Journée internationale des Femmes : la place des femmes dans le monde du travail selon nos directrices

Le 8 mars est la Journée internationale des droits des femmes. L’occasion idéale pour faire un point sur l’évolution de la place des femmes dans le monde du travail. Nous avons choisi de recueillir les avis et les visions de nos quatre directrices chez Robert Half afin de mieux cerner les enjeux et les chemins qui restent à parcourir.

 

 

Le constat est relativement partagé 

Sur les postes non-cadres, l’égalité professionnelle entre hommes et femmes est de plus en plus effective et réelle. « En revanche, dès qu’il faut prendre des responsabilités plus importantes, les femmes doivent beaucoup plus se légitimer, particulièrement dans les environnements techniques » explique Noémie Cicurel, Directrice Robert Half Intérim et OfficeTeam Certes, le nombre de femmes cadres est en augmentation, mais il reste encore des barrières à franchir.

« En tant que recruteur depuis 15 ans, je note que, pour les profils cadres et les postes à responsabilité, des différences sont encore marquées concernant la disponibilité, les déplacements et les horaires de travail, notamment avec l’éducation des enfants » souligne Gaëlle Marre, Directrice Robert Half Temporaire et OfficeTeam

Du côté des postes de direction, là encore des progrès peuvent être accomplis, même si les femmes sont aujourd’hui représentées à hauteur d’environ 40% dans les conseils d'administration. « La loi Zimmerman est en train de porter ses fruits et atteint son objectif. De plus, à l'heure où les entreprises cherchent à transformer leurs modèles managériaux vers plus d'horizontalité, plus de bienveillance, les profils féminins deviennent plus attractifs » précise Karine Doukhan, directrice Management Resources spécialisé en Management de transition.

Conseils

Pour espérer réduire davantage les différences, les femmes ont parfois leur destin entre les mains. Notamment sur la question des salaires et le moment critique de la négociation. « Les femmes ont tendance à moins négocier que les hommes. C’est dommage car c’est souvent juste une problématique de confiance en soi. Les femmes ne doivent pas penser qu’elles ont de la chance, mais qu’elles ont réussi grâce à leur travail et leurs compétences. A ce titre, elles peuvent davantage oser dans la négociation de salaire » estime Aurélia Defoug, Directrice OfficeTeam.

Un autre enjeu porte sur la gestion de la relation avec les collègues et la hiérarchie. « Pour mieux gérer ces interactions, les femmes doivent veiller à rester sur le factuel, des échanges sur l’activité et son business et la performance au travail. En effet, même si on connecte avec les autres et qu’on noue des échanges de confiance au quotidien, donner trop d’informations sur sa vie personnelle peut créer des clivages » estime Gaëlle Marre, Directrice OfficeTeam

Des femmes inspirantes ?

Pour Noémie Cicurel, Directrice Robert Half Intérim et OfficeTeam

Noémie Cicurel

« Je suis particulièrement impressionnée par Christine Lagarde, à la tête du FMI, l’une des plus grandes institutions mondiales, ou Clara Gaymard, qui a dirigé GE. Elles ont su s’imposer par leur talent et certainement une immense capacité de résilience. En tant que femme, mère de famille, être reconnue pour ses compétences et obtenir ces postes est une véritable performance. »

 

 

Pour Gaëlle Marre, Directrice Robert Half Temporaire et OfficeTeam :

Gaëlle Marre

« A mes yeux, Aung San Suu Kyi est une femme indépendante qui, malgré un isolement de 10 ans, n’a jamais lâché prise ou renoncé à ses idéaux. Elle s’est battue pour un sentiment de justice. C’est une femme à la fois brillante et pugnace. »

 

 

Pour Karine Doukhan, directrice Management Resources- Management de transition

Karine Doukhan

« Simone Veil est une femme inspirante car elle est une véritable avant-gardiste. Bien avant que les lois sur l'égalité homme-femme ne soient promulguées, Simone Veil souhaitait que la femme occupe la même place que l'homme dans la société. Après une enfance terrible dans les camps, où elle a du faire la différence pour s'en sortir, elle est revenue en France au côté de son mari et s’est battue pour ses convictions. Peu à peu, elle a gravi les échelons jusqu’au sommet du gouvernement et, finalement, sa loi sur l’avortement qui a contribué à changer le regard porté sur les femmes. A mes yeux, Simone Veil incarne "le tout est possible", la résilience, l’altruisme et le respect des autres. »

 

 

Pour Aurélia Defoug, Directrice OfficeTeam

Aurélia Defoug

« Je suis très impressionnée par Angela Merkel. Cela fait des années qu’elle est à la tête de l’Allemagne, ce qui en fait une des femmes les plus puissantes au monde. Rares sont les femmes à la tête d’un pays, mais elle réussit ce tour de force depuis des années ! »

 

Partagez cette page