vous avez envie d’y être. Vous ne restez pas par confort.
  • Soif d’apprendre et polyvalence : votre parcours illustre votre curiosité et votre côté touche-à-tout.
  • Audace et agilité : changer souvent de job demande un courage certain et une capacité à se remettre en question.
  • Vision globale et esprit critique : de par vos différentes expériences, vous avez plus de facilités à prendre la mesure d’une situation dans son ensemble.
  • Qualité du réseau professionnel : en ayant changé de travail plus régulièrement que les autres candidats, votre cercle professionnel est nécessairement plus large.
  • Gamme de compétences plus étendue : en multipliant les expériences professionnelles, vous avez sûrement un panel de compétences plus vaste.
job-zappeur-comment-rassurer-recruteurs-une-pièce-de-puzzle-qui-s'intègre-parfaitement

3- Mettre en avant votre facilité d’adaptation

Votre parcours est une suite de « courtes » expériences, certes. Mais cela prouve indubitablement que vous êtes capable de vous adapter facilement à un nouvel environnement, de nouvelles attributions, de nouveaux interlocuteurs.

  • Vous serez donc capable d’être opérationnel plus vite qu’un candidat au parcours plus classique.
  • Les job zappeurs sont toujours en questionnement, et généralement deviennent capables avec le temps de déconstruire l’existant pour mieux innover et être porteur de nouvelles idées, de solutions différentes, etc.
  • Cet atout peut être très attirant pour les recruteurs. Par ailleurs, quand ils font partie de l’entreprise, les job zappeurs ne font pas les choses à moitié : ils s’y investissent à fond…autrement, ils ne resteraient pas.

A noter : De fait, les profils de « job zappeurs » sont ainsi moins sujets au burn-out et au bore-out.

4- Trouvez un fil conducteur à son parcours professionnel

C’est sans conteste le plus important quand on a un profil de « job zappeur » : réussir à trouver une cohérence à son parcours professionnel, et à la valoriser aux yeux des recruteurs.

  • Ce n’est pas un exercice facile, mais il est indispensable : vous devez trouver un fil conducteur, qui rendra votre candidature lisible.
  • L’axe de ce fil rouge peut différer selon vos envies, vos ambitions, et ce qui vous tient à cœur : créativité, connaissance de soi, contribution à une cause chère à vos yeux, etc.
  • L’idéal est de réussir à identifier en quoi l’expérience précédente vous a servie dans la suivante.
  • La succession de vos expériences doit être ancrée dans un storytelling efficace : chacune de vos expériences vous a apporté quelque chose, c’est leur somme qui vous rend la personne parfaite pour le job auquel vous candidatez… !

 

Découvrez nos offres d’emploi

Postulez

Ces articles peuvent vous intéresser :
Le bonheur au travail est-il naturel ?
Job : comment choisir entre 2 offres ?
Identité numérique et emploi : ce qu’Internet dit de vous

Articles récents