Pourquoi il faut toujours continuer à postuler, même quand il y a moins d’offres.

Par Robert Half on 12/05/2020

A chaque crise, le premier réflexe des entreprises est de geler, reporter, voire annuler leurs embauches. Du moins officiellement. Car en coulisses, il y a toujours des postes à pourvoir. Voici 5 bonnes raisons de continuer à postuler même quand le nombre d’offres d’emploi diminue.

Raison n°1 : Des entreprises poursuivent leurs recrutements

En période de crise, mobilisés sur d’autres sujets, les DRH et les directions du recrutement, ne diffusent plus (ou moins) de nouvelles offres d’emploi, retirent parfois celles déjà en ligne… De l’extérieur, le marché de l’emploi parait atone. Et pourtant, les embauches et les entretiens de recrutement continuent. Et ce, dans les secteurs portés par la crise mais aussi dans les entreprises qui auront un rôle important à jouer en sortie une fois l’épisode terminé. Donc n’hésitez pas à postuler de manière spontanée. Directement auprès des dirigeants, si vous visez une PME. Et auprès des managers opérationnels si votre « target » est un grand groupe. N’encombrez pas les boites mail et autre messagerie des RH qui ont, durant une crise, d’autres chats à fouetter.

Raison n°2 :  Moins de candidats actifs, c’est le moment de se placer 

C’est un réflexe humain, par gros temps, on a tendance à se replier sur soi, et à attendre que l’orage passe. En se disant que son projet de mobilité ou de recherche d’emploi n’est pas la priorité du moment. Erreur ! Il parait au contraire opportun de profiter de cette période pour poser ses jalons, pousser son CV, mener des entretiens réseaux…. Mécaniquement, s’il y a moins de candidats actifs sur le marché, vous augmentez vos chances d’être repéré par un employeur potentiel. L’objectif étant de continuer à networker quoiqu’il arrive et même depuis votre domicile .

Raison n° 3 : Des recruteurs (notamment les cabinets) davantage disponibles 

En période de crise, les cabinets de recrutement anticipent la reprise en identifiant des candidats et staffant leur CVthèque. C’est donc le moment de leur adresser votre CV (ou une mise à jour si vous étiez déjà en contact avec eux) et vos souhaits de poste pour l’avenir. Si certains vous proposent des entretiens à distance ou autour d’un café matinal, même sans poste à la clé, acceptez. Vous gagnerez ainsi en visibilité pour la suite. Ils sauront vous orienter et vous conseiller pour trouver un emploi actuellement .

Raison n°4 : Une obligation de chercher un job si vous êtes demandeur d’emploi 

Si vous êtes chercheur d’emploi vous devez de toute façon montrer patte blanche en matière de recherche d’emploi active. Donc continuez à postuler aux offres publiées et à candidater de manière spontanée. Tout en conservant des traces écrites de vos actes de recherche d’emploi.

Raison n°5 : Tester le marché en vue d’une reconversion

Même quand le nombre d’offres d’emploi fond comme neige au soleil et que les temps économiques se durcissent, rien ne vous empêche de sonder un nouveau secteur d’activité en vue d’une reconversion professionnelle ultérieure. C’est le moment de savoir si des passerelles sont possibles entre votre job actuel et celui que vous visez. Mettez à jour votre CV, créez du contenu et « networkez » à fond pour connaitre les enjeux du secteur, pour identifier si les profils un peu atypiques comme le vôtre, sont appréciés. Bref, testez votre futur terrain de jeu.

 

Consultez nos offres d'emploi

Articles récents