La VAE (validation d’expérience par un diplôme) : comment faire et pourquoi ?

Par Robert Half 30/07/2019

La VAE permet de valoriser ses expériences professionnelles dans l’optique d’obtenir un diplôme ou une certification professionnelle. Comment ça marche ? A qui la VAE s’adresse-t-elle, quelles démarches sont à prévoir et pourquoi entamer cette formation ?

VAE : qu’est-ce que c’est ?

La VAE, ou Validation des Acquis de l’Expérience, est un moyen de reconnaître les compétences développées dans le cadre d’activités professionnelles (salariées, non salariées, et/ou bénévoles). La VAE peut déboucher sur un diplôme, un titre, ou un certificat de qualification professionnelle. Le titre ainsi obtenu a exactement la même valeur que s’il avait été validé par la voie traditionnelle. Rien ne mentionne sur le diplôme le chemin d’accès de son obtention.

A noter : pour pouvoir prétendre à cette certification, il faut obligatoirement que celle-ci soit enregistrée dans le RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles). Selon le type de diplôme qui vous intéresse, le certificateur ne sera pas le même : le plus souvent, il s’agit d’un ministère, d’une chambre de commerce et d’industrie, ou d’une chambre des métiers et de l’artisanat.

Qui peut profiter de la VAE ?

Entamer un parcours de VAE peut être une initiative personnelle, ou une démarche encouragée par un employeur. Pour être éligible à une VAE, plusieurs conditions sont à réunir :

• Il faut avoir au moins 1 an d’expérience professionnelle (continue ou non) en France, ou à l’étranger.

• Cette expérience doit avoir un rapport direct avec la certification envisagée.

Intérêts de la VAE

1- Suivre une VAE comporte de multiples avantages :

• Vous pouvez obtenir un diplôme, un titre ou une certification, sans devoir suivre la formation complète.

• Avec ce nouveau diplôme en poche, vous pouvez sécuriser votre parcours professionnel, et changer d’entreprise plus facilement.

• C’est un moyen de favoriser son évolution professionnelle : vous aurez accès à des postes jusqu’alors inenvisageables.

2- Le parcours d’une VAE offre une souplesse certaine :

• Même si vous n’obtenez qu’une partie de la certification, celle-ci est acquise à vie. Vous pouvez donc avancer à votre rythme.

• Si vous suivez une VAE dans le cadre du plan de formation de votre entreprise, vous pouvez bénéficier d’une allocation de financement.

• Vous avez droit à 24 heures de congés pour préparer votre VAE, soit 3 jours de travail au maximum, à prendre soit en une fois, soit de manière fractionnée.

vae-comment-faire-pourquoi-vue-d'en-haut-dun-groupe-qui-travaille-se-forme

VAE : quelles démarches ?

Avant toute chose, il est bon de préciser que le processus dure 1 an en moyenne : il faut y consacrer un temps certain, et donc être suffisamment motivé, surtout si on a un emploi à côté. Voici comment se déroule un parcours classique de VAE :

• Vous devez tout d’abord envoyer un formulaire de candidature à l’organisme certificateur que vous avez repéré, accompagné d’un dossier de recevabilité. Soignez votre dossier au maximum, car vous ne pouvez faire qu’une seule demande par certification au cours de la même année (et jusqu’à 3 demandes pour des certifications différentes).

• Si votre dossier est accepté, l’organisme vous transmettra une date de session d’évaluation dans les 12 mois suivants.

• Si vous êtes salarié, pensez à informer votre employeur de votre absence au plus tard 60 jours avant le début de vos sessions d’évaluations. Pensez à préciser dans votre demande d’autorisation d’absence : le nom exact de la certification passée, les dates et la durée des actions de validation de votre VAE.

• Lors de cette session d’évaluation, un jury examinera votre dossier de validation, dans lequel vous devrez amener les preuves concrètes que vous avez les compétences visées par la certification.

Vous pourrez également devoir passer un entretien, et vous préparer à une mise en situation.

• Une fois que le jury aura pris sa décision, il vous enverra un courrier vous informant si la validation est totale, partielle, ou si elle vous est refusée.

A noter : besoin d’aide pour monter votre dossier de VAE, ainsi que votre demande de financement ? Vous pouvez bénéficier d’informations et de conseils gratuits auprès de points relais conseils sur la VAE, ou encore dans un Pôle Emploi. Autrement, vous pouvez financer votre accompagnement à la VAE grâce à votre CPF (Compte Personnel de Formation), à une aide financière du conseil régional, ou de l’OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé).

Découvrez nos offres d’emploi

Postulez

Ces articles peuvent vous intéresser :
Réussir son profil sur les réseaux sociaux pros
Reconversion professionnelle : et si vous sautiez le pas !
Les signes qui montrent que vous avez besoin d'un nouvel emploi

Articles récents